Paeonia tenuifolia  - Pivoine à feuilles de fougère
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Pivoine à feuilles de fougère, nommée par les anglophones 'Fernleaf peony'.
    Nom latin : Paeonia tenuifolia  L.*
    famille : Paeoniaceae.
    catégorie : vivace herbacée aux bourgeons rouges.
    port : buissonnant dense, arrondi, ramifié, étalé.
    croissance : moyenne.
    feuillage : caduc, vert clair à vert jade. Feuilles alternes, composées à folioles linéaires et filiformes très découpées.
    floraison : du début du printemps au milieu de l'automne (avril-mai à septembre), selon le climat pour une durée au moins de 6 semaines et chaque fleur s'épanouie durant approximativement une dizaine de jours, c'est la première du genre à fleurir. En partie terminale, fleur solitaire (3-8 cm) en coupe à 5 ou 8 pétales convexes, imbriqués.
    couleur : rouge cramoisi, large pompon évasé d'étamines à filet jaune d'or.
    fruits : follicules déhiscentes contenant de petites graines.
    hauteur : 0.30 à 0.70m environ pour un étalement identique.
    plantation : printemps ou à l'automne (de septembre à mars) en prenant soin de recouvrir à peine les bourgeons.
    multiplication : semis peut évident, il est préférable de procéder par division.
    sol : riche, profond, bien drainé, acide ou neutre ou alcalin, accepte le calcaire, frais.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    zone : 3 - 8 à l'abri des vents violents.
    origine : sud-est de l'Europe centrale dans les steppes du Caucase et de la Péninsule Balkanique (présente en Arménie, Crimée, Hongrie, Roumanie et en Russie occidentale et méridionale elle fait partie de la liste rouge des espèces en voie de disparition.
    entretien : sans. Juste savoir qu'elle entre en dormance assez tôt, durant les grosses chaleurs de l'été le feuillage peut dépérir.
    NB : Le nom Paeonia vient du latin et du grec 'paiônia' et de 'paian' (péan) qui désigne des hymnes en l'honneur des dieux, c'est aussi le nom du médecin des Dieux, ce même nom Péon est aussi donné à Apollon et tenuifolia vient de 'tenuis' qui signifie mince ou grêle et 'folia' qui désigne la feuille.
    Ce genre comprend d'innombrables cultivars et seulement 33 espèces botaniques d'arbustes (espèces chinoises), de vivaces herbacées ou arbustives originaires majoritairement de l'Eurasie en zone tempérée (18 de l'Asie, dont 10 endémiques à la Chine et 21 présentent dans l'ex union soviétique (Caucase, Asie centrale et Sibérie) et seulement deux espèces du nord-ouest des États-Unis(Paeonia brownii  Douglas ex Hooker et Paeonia californica  Torrey & A. Gray), certaines d'entres elles sont carrément menacées et en voie de disparition.
    Idéal pour être utilisé dans les massifs, mixed borders, comme dans l'est de l'Europe en d'éphémères bordures ou haies basses, rappelant un peu celles qu'ils confectionnent avec Kochia scoparia ou simplement dans des potées.
    Il existe d'autres pivoines chinoises aux feuillages finement découpés comme Paeonia emodi  Wallich ex Royle. et Paeonia veitchii  Lynch.
    Parmi les cultivars citons :
    Paeonia' tenuifolia
    ispb.univ-lyon1.fr © J. Reynaud
    Paeonia tenuifolia  'Fern Leaf' sélectionnée pour son feuillage très découpé, il existe des fleurs simples ou doubles.
    Paeonia tenuifolia  'Rubra plena' à fleurs doubles d'un rouge vif, floraison très précoce, le bourgeon florale tirant sur le brun avant de viré au rose et les pousses émergeant sont d'un beau rouge foncé.
    Paeonia tenuifolia  'Rosea' feuillage d'un vert plus clair, à fleurs simple d'un rose bonbon et pompon lâche d'étamines d'un jaune pâle.
    Propriétés et utilisations :
    Attention comme toutes les autres du genre Paeonia  elle fait partie des plantes toxiques mais traditionnellement dans la pharmacopée chinoise les racines de Paeonia lactiflora  (Bai shao yao) sont utilisées pour leurs propriétés hémostatiques, calmantes et diurétiques et celles de Paeonia suffruticosa  ('Mu Dan Pi') pour leurs propriétés anti-inflammatoires et dépuratives. Toutes les deux y sont réputées pour traiter l'hypertension, l’aménorrhée et les métrorragies, les crises d'asthme, les éruptions et ulcérations cutanées comme l'eczéma.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Paeonia delavayi  Franch., Pivoine arbustive, consulter la fiche où figurent les autres espèces arbustives.
    Paeonia lactiflora  Pall, synonyme Paeonia japonica  (Mak.) Miyabe. & Tak., Pivoine blanche, consulter la fiche.
    Paeonia lutea  Franch., Pivoine jaune, consulter la fiche.
    Paeonia officinalis  L., Pivoine officinale, consulter la fiche où figurent les autres espèces herbacées.
    Paeonia suffruticosa  Andrews, Pivoine arbustive, consulter la fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    -- nmauric©22/03/2006- ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites
un compteur pour votre site