Paederota lutea  - Péderote, Véronique jaune
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Univ. JF-Grenoble ©
    Nom commun : Péderote jaune ou Véronique jaune, nommée par les anglophones 'Yellow Veronica'.
    Nom latin : Paederota lutea  Scop.*, synonymes Paederota ageria  L.*, Veronica lutea  (Scop.) Wettst.
    famille : Scrophulariaceae (Veronicaceae).
    catégorie : vivace calcicole.
    port : dressé.
    feuillage : vert moyen plus clair au niveau des nervures et légèrement pubescent. Feuilles sessiles, alternes lancéolées à marge crénelée.
    floraison : fin du printemps courant juin selon climat. Racèmes de petites fleurs tubulaires (10-13mm) pendantes à deux lobes celle du bas est plus long, l'autre est redivisé en trois lobes égaux, 2 étamines, calice à 4 lobes effilés en pointe.
    couleur : jaune pâle, calice vers acide.
    fruits : le calice reste en place, petite capsule ovale, acuminée et plate contenant de nombreuses graines.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0,10 à 0,35m.
    plantation : au printemps.
    multiplication : par semis à l'automne, par bouturage ou par divisions.
    sol : humifère, bien drainé prédilection pour les sols calcaires.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 5 - 9.
    origine : centre et sud est de l'Europe en altitude jusqu'à 2000m, présente dans les Alpes et dans les Dolomites et en Slovénie dans les zones rocheuses.
    entretien : sans.
    NB : Son nom Paederota  est le nom que les grecs et les romains donnaient à l'opale que Pline nommait aussi paederos et son nom spécifique lutea  pour préciser sa couleur jaune.
    Idéal pour être utilisé dans les jardins de rocaille en altitude.
    Autres espèces de Véronique, présentes dans l'Encyclopédie :
    - Veronica spicata  L., Véronique en épis consulter sa fiche.
    - Veronica x  "Sunny Border Blue", Véronique 'Sunnys border Blue', consulter sa fiche.
    - Veronica  'Inspiration', consulter sa fiche.
    - Hebe andersonii  Lindl., Hébé d'Anderson, Véronique arbustive, consulter sa fiche.
    - Veronica virginica  L, synonyme Veronicastrum virginicum  L., Véronique de Virginie, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier, le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    *Scop, abréviation botanique pour l'italien Giovanni Antonio Scopoli (1723 - 1788), médecin, naturaliste et entomologiste qui durant ses études dans la ville d'Innsbruck étudie la flore du Tyrol puis celle de l'ouest de la Slovénie (Carniole) où il exerce sans enthousiasme la médecine tout en se passionnant pour les insectes et plantes.
    On lui doit de nombreux ouvrages d'entomologie et la parution en 1760 de 'Flora carniolica, exhibens plantas Carnioliae indigenas et distributas in classes, genera, species, varieties, ordine linnaeano', en 2 volumes, parus sous son nom latin Ioannis Antonii Scopoli, l'édition de 1771 est consultable en ligne.
    - nmauric © 08/04/2006- - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.





compteur internet