Campanula rapunculus - Campanule raiponce, Raiponce
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Catherine Baral © Démons & Merveilles
    Nom commun : Campanule raiponce, Raiponce, Petite raiponce de Carême, Bâton de Saint-Jacques, Rave sauvage, Rabette, Repouche, en Provence Raponchon, Campaneta, en Languedoc-Roussillon Ariponchon, nommée par les anglophones 'Rampion bellflower'
    Nom latin : Campanula rapunculus  L.
    famille : Campanulaceae.
    catégorie : bisannuelle herbacée, à tiges poilues, cannelées pouvant être rameuses en partie haute, aux racines charnues en forme de navette de couleur ocre beige à chamois.
    feuillage : persistant hors gel, vert franc, pubescent. Feuilles étroites, alternes, les inférieures oblongues à marge ondulée, crénelée, les feuilles caulinaires plus fines, linéaires-lancéolées, sessiles.
    port : touffe basale ondulée suivie de tiges dressées, rectilignes.
    floraison : du printemps à l'été selon climat (mai/août et plus) durant plusieurs semaines, visitée par les abeilles. Hampe florale de forme conique à campanules larges aux lobes triangulaires. Fleurs pédicellées, enchâssées dans un calice aux longs et fins sépales acuminés.
    couleur : divers tons de bleu, mauve lilas, mauve violacé, parfois blanc. Boutons floraux fusiformes très souvent mauve pâle
    fruits : petites capsules (± 1,5cm) déhiscentes enchâssées dans le calice, graines dispersées par le vent.
    hauteur : 0.40 à 0.80 et plus ±.
    plantation : au automne ou printemps.
    multiplication : semis spontané, par division, prélèvement de racines, semis au printemps ou à l'automne, floraison la deuxième année.
    sol : assez frais, mais drainé.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    zone: 4 - 10.
    origine : pelouses, prés, prairies, vignes, lieux incultes, fossés, talus, bord de chemins, haies, broussailles, lisières de bois de Europe (présente en France et Corse), Asie tempérée, Afrique du Nord jusqu'à ± 1000m d'altitude.
    NB : Son nom Campanula  vient du latin 'campana' qui désigne la cloche, campanula petite clochette faisant référence à la forme de la corolle, son nom spécifique racunpulus  vient du latin 'rapa' qui désigne la rave.
    Elle était déjà représentée en gravure colorée dans l'ouvrage 'De historia stirpium commentarii insignes' (1542) de Léonard Fuchs, que vous pouvez consulter en en ligne (avec d'autres espèces et textes), connue à l'époque sous le nom donné par Gresner* et Dodonée* de Rapum sylvestre 
    Le genre en France compte environ 25 espèces sur les 250 espèces de vivaces, annuelles ou bisannuelles originaires de l'hémisphère nord en zone tempérée.
    Propriétés et utilisations :
    Autrefois, d'octobre à mars, les raves à chair blanche et sucrée de la petite raiponce de Carême, étaient recherchées pour être consommées cuites ou crues en salade avec la rosette de jeunes feuilles basales. Elle était réputée, comme les raiponces Phyteuma  pour ses propriétés apéritives, rafraîchissantes et digestives, elle avait même sa place aux jardins et dans les catalogues des grainetiers.
    Dans les pharmacopées traditionnelles, ses fleurs étaient réputées astringentes et anti-inflammatoire, prescrite pour soigner les yeux et les affections buccales.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    campanula carpatica  Jacq. ou Campanule des Carpathes, consulter sa fiche
    Campanula glomerata  L. ou Campanule à bouquets, consulter sa fiche
    Campanula grandiflora  Jacq., synonyme Platycodon grandiflorus  ou Platycodon, consulter sa fiche
    Campanula medium  L nommé Carillon ou Campanule des Jardins, consulter sa fiche
    Campanula muralis  Portenschl. ex A.DC. , synonyme Campanula portenschlagiana  Roem. & Schult., consulter sa fiche
    Campanula persicifolia  L., consulter sa fiche
    Campanula pyramidalis  L., consulter sa fiche
    Campanula takesimana  Nakai, consulter sa fiche
    Campanula thyrsoidea  Lapeyr., synonymes Campanula thyrsoides  L. ou Campanule en thyrse, consulter sa fiche

    Annotations :
    *Gessner naturaliste zurichois Konrad von Gesner(1516 - 1565) aussi conu sous Conradus Gesnerus.
    *Dodonée médecin-botaniste flamand Rembert Dodoens (29 juin 1517-1585) de son vrai nom Rembert Van Joenckema.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Compteur pour votre site