Babiana rubrocyanea  - Fleurs de Babouin
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Babiane, Fleur de Babouin, Babiane rouge bleue, occasionnellement à tort Freesia bleu, nommée par les anglophones 'Wine cup', 'Wine Cup Babiana', 'Baboon Flower', localement en africaner 'Rooyblou Bobbejaantjie', 'Bobbejaantjie' ou 'Rotstert'.
    Nom latin : Babiana rubrocyanea  Ker Gawl.
    famille : Iridaceae (Crocoideae).
    catégorie : vivace géophytes bulbeuse à cormes comestibles à tunique fibreuse, les tiges et les feuilles sont velues.
    croissance : lente.
    feuillage : caduc, vert pâle, pubescent sur les deux faces, nervures saillantes, aspect plissé. Feuilles opposées engainantes en forme de sabre.
    floraison : longue 2 à 3 semaines, fin de l'hiver au printemps (février-mars à juin selon climat), parfumée et nectarifère visitée et pollinisée par les abeilles et certaines espèces de scarabés. Sur des tiges d'un vert violet, épis de 4 à 14 petites fleurs ( 2 a 3 cm) hermaphrodites entre deux bractées herbacées, périanthe tubulaire, corolle à 6 sépales ovales-elliptiques se chevauchant, 3 étamines et un style trifide.
    couleur : bleu outremer, 2 tons de rouge cerise et rouge framboise séparés par un liseré à 3 dents, étamines d'un rouge plus clair.
    fruits : petite capsule à trois lobes, d'un brun brillant à maturité, petites graines noires anguleuses très dures.
    hauteur : 0.15 à 0.30m.
    plantation : fin de l'été début de l'automne, tous les 10 à 15cm, à 15cm de profondeur en choisissant bien l'emplacement.
    Pour une culture en pot choisir un pot large et surtout profond, les cormes ont tendance à descendre.
    multiplication : tout au long de l'année par semis à chaud 20°C, compter 4 et 8 semaines pour la levée, sous climat approprié semis en place, patienter jusqu'au printemps suivant ou encore par division et ce tous les 2 ou 3 ans.
    sol : léger, bien drainé, à tendance sablonneuse, sec en été. Pour une culture en pot, choisir un mélange de terre, compost et une double dose de sable assez grossier.
    emplacement : soleil, dans un coin bien abrité des vents froids et bien encagnardé.
    zone : 9 - 11 en zone tempérée, tolère jusqu'à -5°C, parfaitement adaptée à la sécheresse estivale et aux hivers chauds un peu plus humides, de type méditerranéen.
    origine : Afrique du Sud, au sud-ouest de la province du Cape et au Namaqualand zone climatique proche du climat méditerréen.
    entretien : Pour une culture en pot, hors période de végétation et floraison, respecter la période de dormance en supprimant après la floraison les arrosages et les conserver à une température avoisiant les 15°C.
    NB : Certaines espèces du genre sont confondues avec les Geissorhiza , notamment Babiana rubrocyanea  avec Geissorhiza radians , photo du milieu.
    Son nom Babiana  vient de l'africaner 'Bobbejaantjie' nom donné aux Babouins parce qu'ils consommaient les cormes qu'ils répèraient et déterraient aisément en période de floraison, et son nom spécifique rubrocyanea  vient du latin 'ruber'qui désigne la couleur rouge et 'cyanea' vient du grec 'kuaneos' qui désigne la couleur bleue.
    Idéal pour être cultivé dans les rocailles ou pour bien profiter de sa floraison dans des potées que l'on rentre en serre froide.
    Ce genre comprend entre 70 et 80 espèces de vivaces bulbeuses originaires de l'ouest de l'Afrique australe, une cinquantaine d'entre eux, dans les zones arides de l'ouest et sud-ouest de la province du province du Cap-Occidental (49 espèces) et du Namaqualand formé du nord-ouest de l'Afrique du Sud (61 espèces), du sud de la Namibie et sud du Zimbabwé.
    ils sont répertoriés en 7 sous-groupes, genre souvent donné à tort comme synonyme de Ixia  certaines espèces ayant été initialement décrites et rattachées à ce genre ou celui des Gladiolus.
