Lantana camara  - Lantanier, Thé de Gambie
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Lantanier, Camara commun, Thé de Gambie ou Péctoral, aux Antilles Corbeille d'or, Caca-Martin, Galabert, Marie-derrière-l'hôpital ou encore Vielle-fille, dans son pays d'origine 'Alantana, Cinco negritos, Orozus, Uña de gato', nommé par les anglophones 'Lantana', 'Shrub verbena', 'Big leaf sage' ou Wild sage'.
    Nom latin : Lantana camara  L.*, synonymes Camara vulgaris  Benth.* et 58 autres.
    famille : Verbenaceae.
    catégorie : arbuste à tendance xérophile, sarmenteux aux tiges quadrangulaires cassantes l'espèce type est pourvue de courtes épines courbes.
    port : dressé puis étalé, très ramifié en tous sens.
    feuillage : persistant à semi-persistant selon le climat (hors gel évidemment), aromatique, coriace, vert sombre, gaufré, rugueux sur le dessus, revers pubescent. Petites feuilles (4 à 6cm) opposées, ovales-oblongues fortement nervurées à marge finement crénelée.
    floraison : selon climat tout au long de l'année, ailleurs du printemps à l'automne, nectarifère la pollinisation est effectuée par les abeilles, visitée par les papillons. Inflorescences en ombelles axillaires composées de petites fleurs tubulaires à corolle versicolore à 4 ou 5 lobes arrondies.
    couleur : jaune et rose à l'épanouissement virant progressivement au rouge et orangé.
    fruits : petites drupes brillantes globuleuses ressemblant à des mûres d'un vert brillant virant à maturité au noir bleuté contenant une petite graine assez dure, drupes consommées par les oiseaux mais toxiques pour les animaux. Le fruit vert serait toxique mure il est consommé dans certains pays comme la Côte d'Ivoire.
    croissance : rapide.
    hauteur : 1-2 m.
    plantation : printemps en prenant soin de bien choisir son emplacement son enracinement est assez dense.
    multiplication : par semis assez long, bouturage au printemps de rameaux herbacées ou en été tiges aoûtées, n'oubliez pas de pincer les tiges pour favoriser la ramification.
    sol : tous, bien drainé parfaitement adapté aux sols secs ou calcaires.
    emplacement : plein soleil à soleil une partie de la journée.
    zone : 9 - 12. Tolère -7°C. Parfaitement adapté à la sécheresse et aux embruns.
    origine : centre du Mexique, du Panama, d'Amérique du sud et Caraïbe en zone tropicale, aujourd'hui naturalisé dans de nombreux pays ou il commence à être considéré comme alien et sa culture en est strictement interdite comme c'est la cas en Afrique du Sud ou en Australie (Queensland méridional) perturbant l'écosystème en envahissant les zones de pâturage.
    entretien : on peut rabattre assez court en fin d'hiver.
    maladies et ravageurs : il est sensible aux aleurodes dont le miellat sucré peut favoriser l'apparition de la fumagine et aux araignées rouges.
    NB : son nom Lantana  vient du latin 'lento' qui signifie courber, ployer et son nom spécifique camara  vient de l'espagnol 'cámara' qui désigne la chambre parce que les ombelles sont le siège d'acarides qui n'attendent qu'une chose la venue du premier insecte ou oiseaux à coloniser.
    Il fut introduit pour la première fois en Europe aux alentours de 1692. Ce genre comprend environs cent cinquante espèces de vivaces ou d'arbustes persistants, originaires des zones tropicales à subtropicales de l'Afrique dont l'Afrique du sud, de l'Australie et des Amériques, sous climat approprié Lantana camara et certaines autres espèces peuvent devenir envahissantes.
    Les différents coloris sur la même plante en font un atout essentiel dans les massifs des régions chaudes dans des bac ou des potées (dans ce cas la hauteur reste plus modérée comme dans le cas d'un terre pas assez légère)
    Idéal pour être utilisé dans les jardins en bord de mer, dans les jardins secs en sujet isolé, dans la composition de massifs arbustifs ou de haies sous climat approprié, ailleurs rentrer les potées à l'abri en serre froide.
    Propriétés et utilisations :
    Le lantana est toxique pour l'homme, les animaux domestiques et pour le bétail, il contient des substances toxiques qui peuvent chez certaines personnes provoquer des dermites de contact.
    On en extrait une huile essentielle qui est utilisée en parfumerie. Le feuillage contient de la lantanine, une substance fébrifuge et antispasmodique prescrite dans les pharmacopées traditionnelles pour traiter sous forme d'infusion les maux de gorge, les rhumes et la toux.
    En usage externe, en cataplasme pour traiter les entorses et les crises de rhumatismes. Dans la pharmacopée sud-américaine après macération et décoction, réputé soigner les piqûres d'insectes et de scorpions.
    Autres cultivars et espèces présents dans l'Encyclopédie :
    - Lantana camara  'Feston rose', consulter sa fiche.
    - Lantana camara  'Mine d'or', consulter sa fiche.
    - Lantana camara  'Snow White', consulter sa fiche.
    - Lantana camara  'Tangerine', consulter sa fiche.
    - Lantana sellowiana  Link & Otto, consulter sa fiche.
    - Lantana sellowiana  'Alba', consulter sa fiche.
    - Lantana sellowiana  'Yellow', consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    *Benth., abréviation botanique pour le nom du botaniste britannique George Bentham (1800-1884) qui vécut en Languedoc Roussillon avant de devenir propriétaire du Domaine de Restinclières à Prades-le-Lez; il fut à l'origine de la réalisation de nombreuses flores, dont la première concernant les plantes de la région de Hongkong 'Flora Hongkongensis' (1861), et 'Flora Australiensis' (édition en 7vol. de 1863-à 1878).
    En 1826, il fait édité à Paris, le catalogue des plantes indigènes des Pyrénées et du Bas Languedoc' collectées par son père lors de leur séjour à Montauban puis Montpellier.
    - nmauric©19/01/2007- ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

Lantana et papillon

un compteur pour votre site