Cardiospermum halicacabum - Coeur des Indes, Pois de coeur
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Cardiosperme merveilleux, Coeur des Indes, Pois de coeur, appelée localement 'Poc-poc' (nom donné aussi à la Passiflora foetida, nommée par les anglophones 'Balloon vine' ou encore 'Love in a Puff'.
    Nom latin : Cardiospermum halicacabum  L.*, synonymes Cardiospermum corindum  L., Cardiospermum microcarpum  Kunth.
    famille : Sapindaceae.
    catégorie : liane grimpante à souche ligneuse, cultivée selon le climat en annuelle.
    port : étalé en tout sens très ramifié, les tiges sont cannelées.
    feuillage : persistant ou caduc, vert clair, pubescent. Feuilles (+ ou - 10cm) alternes, composées à trois folioles en forme de losange, 2 latéraux symétriques plus petits à marge échancrée.
    floraison : de l'été à l'automne. Sur de grêles tiges axillaires velues corymbes pendantes de minuscules fleurs (1cm) à 4 pétales dont deux sont plus longs et à 4 sépales inégaux arrondis avec à la base de la corymbe deux courtes vrilles alternes, les pédoncules ont la même longueur.
    couleur : blanc crème étamines jaune d'or, calice verdâtre.
    fruits : petites capsules (grelots pointus) parcheminées boursouflées de 3cm à 3 doubles facettes virant au vert rosâtre puis à l'ocre 3 petites graines noires pourvue d'un hile en forme de coeur blanc, capsules rappelant celles des physalis.
    croissance : rapide.
    hauteur : 3 à 4m.
    plantation : au printemps après les gelées.
    multiplication : semis spontané ou par semis de graines fraîches sous serre chaude (minimum 20°) en février-mars, la levée à lieu entre 15 et 20 jours, la conservation des semis est limitée à 18 mois environ.
    sol : indifférent, surtout frais et bien drainé.
    emplacement : soleil (pas trop brûlant) ou mi-ombre.
    zone : 9 - 12, ailleurs en annuelle.
    origine : Afrique, Amérique du Sud et Inde en zone tropicale.
    entretien : prévoir un tuteur pour lui permettre de grimper, faire attention au semis spontané peut devenir envahissant.
    NB : son nom Cardiospermum vient de deux mots latins 'cardio' qui désigne le coeur et 'spermum' qui désigne la graine faisant référence à la tache cordiforme figurant sur les graines et son nom spécifique halicacabum vient du grec et du latin où il désignerait les coquerets.
    Dans certains pays comme l'Australie il fait partie des 'aliens' car les graines protégées dans les capsules sont véhiculées par le vent et les cours d'eau, et une fois implantés, ils parviennent rapidement à étouffer des arbres.
    Ce genre comprend quatorze espèces de grimpantes persistantes toutes originaires des Amériques en zone tropicale.
    Propriétés et utilisations :
    Les feuilles et les tiges sont riches en alcaloïdes, acides gras essentiels, saponines et phytostérole (antiphlogistique) sont utilisées depuis toujours dans diverses pharmacopées traditionnelles pour traiter les rhumatismes, les problèmes de peau et certains problèmes respiratoires, les racines elles sont prescrites pour leurs propriétés laxatives et diurétiques.
    Dans l'industrie pharmaceutique, elles entrent dans la composition de crèmes et de pommades pour traiter les inflammations (démangeaisons, rougeurs), éruptions cutanées (prurits, ezcéma), dermatose allergique au soleil et elles entrent dans la composition de remèdes homéopathiques pour traiter les terrains allergiques.
    D'autre part on en extrait une huile essentielle utilisée en aromathérapie pour ses mêmes propriétés anti-inflammatoire et anti-allergique.
    Autres espèces :
    Cardiospermum grandiflorum  Sw., originaire d'Amérique du sud naturalisé en Jamaïque et dans les îles du Pacifique (Hawaï), de plus ou - 8 m de long, couramment cultivée pour ses capsules de la taille d'une balle de golf et sa floraison parfumée, mais localement comme tout les autres du genre c'est un alien qui perturbe l'écosystème de ces îles, zones de rusticité 10-12, photo ci-contre.

    Liste des autres espèces grimpantes présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    *Herbe aux femmes battues ainsi que Vigne noire (voir Histoire naturelle de Pline l'Ancien), c'est aussi le nom donné au Bryonia dioica.
    * L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    *Kunth., abréviation botanique pour le botaniste prussien Karl Sigismund Kunth (1788 - 1850) qui à Berlin va gérer les collections récoltées par Alexandre de Humboldt au cours de ses séjours en Amérique, il oeuvre pour la parution de 'Voyage de Humboldt et Bonpland. 16, Plantes équinoxiales : recueillies au Mexique, dans l'île de Cuba, dans les provinces de Caraca, de Cumana et de Barcelone, aux Andes de la Nouvelle-Grenade, de Quito et du Pérou, et sur les bords du Rio-Negro, de l'Orénoque et de la rivière des Amazones d'Al. de Humboldt et A. Bonpland, édité en 7 volumes en 1808.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie
un compteur pour votre site