Citrus australasica  - Citron caviar, Lime digitée d'Australie
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Citron caviar, Lime australien, Lime digitée d'Australie, nommée par les anglophones 'Australian Finger Lime', 'Citrus australasica', Lime crystals, Lime caviar, Caviar lime.
    Nom latin : Citrus australasica  F.Muell., autrefois nommé Microcitrus australasica  (F.Muell.) Swingle*, nom attribué plus tardivement en 1915, révisé en 1997 par DJ Mabberley.
    famille : Rutaceae.
    catégorie : grand arbuste ou petit arbre pourvue de larges, épaisses épines vertes de 2 à 3 cm; effilées en pointes.
    port : évasé, buissonnant, hirsute pour les jeunes sujets adulte de forme plus arrondie.
    feuillage : persistant en réalité semi-persistant se renouvelant au moment de l'apparition des nouvelles pousses et feuilles, vert franc glabre, pourvu de glandes translucides sur le limbe visible à l'oeil nu, dégageant un parfum lorsqu'on le froisse. Petites feuilles (2 à 6 cm x 0.5 à 0,25cm) elliptiques-obovales la marge vers le sommet est légèrement crénelé, court pétiole plus ou moins aplati pouvant être articulé, ailé en forme de coeur. Le jeune feuillage, les jeunes tiges souples et les bourgeons sont d'un vert pourpré.
    floraison : s'échelonnant de la fin de l'automne à l'été, parfumée, nectarifère et mellifère. Comme chez le Poncirus  à l'aisselle des épines minuscule fleur hermaphrodite, à 3 pétales, bouquet d'étamines soudées à la base, style à un seul stigmate, ovaire supère.
    couleur : en principe blanche fond de gorge verdâtre, parfois lavé de rose et violacé à l'extérieur, étamines blanches suivant le cultivar lavées de rose bonbon, aux anthères jaune poussin. Les boutons floraux ovoïdes peuvent être blanc, ou rose lavé de blanc.
    fruits : micro-citrons cylindriques entre 5 et 12 cm à l'épicarpe glanduleux d'un vert acide virant au rose puis au jaune à maturité, vers la fin du printemps; sa surface lisse, brillante légèrement rugueuse, à 6 quartiers contenant des micro perles ovoïdes (vésicules globuleuses à fines parois) de couleur jaune, jaune vert, vert chartreux, rose saumoné, grenadine ou framboisé, saveur acidulée du citron et du pamplemousse. Récolte des fruits d'octobre à décembre.
    croissance : assez lente.
    hauteur : 2 à 6 m en pleine terre.
    plantation au jardin : sous climat approprié au printemps ou a l'automne en prenant soin de bien lui laisser de la place et loin des zones où vous répandez des engrais azotés trop d'azote pendant la floraison peut provoquer par la suite la chute prématurée des fruits.
    multiplication : par semis uniquement de graines fraîches le résultat est aléatoire, levée entre 15 et 1 mois 1/2, mais il faut savoir dès le départ que pour apercevoir sa première fleur, il faudra patienter une bonne quinzaine d'années, par boutures de tiges semi-ligneuses en utilisant des hormones de bouturage, les autres sont vouées à l'échec. La meilleur solution pour avoir rapidement une floraison et des fruits uniquement par greffe sur Poncirus trifoliata et sur Citrange Troyer.
    sol : profond à tendance limoneuse, riche en matières organiques, comme bien des agrumes il a tendance à appauvri les sols et il supporte des sols légèrement salés, tolérance qui sera variable selon le choix du porte-greffe.
    substrat pour potée : en part égale, une bonne terre de jardin, un terreau horticole enrichi et du sable grossier.
    emplacement : au soleil léger et surtout à l'abri des vents.
    zone : 10 - 11, ailleurs dans des potées que l'on rentre en serre froide (3°C) ou protéger avec un vol de protection car les jeunes pousses sont sensibles au gel en dessous de -5°C, elles peuvent être brûlées.
    origine : sur la côte est de l'Australie dans les zones tropicales des forêts pluviales (rainforests avec des précipitations estivales) principalement au sud-est du Queensland, puis dans le nord-est de la Nouveau-Galles du Sud. En France, en extérieur il peut être cultivé le long du littoral sur la Côte d'Azur, dans le Var et en Corse, là où les minima annuels avoisinent les 14°C.
    entretien : prévoir dès le départ un bon paillis pour maintenir le sol humide et frais, arroser régulièrement. La taille si elle est nécessaire, s'effectuer à l'automne juste après la fructification. ne pas oublier un apport annuel de chélate de fer pour palier à la carence en fer (chlorose), un engrais pour agrumes ou engrais organique composé d'oligo-éléments, d'algues toutes les 6 semaines en pleine terre, 3 semaines en pot de la fin de la floraison à la fin de la fructification.
    maladies et ravageurs : comme les autres agrumes, il peut être sujet à la gommose, un écoulement résineux brunâtre du à un chancre bactérien. Il est également sensible aux attaques des aleurodes qui peuvent favoriser l'apparition de la fumagine, aux pucerons.
