Lycium barbarum  - Lyciet de Barbarie
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Lycium barbarum Nom commun : Lyciet de Barbarie, Lyciet commun, Lyciet à feuilles d'Halimione ou d'Obione, Lyciet du Ningxia* localement nommé 'Ningxia gouqi' nommé par les anglophones 'Matrimony Vine', 'Wolfberry', 'Chinese Wolfberry' ou pour les baies 'Goji berry'.
    Nom latin : Lycium barbarum  L.*, synonymes Lycium halimifolium  P. Mill.*, Lycium trewianum  Roem. & Schult., Lycium turbinatum  Loisel., Lycium vulgare  Dunal., Teremis elliptica  Raf. certains le donne pour synonyme de Lycium chinense  Mill.
    famille : Solanaceae
    catégorie : arbuste à souche sarmenteuse, ramification grêle, à l'enracinement superficiel.
    port : dressé, évasée très ramifié, à tiges souples munies de longues épines acérées.
    feuillage : caduc, épais, coriace, vert assez vif pour les jeunes puis vert de gris. Le long des rameaux feuillse simples solitaires ou fascicules alternes (2 à 3 cm x ± 6mm) elliptiques-lancéolées plus larges vers la base.
    floraison : longue du printemps (courant avril) à l'automne jusqu'aux gelées, parfumée et nectarifère visitées par les abeilles. Minuscules fleurs hermaphrodites tubulaires (±10mm) campanulées étoilées à 5 lobes pointus retroussés à marge ondulée, solitaire ou regroupées par 2 à 5 en verticille, calice campanulée à deux lobes dentés, étamines et style légèrement saillants, fin et court pédicelle.
    couleur : rose violacé à pourpre.
    fruits : de fin août à l'automne baies oblongues (±18mm) vertes, virant au rouge à rouge orangé à maturité, comestibles lorsqu'elles sont bien mûres, des baies remplies d'une vingtaine de petites graines (2mm) plates réniformes, mordorées une fois séchées. Baies en vogue depuis quelques années nommées et commercialisées sous le nom de Goji*, en chinois 'Ji zi'.
    croissance : moyen.
    hauteur : 0,80 à 2m voire plus climat approprié.
    plantation : à 'automne ou au printemps selon climat.
    multiplication : par semis à l'automne, par bouturage ou prélèvement de rejets ou drageons.
    sol : ordinaire même pauvre mais surtout bien drainé, tolère les sols salins.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 6 - 10, tolère le vent, les embruns et la sécheresse.
    origine : Chine en altitude, introduite et naturalisée dans toute l'Europe, introduite en Amérique du Nord avec chinense .
    entretien : juste supprimer le bois mort.
    NB : son nom Lycium  désigne le genre en latin ainsi qu'un médicament extrait de végétaux, un mot qui vient du grec 'lukion' qui désigne un arbuste épineux de Lycie une contrée d'Asie Mineure, et son nom spécifique barbarum  , Barbarie qui désignait autrefois l'Afrique du Nord, pour nous préciser son origine et halimifolium  vient du latin 'halimon' qui signifie poussant dans les sols (vases) salées, en grec 'halos' désigne le sel et folium', feuille, à feuilles d'Halimione (Obione).
    Le lyciet fut introduit pour la première fois en Angleterre vers 1730 en s'imaginant au départ que son feuillage était celui utilisé pour le thé avant d'être diffusé dans le reste de l'Europe.
    Ce lyciet de Barbarie est un arbuste rustique idéal pour entrer dans la composition de haies, de massifs arbustifs notamment dans les jardins en bord de mer pour fixer les talus.
    Ce genre comprend une centaine d'arbustes persistants ou caducs originaires des zones tempérées ou subtropicales du globe.
    Parmi les sous-espèces :
    - Lycium barbarum  var. auranticarpum  K. F. Ching, se distingue par des baies plus petites (± 8mm) et jaune orangé comme l'indique son nom.
    - Lycium barbarum  var barbarum  donné par la flore de Chine comme synonymes de Lycium halimifolium  Miller, Lycium lanceolatum  Veillard, Lycium turbinatum  Veillard, Lycium vulgare  Dunal., originaire du nord et du sud de la Chine présent dans les provinces Gansu, Nord Hebei, Ningxia (cultivé aussi), Qinghai, Nord du Shanxi, Séchouan, Xinjiang (cultivé aussi) et en Mongolie-Intérieure, se distingue par des baies rouges (± 10mm) cultivé, naturalisé et rudéralisé dans le reste de l'Asie et en Europe. Consulter la carte.
    goji Propriétés et utilisations :
    Attention à ne pas confondre ses baies avec celles des morelles.
    Dans la pharmacopée chinoise, le 'Ji zi' est un tonique rénal et les baies sont utilisées en mélange avec 5 autres espèces pour désintoxiquer le sang et fortifier l'organisme Autrefois dans les campagnes du Midi de la France, il était de mise de cueillir les jeunes feuilles pour les consommer cuites ainsi que les jeunes pousses exactement comme les asperges sauvages.
    Quelques autres espèces :
    - Lycium chinense  Mill. appelé localement par les anglophones 'Ningxia wolfberry'.
    - Lycium europeum  L, lyciet d'Europe, originaire du pourtour méditerranéen, 3 à 4m de haut, ramures assez rigide, très épineuse, feuilles oblongues-lancéolées (2,5 à 5cmx 10mm) à fleurs d'un violet mauve.

    Annotations :
    *Goji, une américanisation des divers noms chinois (gouqi) et tibétains réalisée par l'ethnobotaniste, nutritionniste américain Dr. Bradley Dobos.
    * L. abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    *Ningxià petite région autonome au nord-ouest de la Chine, région montagneuse et désertique traversé par le fleuve jaune.
    *P. Mill., abréviation botanique pour le botaniste écossais Philip Miller (1691-1771), on lui doit la référence pour les jardiniers du 18ème siècle 'The Gardener's Dictionary' du jardin de Chelsea, édité à Londres 1755-1760, illustré de nombreuses gravures de Ehret, Lancake et John Miller.
    nmauric © 27/02/2011 -Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
Imingo compteur