Vaccinium myrtillus  - Myrtillier
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    J.Reynaud © Ispb-Univ. Lyon1
    Nom commun : Myrtillier commun, à tort nommée Airelle ou Airelle noire, Gueule-noire, Bleuet, Pouriot, Raisin des bois, Raisin de bruyère, Vigne des montagnes, Cousinier, Ambroche, dans les Vosges Ambreselle, Ambresale, Brimbelle (Brinbelle ou Brembelle), Bluet* ou Bleuet, Maurette ou Maurets, nommé par les anglophones 'Bilberry' ou 'Blueberry', 'European Bilberry' et 'Whortleberry'.
    Nom latin : Vaccinium myrtillus  L.
    famille : Ericaceae.
    catégorie : sous-arbrisseau ligneux.
    port : touffe dense aux rameaux dressés.
    feuillage : persistant, coriace, glabre vert franc à vert foncé se teintant de rouge à l'automne. Petites feuilles ( 2 à 3cm) alternes, ovales souvent incurvées en forme de gouge à marge finement dentelées et courtement pétiolées.
    floraison : printemps. Petites fleurs (4 à 6 mm) axillaires solitaires ou par pair en forme de grelot renflé à lobes resserrés et retroussés.
    couleur : blanc à blanc rosé à rose soutenu lavé de vert.
    fruits : les myrtilles, maurettes, gueules noires.. ou diversement nommées sont petites baies (5 à 9mm) globuleuses d'un noir bleuté pruineux à maturité (selon climat de juin/juillet à septembre), à pulpe juteuse à saveur aigre-douce.
    croissance : lente.
    hauteur : 0,20 à 0,50m.
    plantation : printemps.
    multiplication : bouture.
    sol : très acide. ph 4 à 5.
    emplacement : préfère le plein soleil éventuellement mi-ombre.
    zone : 2 - 9.
    origine : Eurasie et et Amérique boréale en altitude dans les bois de feuillus clairs et clairières, dans les landes de bruyères et/ou éboulements siliceux, présent en France, Europe centrale et septentrionale et Asie du sud-est.
    entretien : arroser très régulièrement avec de l'eau non calcaire, pas de taille.
    NB : la plante a un port gracieux une jolie floraison blanche et de somptueuses couleurs en automne, elle peut vivre au delà de 40 ans.
    Une légende bourguignone raconte que la 'myrtil' seraient nées des graines du chapelet qu'égrenait juste avant de mourir un ermite. Les myrtilles se récoltent avec un peigne à myrtille, peigne aux dents longues qui bien souvent ont un espacement pas très réglementaire et les rameaux ou les touffes sont arrachées.
    Pour une meilleure fécondation il est préferable de planter deux variétés différentes
    Propriétés et utilisations :
    Les myrtilles fraîches et crues sont à consommer avec parcimonie, car elles sont un peu laxatives, elles sont principalment consommer cuites en gelées, confitures, coulis, mousse, yaourts, crèmes, fromage blanc, compotes, clafoutis, tartes, biscuits, gâteaux, muffins et scones, jus, nectars, sirops, vinaigre aromatisé ou vinaigre basalmique (dont vinaigre de bleuets), bières et vins fermentés, vins cuits, apéritifs aux myrtilles dont l'apéritif de Marianne (avec du vin blanc) ou le Myro ardéchois, eaux-de-vie, liqueurs, Crème et liqueur ou encore ratafia.
    En cuisine elles entrent dans la confection de sauce pour accompagner quasimment les memes viandes et gibiers que les airelles.
    Le feuillage séché est riche en tanins, fer et manganèse, il contient de la quinine, il était autrefois prescrit en tisane pour traiter le diabète dans les Alpes, connue sous le nom d'infusion alpine, il était de tradition de le mélanger à des feuilles de fraisier sauvage.
    Les myrtilles crues sont acides et astringentes aux propriétés laxatifs et antibactériens, réputées soigner les infections intestinales dues aux colibacilles; riches en pectine et tanins galliques qui sont des antidiarrhéiques, riches en vitamines A, C et P, qui elle a des propriétés anti-inflammatoires, des propriétés protectrices et anti-radiculaires, qui améliore la circulation sanguine, renforce la résistance capillaire, un excellent anti-agrégant plaquettaire, c'est aussi un anti-ulcéreux contre l'hyperacidité gastrique; et elles améliorent la vision nocturne.
    Dans certaines régions, les myrtilles sont contaminées par l'échinococcose multiloculaire Echinococcus multilocularis (tenia du renard) présente dans les selles des carnivores (renard roux) et petits mammifères sauvages atteints de cette maladie parasitaire, il déconseillé de consommer des myrtilles fraîches car il y a des risques de développer cette parasitose qui est en forte augmentation en Europe.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Vaccinium corymbosum  Myrtillier à corymbes, Myrtylle arbustive, myrtillier américain, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Bluets Bluets des Vosges est aujourd'hui une appellation, donnée à une myrtille à pulpe blanche nettement plus grosse que la myrtille sauvage, introduite d'Amérique du Nord.
    - nmauric©19.01.2010 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

Myrtilles height=

 compteur site