    Une atmosphère trop sèche, favorise le développement des araignées rouges, sous d'autres climats sensibles aux sauterelles et certaines espèces de chenilles.
    NB : Son nom Citrus  vient du latin où il désigne le cédratier mais semble t'il aussi le cèdre, son nom spécifique donné en 1858 australasica  signifie de l'Asie australe. Ce genre comprend plus de 160 espèces* originaires des zones tropicales ou subtropicales de l'Asie du sud-est et des îles du Pacifique dont l'archipel indonésien, la Mélanésie, Nouvelle-Guinée et Nouvelle Calédonie incluses, l'Australie (7 espèces endémiques ) et en Afrique tropicale; une seule d'entre elles, le pomelo Citrus paradisi  est originaire de l'Amérique centrale et d'un grand nombreux d'hybrides et cultivars.
    Propriétés et utilisation :
    Ce citron caviar doit avoir à peu près les mêmes propriétés que les autres agrumes, il est commercialisé sous le nom de Finger limes ou Citrus Pearls, il porte d'ailleurs bien son nom de caviar car selon le pays il est rare et fort coûteux. Il se consomme frais tel que et sous forme de jus, sa fine peau et ses perles accompagnent les produits de la mer (huîtres, crevettes, poissons grillés, tartares, salades, soupes, entremets, desserts, sorbets et cocktails, confitures, marmelades et gelées et ses petites feuilles aromatiques utilisées comme condiment pour parfumer boissons et mets cuisinés.
    Parmi les hybrides et les 70 cultivars australiens, citons :
    Citrus australasica var. sanguinea  hybridation naturelle donnant des fruits à pulpe rose rouge.
    Citrus australasica  'Rainforest Pearl' aux fruits de couleur pourpre.
    Citrus × virgata  Mabb* ( Sydney - 1998), autrefois nommé par Hume Microcitrus × virgata  H. Hume, issu d'hybridation naturelle entre Citrus australasica  F.Muell. et l'horticole Citrus australis  Planchon, se distingue par deux sortes de feuilles rappelant celui de ses parents, fruits ellipsoïdes de 3 à 5 cm à peau grumeleuse jaune et vert acide.
    Citrus australis  Planch., rapporté en 1939 par W.T.Wingle, obtenue dans des serres dans l'état de Washington.
    Citrus × oliveri  Mabb. 2004, issu de croisement entre Citrusaustralasica  F. Muell. x Citrus microcarpa  Bunge, à fruits (5 cm) jaune citron en forme de navette.
    Citrus australasica  'Alstonville' obtention du Centre d'horticulture tropicale d'Alstonville en Nouvelle-Galles du Sud, fruits ayant une pulpe d'un vert acidulé.
    Citrus australasica  'Judy's Everbearing', fruits kaki brun foncé, perles de couleur verte et rose.
    Citrus australasica  'Judy Viola', perles vraiment rose.
    Citrus australasica  ' Pink Ice', 1989, perles d'un rose bonbon.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Citrus aurantium  L, synonymes Citrus bigardia  Loisel, Oranger amer, Bigaradier, consulter sa fiche.
    Citrus sinensis  (L.) Osbeck, Oranger, consulter sa fiche.
    Citrus grandis  Osbeck, Pamplemoussier, consulter sa fiche.
    Citrus limon  (L.) Burm. f, Citronnier, Limonier des Anglais, consulter sa fiche.
    Fortunella margarita . (Lour.) Swingle, Kumquat, consulter sa fiche.
    Poncirus trifoliatus Rafin., Poncire, Oranger trifolié, consulter sa fiche.

    Annotations :
    F.Muell., abréviation botanique pour Ferdinand Jacob Heinrich von Mueller (1825-1896).
    Swingle, abréviation botanique pour le botaniste Walter T Swingle, auteur de la classification des Citrus.
    *Mabb., abréviation botanique pour le botaniste-taxonomiste anglais David John Mabberley (1948 -) professeur à Cambridge, spécialiste des Labiatae (Flore de la Nouvelle-Calédonie), Meliaceae et Rutaceae, on lui doit des ouvrages sur les Clerodendrum de Malaisie et du Pacifique qui ont permis en 2010 la révision du genre des ouvrages et articles sur la flore australienne, est en cours une monographie sur les citrus dont il a repris la classification des citrons comestibles en 1997, et de nombreux articles scientifiques sur ces 3 familles. Il a modifier l'appellation Microcitrus virgata  en Citrus x virgata.
    * plus de 160 espèces, car en 2007 a intégré l'ancien genre répertorié sous le nom de Eremocitrus  espèce endémique au désert australien, aujourd'hui nommée Citrus glauca  (Lindl.) Swingle dont est issu par hybridation le chinois citron 'Meyer'.
    - nmauric© 01/11/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site