    Introduite pour la première fois avec plus de 400 espèces nouvelles au Royal Botanic Garden de Kew entre 1775 par Francis Masson (1741 – 1805) l'un ses premiers collecteurs de plantes en Afrique du sud qui participa de 1772 à 1774 la deuxième expédition du Capitaine Cook*, avec Carl Peter Thunberg (1743-1828) ils furent les premiers à découvrir le Namaqualand courant novembre 1774, d'autre comme villosa, fut introduite par le médecin naturaliste écossais Patrick Russel (1726 - 1805) La plupart des hybrides commercialisés sont issus de divers croisements à partir de Babiana stricta .
    A la fin de l'hiver, vous pouvez découvrir quelques espèces du genre à Lyon, au Parc de la Tête d'Or, dans les serres du Jardin Botanique, où, elles sont présentées au public durant leur période de floraison avec d'autres géophytes d'Afrique du Sud.
    Propriétés et utilisations :
    Autrefois, au printemps les populations autochtones puis les premiers colons consommaient les cormes bouillis.
    Quelques autres espèces :
    Babiana angustifolia  Sweet, synonyme Babiana pulchra  (Salisb.) G.J.Lewis environ 30 cm de haut longue feuilles anguleuses vert franc, fleurs en coupe irisé de bleu mauve, à la base des tépales, onglet irrégulier d'un bleu violet foncé.
    Babiana blanda  (L.Bolus) G.J.Lewis Babiane attrayante, fleurs en coupe d'un blanc lavé irisé de mauve ou rose pâle.
    Babiana cedarbergensis  G.J. Lewis, Babiane de Cedarberg, 15cm de haut, feuillages long et étroit, fleurs parfumées aux tépales en lanières à marge ondulée petit filet en cime, mauve pâle, base plus foncée pour les 3 supérieurs, les trois autres les deux latéraux partie centrale maculé de jaune pâle marque violet àla base, celui du centre un onglet violet à liseré blanc.
    Babiana disticha  Ker-Gawl., considérée comme synonymes de Babiana fragrans   (Jacq.) Ecklon, Babiana plicata  Ker-Gawl. 15 à 30cm de haut, lilas mauve, bleu violet à bleu pâle ou blanc, tépales obovales, fait penser à cedarbergensis , macule jaune moins grande.
    Babiana ecklonii  Klatt, 15 cm de haut, tépales lancéolés étroits très éffilés mauve foncé, deux tépales latéraux en bas macule blanche.
    Babiana framesii  L.Bolus. bleu avec macule blanche.
    Babiana nana  (Andr.) Spreng. connue des anglophones sous le nom de Yellow Baboon-root, naturalisée à l'ouest de l'Australie dans la région de Perth, où elle est considérée comme un alien, de 10 à 0.35cm de haut, tépales elliptiques bleu-violet, base rouge-violet foncé, deux tépales latéraux maculé d'un onglet blanc.
    Babiana odorata  L.Bolus, Babiane parfumée, de 10 - 15 cm de haut le feuillage est plus court, agréablement parfumée, fleurs dans un dégradé de jaune pâle, les 3 tépales du bas sont plus foncés, anthères bleues.
    Babiana pygmaea  (Burm.f.) N.E.Br. une espèce menacée dans son aire est très limitée au nord-ouest province du Cap-Occidental, Swartzland (Darling et Malmesbury) 12 cm de haut, en forme de coupe à large tépales ovales jaune citron, base des tépales d'un brun rouge foncé.
    Babiana ringens  très courtes fleurs à larges tépales ceux du bas jaune vif ceux du haut base jaune virant au pêche ligne médiane plus foncé.
    Babiana regia  (G.J.Lewis) Goldblatt & J.C.Manning, larges tépales bleu-violet, base formant une tache hexagonale dans deux tons de rouge séparés par un liseré blanc
    Babiana ringens  (L.) Ker Gawl., donné pour synonyme de Antholyza ringens  L., connue des anglophones sous le nom de 'Rat's Tail Babiana' au feuillage vert soutenu en forme de fer de lance nettement plus grand que les large fleurs rouge cramoisi formant une spatule à la base étroite dégradé de rouge orangé pour finir vers la base au jaune citron. Illustration du bas.
