Narcissus triandus - Narcisse larmes d'Ange
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    narcissus triandus
    ispb.univ-lyon1.fr © J. Reynaud
    Nom commun : Narcisse larmes d'Ange, Narcisse des Glénan* 'Triandus Daffodil', 'Triandus' ou 'Angel's Tears'.
    Nom latin : Narcissus triandrus  L., synonyme de Narcissus capax  Roem. & Sch.
    famille : Amaryllidaceae.
    catégorie : vivace bulbeuse herbacée, toxique dans son ensemble pour l'homme et les animaux.
    port : touffe érigée, fleurs inclinées vers le sol d'ou le nom de larmes d'Ange.
    feuillage : 'caduc', vert franc, cylindrique.
    floraison : printemps, parfumée pour l'espèce type et sous-espèces et certains cultivars, nectarifère visitée par les abeilles.
    couleur : blanc ou jaune ou orange.
    hauteur : 0.2 à 0.4 m.
    plantation : début de l'automne à une profondeur de 10cm.
    multiplication : uniquement par multiplication végétative par division des caïeux.
    sol : drainé, humifère, frais, fertile, acide ou neutre ou alcalin.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 3 - 9, selon variétés.
    origine : Espagne, Portugal et France, endémique au Finistère.
    entretien : tailler la tige florale fanée, laisser le feuillage jusqu'à ce qu'il soit fané.
    Selon le climat durant la période végétative, les bulbes sont soit laissés en place soit déterrés, nettoyés, séchés puis conservés dans un endroit frais et sec à l'abri de la lumière.
    Il est conseillé pour ceux laisser en place de les déplacer tous les 3 ou quatre ans dans un sol plus fertile.
    NB : Son nom Narcissus  désigne le genre en latin, il vient du grec 'narkissos' venant de 'narkaô'* qui signifie enivrer, assoupi, et 'narhê', l’assoupissement, faisant allusion à son parfum qui monte à la tête et à tendance à assoupir ; son nom spécifique triandrus  signifie à trois étamines.
    Jonquille, vient de l'espagnol 'junquilo', mot issu du latin 'juncus' qui désigne le jonc pour nous rappeler que ses feuilles sont semblables à celles du jonc.
    Petit rappel le nom 'Jonquille' est habituellement attribué aux narcisses trompettes c'est à dire, qui ont une fleur par tige et dont la couronne (au centre) est aussi longue ou plus longue que les pétales.
    La vraie jonquille (et les hybrides correspondants) est selon les régions soit Narcissus jonquilla  qui a plusieurs petites fleurs par tige, soit Narcissus pseudonarcissus , la narcisse trompette sauvage...
    Narcissus jonquilla  L., Petite Jonquille, connue des anglophones sous le nom de 'Wild jonquil' ou 'Daffodil' est une jonquille parfumée de 20 à 45 cm, à six petites fleurs jaunes à petite couronne crénelée, tépales oblongs elliptiques, pédicelles plus ou moins courts engainés dans une grande spathe membraneuse jaune paille, répartition géographie sur sol acide au sud de l'Europe, France, est et sud du Portugal, sud et centre de l'Espagne, Estrémadure, Castille et la Manche et de l'Afrique du Nord (Algérie), floraison entre février et avril.
    .Parmi les hybrides de très nombreux ont perdus le parfum des espèces d'origine tel que Narcissus odoratus*  qui embaumait les lieux de son suave et pénétrant parfum et c'est bien dommage !
    Idéal pour être utilisé dans les bordures, massifs de fleurs, regroupés dans les pelouses tondues après floraison, dans les rocailles ou simplement dans des potées.
    Sous-espèces ou variétés :
    Narcissus triandus  L. var. paivae  Barra se rencontre au Portugal.
    Narcissus triandrus  L. var. alejandrei  Barra.
    Narcissus triandrus  L. var. capax  (Salisb.) Barra & G.López.
    Narcissus triandrus  L. subsp. capax  (Salisb.) D.A.Webb.
    Narcissus triandrus  Curtis subsp. cernuus  (Salisb.) A.Fernandes.
    Narcissus triandrus  L. subsp. lusitanicus  (Dorda & Fern. Casas) Barra.
    Narcissus triandrus  L. var. paivae  Barra.
    Narcissus triandrus  L. subsp. pallidulus  (Graells) D.A.Webb, se rencontre dans la province de Galicie en Espagne.
    Narcissus triandus  L. subsp. capax  (Salisb.) D.A.Webb, synonymes Narcissus triandus var. capax, le Narcisse des Glénan, endémique de l'Archipel Fouesnantais, découvert vers 1803 par un pharmacien quimpérois.
    Une cueillette intensive à des fins commerciales a failli le faire disparaître, en 1980 des mesures furent prises pour assurer sa sauvegarde. Depuis le 20 janvier 1982, il figure sur la liste des espèces végétales protégées du Finistère, articles L411-1 et 2.
    De couleur jaune pâle, presque blanche, il a été constaté une particularité morphologique, on trouve 3 formes de style et d'anthères, les anthères longues avec un style court, style et anthères de taille moyenne, et des anthères courtes lorsque le style est long.
    Narcissus triandus  'Thalia', synonyme Narcissus  'Thalia', grand narcisse tout blanc, photo du bas.
    Autres espèces ou cultivars présents dans l'Encyclopédie :
    Narcissus poeticus  L., Narcisse des poètes, Herbe-de-la-Vierge, Jeannette blanche, considéré comme le vrai Narcisse d'Europe occidentale, consulter sa fiche.
    Narcissus tazetta  L., Narcisse Tazette, Narcisse de Constantinople, consulter sa fiche.
    Narcissus trompette  Jonquille trompette et autres cultivars, consulter sa fiche.
    Voir également
    le Narcisse de Mer, Pancratium illyricum  L., consulter sa fiche.

    Consulter la liste des autres espèces de bulbeuses présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site