Hedera algeriensis  - Lierre 'Gloire de Marengo'
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Lierre d'Algérie 'Gloire de Marengo', Lierre des Canaries 'Gloire de Marengo, nommé par les anglophones 'Algerian ivy' ou 'Canary Island Ivy'.
    Nom commun : Lierre d'Algérie 'Gloire de Marengo', Lierre des Canaries ‘Gloire de Marengo, nommé par les anglophones 'Algerian ivy' ou 'Canary Island Ivy'.
    Nom latin : Hedera canariensis var. algeriensis  'Gloire de Marengo', synonymes de Hedera algeriensis  'Gloire de Marengo', Hedera canariensis  'Gloire de Marengo', certains auteurs considèrent que Hedera canariensis  est l'espèce type et algeriensis  une sous variété.
    famille : Araliaceae
    catégorie : arbuste ou arbrisseau vigoureux à tiges ligneuses, aux rameaux couleur rouge lie de vin, pourvus de crampons.
    port : grimpant, rampant étalé.
    feuillage : persistant, coriace, vert clair à émeraude foncé, marbré de vert de gris argenté, marge et marbrures oscillant entre le blanc et le blanc crème. Grandes et grosses (9 à 11cm x idem) feuilles alternes, ovoïdes à triangulaires à 3 lobes rarement 5 lobes peu anguleux, faiblement cordiformes de part et d'autre du pétiole souvent un arrondi retombant, se distingue des autres par ses feuilles bombées et des pétioles rouge. Le jeune feuillage est à dominante blanche.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 5 à 7 m.
    plantation : automne ou printemps. Lors d’une culture en pot, rempotage tous les printemps.
    multiplication : bouture en été (août - septembre), prélèvement de rameaux enracinés ou par marcottage.
    sol : adapté à tous types de sol, même pauvres et calcaires, de préférence léger, fertile, frais, drainé. Pour une culture en pot, un mélange principalement de terre, avec un apport de sable et un bon terreau de feuilles.
    emplacement : mi-ombre, ombre lumineuse, comme tous les autres feuillages panachés il préfère la lumière, à l'abri des vents froids et des gelées, car son feuillage s'abîme assez rapidement.
    zone : 8 - 11, tolère aisément jusqu'à -10°C, une fois installé parfaitement adapté à la sécheresse.
    origine : l'espèce type Hedera algeriensis  est originaire de l'Algérie, présente en Tunisie et dans les îles Canaries; son origine à lui est inconnue, on suppose évidemment qu'il est issu de croisement entre Hedera algeriensis  Hibberd et Hedera canariensis  Willd. Il aurait été remarqué et signalé en 1883 aux pépinières Vilmorin; ce n'est qu'en 1926, qu'il réapparaît dans le premier catalogue du célèbre collectionneur, pépiniériste Sir Harold Hillier (1905 - 1985), Hillier Nurseries Ltd (1864, Winchester- Hampshire), l’aurait-il retrouvé lors de son voyage de noce à Majorque?
    entretien : au jardin bien l'arroser les deux premières années après la plantation pour lui assurer une bonne implantation.
    Pour une culture en pot, durant la période de croissance (mars à octobre) effectuer des arrosages réguliers en prenant soin de laisser légèrement sécher le substrat en surface, effectuer un apport d'engrais tous les deux mois; en période de repos (octobre à mars) laisser sécher le substrat complètement entre les arrosages.
    Une taille de mise en forme, de rajeunissement peut avoir lieu tout au long de l'année et si nécessaire, être pratiquée plusieurs fois dans l'année, d'où son l’intérêt que lui porte comme aux autres espèces les jardiniers qui pratiquent l'art topiaire.
    En atmosphère trop sèche, il peut être sujet aux araignées rouges et en toutes zones sujet aux pucerons et à divers champignons qui peuvent produire des taches foliaires.
    Comme tous les autres lierres pourvus de crampons, il laisse des marques sur les enduits, les revêtements muraux, avec le temps ils se glissent entre les joints.
    NB : Hedera  vient du verbe latin 'haedere' qui signifie 'attacher', son nom de 'Gloire de Marengo' lui aurait été donné parce qu’il aurait été découvert à Alger, au Parc Marengo* (Bab el oued), ce parc fut dédié au Colonel Marengo*, responsable de la Casbah d'Alger en charge des pénitenciers militaires, dont les occupants réalisèrent sous ses ordres, les travaux d'aménagement sur les berges de l'oued.
    Certains auteurs anglo-saxons lui confèrent le nom de Gloire de Marengo parce qu'il aurait été réintroduit dans le dit parc dans les années 20.
    Ce genre comprend une dizaine d'espèces, originaires de l'Europe (de la Scandinavie jusqu'à l'est du Caucase), de l'Afrique du Nord et de l'Asie tempérée et des centaines de variétés ou cultivars, qui sont nettement plus appréciés, collectionnés et cultivées à l'intérieur comme à l'extérieur par les anglo-saxons.