    Babiana salteri  G.J.Lewis larges feuilles lancéolées vert foncé, fleurs à tépales en lanières étroites 3 supérieurs dégradé de mauve plus clair vers la base virant au jaune, les deux latéraux du bas jaune pâle et blanc vers la marge, base griffé de violet, le central mauve pâle griffé sur la ligne médiane de mauve foncé.
    Babiana sambucina  (Jacq.) Ker Gawl. perdu au milieu de longues feuilles d'un vert acide, courtes fleurs à tépales spatulés mauve ligne médiane foncé, marge ondulée à liseré blanc, base des deux tépales latéraux griffé d'un large trait fuchsia large tache blanche, celui du centre large griffure angulaire violet foncé
    *Babiana socotrana  Hook.f. endémique à l'île de Socotra (Somalie) est depuis 2003-2004, l'unique représentante d'une nouvelle espèce Cyanixia socotrana  (Hook.f.) Goldblatt & J.C.Manning.
    Babiana stricta  (Aiton) Ker Gawl. 20 à 40cm de haut, au feuillage lancéolé, épis de fleurs d'un bleu uni tôt au début du printemps courant mai; il existe des cultivars comme 'Purple star' aux fleurs d'un rose violacé soutenu..
    Babiana thunbergii  Ker Gawl. feuillage en fer de lance vert sombre, épis horizontal, fleurs dressées d'un rouge corail particularité étamines plaqué en partie supérieure plus longues que les tépales, ceux du bas sont vers la marge lavé de jaune verdâtre.
    Babiana tubulosa  (Burm.f.) Ker Gawl., connut des anglophones sous le nom de 'White Baboon root', originaire de l'ouest de la province du Cap le long de la côte, de petite taille fleurs blanches avec la gorge et les trois tépales du bas griffés d'un onglet pourpre.
    Babiana unguiculata  G.J.Lewis, Babiane onguilée, originaire du nord-ouest de la province du Cap, de petite taille, feuillage très fin plus long que les fleurs d'un jaune vif, les tépales du haut sont plus larges, étamines et anthères jaune aussi.
    Babiana ringens
    Hortus Camdenensis
    Babiana vanzyliae  L.Bolus, environ 15 cm de haut voire un peu plus, à très courtes fleurs à tépales lancéolées-elliptiques d'un jaune éclatant, floraison un peu plus tardive que les autres courant avril-juin selon climat.
    Babiana villosa  (Aiton) Ker Gawl., Babiana punicea  Eckl., Gladiolus latifolius  Lam. donné comme synonyme de Ixia villosa  Aiton, Ixia punicea  Jacq, Babiane velue, un peu plus grande que les autres, feuillage vert franc, fleurs en coupe à larges tépales d'un beau rouge framboise à rouge sang étamines et anthères foncés.

    Liste des autres espèces de bulbeuses présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations !
    *Ker Gawl., John Bellenden Ker Gawler ou Ker Bellenden (1764-1842), botaniste britannique, connut pour ses descriptions d'espèces qui parurent dans la très célèbre revue mensuelle 'Curtis's Botanical Magazine' éditée par John Sims de 1790 à 1826, 479 cahiers avec des planches botaniques qui furent longtemps l'une des principales références en botanique; en 1810 un genre de protacée, lui a été dédié Bellendena .
    Expédition de James Cook relaté dans 'Travels at the Cape of Good Hope, 1772-1775 par Carl Peter Thunberg, 1793-1795 Londres, réedité en 1986 Van Riebeeck Society, Cape Town, voir page 178 Googlebook.
    * Cedarberg  Massif montagneux situé à la limite nord de la province du Cape, connu pour ses peintures rupestres bochimanes, véritable limite climatique.
    - ® par la Société des Gens de Lettres - nmauric©24.02.2009 Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle,la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressement interdites.
un compteur pour votre site