Bignonia capreolata  - Bignonie à vrilles
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Bignone grimpante, Bignone à vrilles, Bignone orangée, nommé par les anglophones 'Crossvine' ou 'Trumpet Creeper'.
    Nom latin : Bignonia capreolata  L.*, synonymes Anisostichus capreolata  (L.) Bureau, Anisostichus crucigera  (L.) Bureau, Doxantha capreolata  Miers.
    famille : Bignoniaceae.
    catégorie : liane grimpante à souche ligneuse à l'écorce d'un brun grisâtre se fendillant avec l'âge.
    port : étalé, dense.
    croissance : rapide.
    feuillage : persistant, coriace, brillant vert foncé virant lorsqu'il fait froid au violet bronze, virant au jaune pâle lors de son renouvellement. Grandes feuilles (7 à 12cm) opposées, ovales à lancéolées à nervures fortement marquées et rougeâtres avec une vrille par paire de feuilles.
    floraison : du printemps à l'été (avril-juillet voir plus selon le climat), parfumée diffusant une odeur proche de celle du café, nectarifère visitée entre autre par les abeilles*, les bourdons, les colibris et les papillons . Nombreuses fleurs axillaires à corolle tubulaire en forme de trompette à 5 lobes.
    couleur : rouge orangé et jaune cuivré et gorge jaune ou rouge-orangé. Selon le cv, les boutons floraux sont d'un rouge-orangé.
    fruits : à la fin de l'été, longues gousses aplaties (10 à 20 cm), brunes à maturité contenant de nombreuses graines ailées.
    hauteur : 10 à 20m de long.
    plantation : printemps ou automne sous climat approprié.
    multiplication : semis au printemps ou semis de graines fraîches à la fin de l'été ou début de l'automne, bouturage de tiges aoûtées et prélèvement de portions de racine.
    sol : indifférent surtout bien drainé.
    emplacement : soleil, adossé à un mur abrité des vents froids. Une exposition à l'ombre partielle est possible mais la floraison sera moindre.
    zone : 7- 10, USDA zone 6a-9b. Tolère de courte période de gel jusqu'à -10 à 12°C, parfaitement adapté à la sécheresse.
    origine : sud-est États-Unis (Arkansas, Caroline du sud et du nord, Floride, Géorgie, Illinois, Kentucky, Missouri,Tennessee et Virginie). Consulter la carte.
    entretien : juste la guider au départ pour qu'elle s'accroche, les premières années protéger le pied en hiver.
    maladies et parasites : son nectar attire les pucerons que viennent traire les fourmis pour récolter le miellat visqueux et sucré qu'ils excrétent après avoir sucer la sève de la bignone, il suffit de laissez-faire ou prendre des photos.
    NB : Son nom Bignonia lui a été donné en souvenir de Jean-Paul Bignon (1662-1743) qui fut l'abbé de Saint Quentin, prédicateur et maître des cérémonies des ordres du Roi Louis XIV, un érudit qui occupa aussi la fonction de bibliothécaire du Roi.
    De 1706 à 1714, il présida le Journal des Savants, nommé membre honoraire de l’Académie des Sciences puis, en 1693 il fut élu membre de l'Académie française; son nom spécifique capreolata vient du verbe latin 'capreolare' se cabrer, capreolus' désigne le chevreuil et 'capra' la chèvre, faisant référence à ses vrilles et ventouses qui lui permettent de s'aggriper toute seule.
    Ce genre ne comprend qu'une seule espèce, idéale pour être utilisée dans les jardins secs pour couvrir un mur ou recouvrir une pergola, une tonnelle, éviter les grillages qui risquent de fléchir sous son poids.
    Propriétés et utilisations :
    Dans la pharmacopée amérindienne, elle était réputée pour soigner les maux de tête, les oedèmes, les rhumatismes et prescrit lors des épidémies de diphtérie.
    Parmi les cultivars citons :
    Bignonia capreolata  'Atrosanguinea' comme son nom l'indique à fleurs pourprées.
    Bignonia capreolata  'Dragon Lady' aux fleurs de couleur rouge-orangé, feuillage sombre.
    Bignonia capreolata  'Helen Fredel' aux fleurs capucine fond de gorge lavé de jaune, floraison plus tardive vers la fin du pritemps-début de l'été.
    Bignonia capreolata  'Jékyll' aux fleurs aux lobes de couleur rouge-orangé (moins rouge que 'Dragon Lady' le reste est jaune foncé, revers rouge-orangé.
    Bignonia capreolata  'Lutea', voir photo.
    Bignonia capreolata  'Shalimar red' aux fleurs de couleur rose-rouge pour la corolle gorge orangée, moins foncé que 'Dragon Lady'.
    Bignonia capreolata  'Tangerine Beauty' aux fleurs de couleur mandarine à gorge jaune très longue floraison, feuillage vert clair.
    Quelques autres espèces de 'Bignones' présentes dans l'Encyclopédie :
    Campsis  Consulter la fiche
    Campsis grandiflora  (Thunb.) Loisel, Bignone à grandes fleurs, Bignone de Chine, consulter la fiche.
    Campsis x tagliabuana  une Bignone hybride, consulter la fiche.
    Campsis radicans (L.) Seem. synonyme Tecoma radicans appelée Bignone, Jasmin de virginie, consulter la fiche .
    Macfadyena unguis-cati  (L.) A. Gentry, synonyme Bignonia unguis-cati L., Griffes de chat, consulter la fiche.
    Phaedranthus buccinatorius  (DC.) Greenman, synonymes Distictis buccinatoria, Bignone cherere, consulter la fiche.
    Pandorea jasminoïdes  Schum, synonymes Tecoma jasminoïdes  Lindl., consulter la fiche.
    Podranea ricasoliana  Sprague, Bignone rose, consulter la fiche.
    Tecoma capensis  syn. Tecomaria capensis, Técoma ou Bignone du Cap, consulter la fiche.
    Tabebuia rosea  Bertol., synonyme Tecoma rose Bertol., Lapacho, consulter la fiche.

    Consulter la liste des autres plantes grimpantes présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    * L. , abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    *abeilles, notamment les grosses abeilles charpentières. Xylocopa violacea.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

Bignonia capreolata 'Lutea' en pleine floraison fin avril danbs le sud de la France

un compteur pour votre site