    Sur bon nombre d'entre eux, les jeunes pousses et les feuilles sur le revers sont légèrement poilus et bien lobé par la suite, les feuilles sont entières sur les rameaux florifères, lobées ou dentées sur les rameaux stériles, les fleurs nectarifères sont mellifères, et les baies convoitées par les oiseaux sont toxiques pour les humains.
    Ce lierre ‘Gloire de Marengo, est idéal pour être introduit au jardin adossé contre un mur, muret, sur des balustrades ou clôtures, en couvre sol sur les talus, dans les bordures et les massifs sous des arbres isolés, dans les rocailles et les sous-bois clairs, sur une vieille souche, ou simplement dans des potées que l'on peut rentrer l'hiver en lui laissant un port retombant, ou grimpant sur un grillage préformé pour l'art topiaire.
    Parmi les cultivars ou les variétés citons :
    Les variétés ou cultivars panachés de blanc à blanc crème sont moins résistants au soleil que ceux panachés de jaune.
    Hedera algeriensis  'Bellecour' est recherché comme couvre sol au soleil, car il n'est pas grimpant, grosses feuilles à trois lobes voire 5, d'un vert acide, une fois installé il a une excellente résistance à la sécheresse, palissé il a un port retombant.
    Hedera algeriensis  'Goldleaf' au large feuillage vert sombre, centre du limbe largement panaché de jaune.
    Hedera algeriensis  'Margino maculata', commercialisé aussi sous le nom de Hedera canariensis , nommé par les anglophones 'Margino Maculata Ivy ' ou 'Coney Island ivy', au port grimpant, grosses feuilles gaufrées, ondulées, brillantes à 3 - 7 lobes d'un vert plus clair et plus acide pour les jeunes pousses, marge irrégulièrement maculée de blanc beurre, zones de rusticité 7 - 9.
    Hedera algeriensis  'Ravensholst', nommé par les anglophones 'Ravensholst Algerian ivy' se différencie par un large feuillage plus anguleux d'un vert émeraude foncé, nervures d’un vert plus clair, voir photo ci-contre.
    Hedera algeriensis  'Striata' se différencie des autres par un limbe irrégulièrement strié de marbrures d’un blanc crème.
    Hedera algeriensis  'Souvenir de Marengo' se différencie par un large feuillage plus clair que 'Gloire de Marengo', irrégulièrement marginé de blanc crème.
    Hedera algeriensis  'Variegata', synonymes Hedera algeriensis  Hibberd var. variegata  Paul, Hedera canariensis  Willd. f. variegata  Paul) Verhaeghe, variété qui est considérée parfois comme étant synonyme de 'Gloire de Marengo’, pourtant le feuillage est d'un vert plus sombre, le limbe au centre est marbré de vert de gris argenté, marginé de blanc ou blanc crème.
    Propriétés et utilisations :
    Des études menées par la NASA dés 1980 ont démontré, que certaines plantes ont des propriétés absorbantes, dépolluantes neutralisant les divers produits se trouvant dans les matériaux (tissus, revêtements muraux, revêtements de sol, mobilier) présents dans nos intérieurs, dans les produits couramment utilisés (colles, peintures, solvants, produits d'entretien, bougies parfumées, parfums d'ambiance) parmi ces plantes purificatrices figurent entre autre les lierres qui ont la propriété d'absorber le benzène, un solvant que l'on retrouve dans les peintures et les vernis, les revêtements plastiques et dans de nombreux détergents.
    Consulter la liste des autres plantes grimpantes, à consulter dans l'Encyclopédie, et la liste des autres plantes purificatrices s'ouvrant dans un pop-up.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Hedera helix  L, Lierre commun, lierre angais, consulter sa fiche
    Hedera helix  Variegata, Lierre panaché, consulter sa fiche

    Annotations :
    Colonel Marengo Gaspard Joseph Marie CAPPONE (1747-1862), petit tambour à la bataille de Marengo (1800 – Piémont), il se fit remarqué 7 ans plus tard par son courage, à la bataille de Friedland (1807) et c’est là que Napoléon Bonaparte lui donna le surnom de Marengo, par la suite il obtint sa lettre de naturalité par ordonnance du Roy, le 15 octobre 1817.
    Le Parc Marengo, aujourd’hui Jardin de Prague, ouvert au public en 1833 comprenait alors, un kiosque élevé à la mémoire des d'Orléans et de la reine Amélie, qui eurent un rôle dans la conquête de l'Algérie, par la suite en juillet 1847 une colonne corinthienne y fut élevée en souvenir de la Grande Armée.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle,la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressement interdites.
un compteur pour votre site