Viola canina  - Violette des chiens
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    viola canina Nom commun : Violette des chiens, nommée par les anglophones 'Dog-violet' ou 'Common Dog Violet' aux amériques 'Heath dog-violet'.
    Nom latin : Viola canina  L.*, synonymes de Viola canina  L. subsp. montana  sensu P.Fourn., Viola canina  L. subsp. stricta  Wigand, Viola canina  L. var. macrantha  Gren. & Godr., Viola canina  L. var. ruppii  (All.) Burnat, Viola canina  L. subsp. stricta  (Hornem.) Bonnier, Viola abulensis  Pau ex W.Becker, Viola hornemanniana  Roem. & Schult., Viola montana  L. var. ruppii  (All.) Ging., Viola montana  auct., Viola montana  L. subsp. silvensis  Font Quer, Viola ruppii  All., Viola stricta  Hornem.,Viola stricta  Hornem. subsp. ruppii  (All.) Nyman, Viola stricta  Hornem.
    famille : Violacea.
    catégorie : vivace herbacée caulescente à rhizome charnu et racines filiformes, aux tiges légèrement velues.
    port : touffe évasée.
    feuillage : semi-persistant, vert acide à vert sombre, nervures marquées revers légèrement pubescent. Feuilles ovales à lancéolées à marge crénelée et base cordée, aux pétioles pourvus de stipules effilées, linéaires.
    floraison : inodore du printemps à l'été, selon climat et altitude (avril- août) pouvant refleurir à la fin de l'été. Petites fleurs nectarifères hermaphrodites (± 2,5cm) à 5 pétales, les deux pétales supérieurs plus larges, ceux du bas prolongé par un éperon dans lequel se trouvent les appendices de 2 étamines, autour de l'ovaire 5 courts anthères, calice à 5 sépales linéaires et pointus, le pédoncule est pourvu de bractéoles.
    couleur : bleu mauve à bleu violet, la gorge et l'épéron virant progressivement au blanc voire blanc verdâtre, calice vert rougeâtre.
    fruits : petites capsules oblongues à trois valves déhiscentes (trigones) contenant une double rangée de minuscules graines sphériques projetées au loin et dispersées par les fourmis.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.15 à 0.30m.
    plantation : printemps ou automne.
    multiplication : semis spontané ou division ou semis au printemps.
    sol : frais légèrement acide, mais bien drainé et riche en matière organique.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    entretien : pas d'entretien particulier.
    zone : 6 - 10.
    origine : Eurasie, des pays scandinaves à Europe de l'est et Europe centrale jusqu'au Caucase, présente jusqu'au nord-ouest de l'Oural, à l'est et à l'ouest de la Sibérie, bords de chemins, landes, toundras, prairies, clairières, fourrés, lisières de bois et bois de feuillus jusqu'à 2200m d'altitude, présente sur l'ensemble du territoire en France. En Amérique du nord, ce sont des sous-espèces.
    NB : son nom Viola  désigne les pensées et les violettes en latin, venant du grec 'ion' qui est le nom de toute petite fleur violette.Ce genre comprend environ 550 espèces d'annuelles, de bisannuelles, de vivaces tapissantes caduques ou persistantes ou de sous-arbrisseaux, originaires des zones tempérées de l'hémisphère nord dont une grande partie présentes aux Amériques, dans la Cordillère des Andes, au Canada (26 espèces) et aux États-Unis (125 espèces), 4 espèces au Brésil, en France seulement 19 espèces, environ 91 espèces pour l'Europe, 91 espèces en Chine dont 35 endémiques connues sous le nom de 'Jin cai ya shu', au Japon nommées 'Miyama Sumire', 17 espèces et 8 sous-espèces, en Australie 13 espèces dont 3 introduites, 1 espèce sur l'île de Norfolk (sud-est de l'Australie), en Nouvelle Zélande 3 espèces dont deux espèces endémiques.
    Et chaque année au début du mois de février se tient la fête de la violette de Toulouse notamment sur la place du Capitole, l'appellation 'Violette de Toulouse' est une marque déposée.
    Propriétés et utilisations des violettes :
    Connues depuis l'Antiquité comme le rapporte Pline l'Ancien que les lendemains de fête il était de mise de tresser une couronne de violette pour soulager le mal de crâne.
    Les feuilles riches en vitamine C et mucilages étaient autrefois utilisée par nos grand-mère pour épaissir potages et soupes, elles peuvent se consommer cuites ou crues en mélange dans les salades.
    Les fleurs entières peuvent être cristallisées avec du sucre, elles s'utilisent en confiserie (violette de Toulouse*) pour confectionner diverses sortes de bonbons, sirop, liqueur, vin de Mai, gelées et confitures ou encore colorer salade et mesclun.
    Les racines contiennent un alcaloïde (violine) qui a des propriétés émetiques et purgatives.
    Les fleurs sont utilisées pour confectionner un sirop adoucissant prescrit pour traiter bronchite et quinte de toux, à utiliser sans excès car il est légèrement laxatif.
    Autrefois, les nourrisses et nos grand-mères savaient que des cataplasmes de feuilles cuites ou crues et bien broyées soulageaient et soignaient crevasses, fissures ou gerçures du mamelon provoqués par l'allaitement.
