Viola hirta  - Violette hérissée
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Viola hirta Nom commun : Violette hérissée, nommée par les anglophones 'Hairy Violet'.
    Nom latin : Viola hirta  L.*
    famille : Violacea.
    catégorie : vivace à racine pivotante et radicelles latérales, pourvue de stolons.
    port : en rosette évasée.
    feuillage : semi-persistant; feuilles lancéolées-cordiformes à marge dentelée.
    floraison : printemps de mars à selon climat. Fleurs solitaires, hermaphrodites.
    fruits : petites capsules globuleuses légèrement velues.
    couleur : violet mauve.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0,08 à 0,15 m.
    plantation : au printemps ou à l'automne.
    multiplication : par division ou semis au printemps courant ars-mai pour un repiquage à l'automne. Ou bien, semis de graines fraîches en place, la levée aura lieu au printemps suivant.
    sol : bien drainé, humide et riche en matière organique.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    entretien : sans.
    zone : 6 - 10.
    origine : des prairies et bois de feuillus Eurasie jusqu'à 2000m d'altitude, présente dans les Alpes.
    NB : Son nom Viola  désigne les pensées et les violettes en latin, venant du du grec 'ion' qui signifie violet faisant référence à leur couleur et son nom spécifique hirta  vient du latin et signifie qui a une pilosité hérissée.
    Selon la mythologie grecque, Zeus le roi des Dieux, amoureux et amant d'Io, une fort belle jeune fille qu'il changea en une blanche génisse pour la protéger du courroux d'Héra, son épouse, et c'est pour nourrir Io que la viola  fut créée.
    Dans la civilisation grecque, la violette était l’emblème de l’innocence et de la virginité, ornant les dépouilles des jeunes vierges.
    Pline l'Ancien, rapporte que lors des fêtes les têtes étaient couronnées de violettes car elles avaient la réputation de limiter ou éviter les maux de tête dus aux libations.
    Ce genre comprend environ 550 espèces d'annuelles, de bisannuelles, de vivaces tapissantes caduques ou persistantes ou de sous-arbrisseaux,originaires des zones tempérées de l'hémisphère nord dont une grande partie présentes aux Amériques, dans la Cordillère des Andes, au Canada (26 espèces) et aux États-Unis (125 espèces), 4 espèces au Brésil, en France seulement 19 espèces*, environ 91 espèces pour l'Europe, 91 espèces en Chine dont 35 endémiques connues sous le nom de 'Jin cai ya shu', au Japon nommées 'Miyama Sumire', 17 espèces et 8 sous-espèces, en Australie 13 espèces dont 3 introduites, 1 espèce sur l'île de Norfolk (sud-est de l'Australie), en Nouvelle Zélande 3 espèces dont deux espèces endémiques.
    Les espèces de violettes présentes dans l'Encyclopédie :
    Viola biflora  Violette à deux fleurs, Violette jaune, consulter sa fiche.
    Viola canina  L., Violette des chiens, consulter sa fiche.
    Viola odorata  L., Violette odorante, Violette commune, consulter sa fiche.
    Viola sororia  Willd., Violette de la Pentecôte, Violette des confédérés, consulter sa fiche.
    Les espèces de violettes présentes en France :
    Viola alba  Besser., Violette blanche figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola arborescens  L., Violette sous-arbustive, endémique à l'Aude, les Bouches-du-Rhône et le Var est une espèce figurant depuis 1995 sur la liste rouge des espèces en voie de disparition, feuillage penné fleurs mauve pâle.
    Viola bertolinii  Pio Violette de Bertolon, n'existe plus sur le sol français.
    Viola canina  Violette des chiens.
    Viola collina  Violette des collines.
    Viola cryana  Violette de Cry.
    Viola argenteria  Violette d'Argentera.
    Viola arvensis  Murray, Pensée des champs présente au nord et au centre de la France, se rencontre dans le Vaucluse et en Corse, pensée jaune pâle en coeur jaune vif, figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola elatior  Violette élevée.
    Viola hirta  L., Violette hérissée largement présente sur le territoire français excepté dans le sud, sud-est et la Corde, petite violette, d'un violet foncé.
    Viola hispida  Lam. , synonyme Viola rothomagensis  Violette de Rouen, Pensée de Rouen, endémique à cette région de Haute-Normandie crayeuse, c'est une espèce protégée depuis 1982 et figure depuis 1995 sur la liste rouge des espèces en voie de disparition. Annuelle ou vivace de 5 à 15 cm de haut, abondante floraison s'étalant d’avril à octobre, parfaitement adaptée à la sécheresse, fleurs violettes, pétale inférieur griffé de noir, maculé de blanc, les latéraux griffés de noir.
    Viola hymettia  Boissf & Heldr., Violette du Mont Imetto, endémique aux Pyrénes orientales, figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola jordanii  Hanry, Violette de Jordan, Violette de Provence, endémique à la région des Hautes-Alpes, Alpes de haute-Provence, Alpes-Maritimes, Vaucluse et Var, figure sur la liste des espèces menacées en France., une violette aux feuilles en fer de lance, fleurs blanches trés barbues latéralement à reflets mauve très pâle.
    Viola mirabilis  L. Violette admirable, Violette étonnante, une calcicole aux fleurs odorantes bleu pâle lavée de blanc, présente dans le nord-est, est et sud-est dont Haute-Savoie, bassin parisien de la France.
    Viola odorata  L.
    Viola palustris  L., Violette des marais, à fleurs rosées griffées de pourpre présente en France excepté sur la côte atlantique de la Loire atlantique aux Landes et Provence - Côte d'Azur.
    Viola parvula  Schult., Violette naine.
    Viola persicifolia  Schreb. dite Violette à feuilles de pêcher, Petit muguet à deux feuilles, aux fleurs d'un bleu mauve pâle, présente dans les Ardennes, Loir et Cher, Yonne et Loiret, et se rencontre encore dans 3 ou 4 stations dans les zones alluvionnaires humides en Suisse occidentale, des tentatives de reintroduction y sont en cours.
    Viola pinnata  L, Violette à feuilles pennées, Violette pennée aux fleurs d'un bleu violet veiné de violet plus soutenu, gorge lavée de blanc, sur les deux pétales latéraux des barbes blanches, pédoncule pourpré, feuilles découpées comme celles des anémones ou géraniums, présente dans les Alpes-Maritimes - Parc national de la Vanoise (Savoie), figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola pseudomirabilis  H.J.Coste., Violette du Larzac, figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola pumila  Chaix, Violette naine de rares stations vallée de l'Aube et dans le département des Ardennes, Charente-Maritime.
    Viola pyrenaica  Ramond ex DC, Violette des Pyrénées.
    Viola reichenbachiana  Jord. ex. Boreau. synonymes de Viola silvatica  Fries et Viola sylvestris  Lam., Violette des bois présente dans le nord et le centre de la France au sud en Ariège et dans l'Aude, ainsi que dans le reste de l'Europe, une violette mauve pâle.
    Viola riviniana  Rchb., Violette de Rivinius, Violette de rivin proche de Viola canina assez commune dans les bois aux fleurs violet mauve, éperon plus clair.

    Annotation :
    * L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes, est conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm.
    - nmauric© 16/01/2010- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site