    Autres espèces de violettes présentes dans l'Encyclopédie :
    Viola odorata  L., Violette odorante, Violette commune, consulter sa fiche.
    Viola sororia  Willd., Violette de la Pentecôte, Violette des confédérés, consulter sa fiche.
    Viola hirta  L., Violette hérissée, consulter sa fiche.
    Les espèces de violettes présentes en France :
    Viola alba  Besser., Violette blanche figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola arborescens  L., Violette sous-arbustive, endémique à l'Aude, les Bouches-du-Rhône et le Var est une espèce figurant depuis 1995 sur la liste rouge des espèces en voie de disparition, feuillage penné fleurs mauve pâle.
    Viola bertolinii  Pio Violette de Bertolon, n'existe plus sur le sol français.
    Viola collina  Violette des collines.
    Viola cryana  Violette de Cry.
    Viola argenteria  Violette d'Argentera.
    Viola arvensis  Murray, Pensée des champs présente au nord et au centre de la France, se rencontre dans le Vaucluse et en Corse, pensée jaune pâle en coeur jaune vif, figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola elatior  Violette élevée.
    Viola hirta  L., Violette hérissée largement présente sur le territoire français excepté dans le sud, sud-est et la Corde, petite violette, d'un violet foncé.
    Viola hispida  Lam. , synonyme Viola rothomagensis  Violette de Rouen, Pensée de Rouen, endémique à cette région de Haute-Normandie crayeuse, c'est une espèce protégée depuis 1982 et figure depuis 1995 sur la liste rouge des espèces en voie de disparition. Annuelle ou vivace de 5 à 15 cm de haut, abondante floraison s'étalant d’avril à octobre, parfaitement adaptée à la sécheresse, fleurs violettes, pétale inférieur griffé de noir, maculé de blanc, les latéraux griffés de noir.
    Viola hymettia  Boissf & Heldr., Violette du Mont Imetto, endémique aux Pyrénes orientales, figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola jordanii  Hanry, Violette de Jordan, Violette de Provence, endémique à la région des Hautes-Alpes, Alpes de haute-Provence, Alpes-Maritimes, Vaucluse et Var, figure sur la liste des espèces menacées en France., une violette aux feuilles en fer de lance, fleurs blanches trés barbues latéralement à reflets mauve très pâle.
    Viola mirabilis  L. Violette admirable, Violette étonnante, une calcicole aux fleurs odorantes bleu pâle lavée de blanc, présente dans le nord-est, est et sud-est dont Haute-Savoie, bassin parisien de la France.
    Viola odorata  L.
    Viola palustris  L., Violette des marais, à fleurs rosées griffées de pourpre présente en France excepté sur la côte atlantique de la Loire atlantique aux Landes et Provence - Côte d'Azur.
    Viola parvula  Schult., Violette naine.
    Viola persicifolia  Schreb. dite Violette à feuilles de pêcher, Petit muguet à deux feuilles, aux fleurs d'un bleu mauve pâle, présente dans les Ardennes, Loir et Cher, Yonne et Loiret, et se rencontre encore dans 3 ou 4 stations dans les zones alluvionnaires humides en Suisse occidentale, des tentatives de reintroduction y sont en cours.
    Viola pinnata  L, Violette à feuilles pennées, Violette pennée aux fleurs d'un bleu violet veiné de violet plus soutenu, gorge lavée de blanc, sur les deux pétales latéraux des barbes blanches, pédoncule pourpré, feuilles découpées comme celles des anémones ou géraniums, présente dans les Alpes-Maritimes - Parc national de la Vanoise (Savoie), figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola pseudomirabilis  H.J.Coste., Violette du Larzac, figure sur la liste des espèces menacées en France.
    Viola pumila  Chaix, Violette naine de rares stations vallée de l'Aube et dans le département des Ardennes, Charente-Maritime.
    Viola pyrenaica  Ramond ex DC, Violette des Pyrénées.
    Viola reichenbachiana  Jord. ex. Boreau. synonymes de Viola silvatica  Fries et Viola sylvestris  Lam., Violette des bois présente dans le nord et le centre de la France au sud en Ariège et dans l'Aude, ainsi que dans le reste de l'Europe, une violette mauve pâle.
    Viola riviniana  Rchb., Violette de Rivinius, Violette de rivin proche de Viola canina assez commune dans les bois aux fleurs violet mauve, éperon plus clair.

    Annotations :
    *L. :, abréviation botanique pour auparavant le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné auparavant Carl Linnæus (1707-1778), à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    *Violette de Toulouse, patrimoine de la région Toulousaine depuis le XIVe siècle devint en 1960 l'emblème de la ville de Toulouse, c'est une violette stérile qui se multiplie uniquement par les stolons, initialement ce serait une violette de Parme rapportée par un soldat à son retour des guerres d'Italie, mise en culture à Saint Jory avant d'être diffusées aux autres maraîchers de la région toulousaine (Lalande, Aucamville et Castelginest)

    ® par la Société des Gens de Lettres - nmauric &dnadeau©26/04/2000 Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
compteur site