Leptinella squalida   - Léptinelle rugueuse
Portail de Jardin ! L'Encyclopédie


    Nom commun : Léptinelle* rugueuse, parfois Cotule bractée* nommée par les anglophones 'Brass buttons' (Bouton en laiton).
    Nom latin : Leptinella squalida  Hook.f*, autrefois* nommée Cotula squalida  (Hook. f.) Hook. f.
    famille : Asteraceae (Compositae).
    catégorie : vigoureuse vivace rhizomateuse, dioïque.
    port : dense, étalé, tapissant.
    feuillage : persistant à semi-persistant selon climat, brillant à l'aspect plumeux, vert soutenu à vert grisâtre, jaunissant avant de dépérir, s'empourprant et virant au bronze sous l'effet du froid.
    Petites feuilles pennatisequées, oblancéolées à obovales composées de 8 à 17 lobes alternes à marge dentelée en partie haute sur des tiges d'un jaune verdâtre suffusé de pourpre. Feuillage ressemblant à celui des petites fougères.
    floraison : de la fin du printemps au début de l'été (mai-juillet). Fleurs unisexuées insignifiantes en forme de bouton sur un pédoncule pubescent glanduleux. Les capitules femelles de 6 à 9 mm à involucre de 3 à 4 rangs de bractées ovales, les mâles plus petites 4 à 6 mm à juste 2 rangs de bractées soyeuses.
    couleur : jaune d'or à jaune verdâtre.
    fruits : minuscules akènes glabres sans pappus.
    croissance : rapide.
    hauteur : 0.5 - 0.10 m grand maximum, Ø de ± 0.40 m s'étalant à l'infini.
    plantation : à l'automne ou au printemps selon climat, tous les 30 à 35 cm, compter 9 plants au m² pour former rapidement un dense tapis.
    multiplication : par division des touffes au printemps ou à l'automne, bouture de bouquets de feuilles avec rhizomes et par marcottage.
    sol : profond, riche en humus, humide et frais mais surtout bien drainé, avec une préférence pour les sols neutre ou acide, tolère le calcaire, pousse bien dans les sols sablonneux et pierreux comme sur l'île du sud.
    emplacement : soleil, mi-ombre, ombre légère dans les zones aux étés trop brûlants.
    zone : 5- 10,tolère - 18 à 20°C , USDA zones 9-10, une fois installée tolère la sécheresse et les embruns.
    origine : dans les plaines et les prairies sous-alpines, de la Nouvelle-Zélande* et de l'île Stewart*, introduite et naturalisée dans de nombreux pays.
    entretien : juste à la sortie de l'hiver, faire un petit brossage avec le bout des doigts pour enlever les feuilles mortes; pour supprimer les fleurs il suffit de passer un petit coup de tondeuse. Pour une utilisation sous forme de gazon, prévoir deux tontes dans l'année.
    maladies et ravageurs : peut-être sujet pucerons, en atmosphère trop sèche aux acariens, et les escargots peuvent convoiter les boutons.
    NB : son nom Leptinella  vient du grec 'leptós' qui signifie pelé, mince, petit, ténu, faisant référence aux ovaires et son nom spécifique squalida  signifie rugueux, pelliculeux qui est rude au touché, c'est l'espèce du genre la plus répandue en Nouvelle-Zélande, le couvre-sol des pistes d'atterrissage en zone sèche, le long de la côte.
    Son ancien nom Cotula  vient du grec 'kotulé' désignant une petite coupe, 'kotuledon' signifie creux, cavité.
    Le genre Leptinella  comprend 30 espèces originaires de l'Afrique australe, de l'Australie, de Nouvelle-Zélande, des îles subantarctiques et de l'Amérique du Sud.
    Elle a sa place dans les jardins en couvre-sol entre les dalles, dans les bordures et les patios, sur les murets et les talus en lieu et place d'un gazon car elle supporte un piétinement occasionnel, à planter sur le devant dans les massifs, mixed-borders et les rocailles ou simplement dans auges et des vasques pour les balcons et les terrasses.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Leptinella squalida   'Platt's Black', Cotula Pltts Black, Black Brass Buttons, une obtention nord américaine, découverte dans le jardin de Jane Kerre Platt à Portland Oregon, la spécialiste des espèces rares au feuillage coloré, léptinelle de 7 à 15 cm de haut, feuillage vert foncé lavé de bronze cuivré à brun presque noir, floraison blanche.
    Autres espèces de Cotula présentes dans l'Encyclopédie :
    - Cotula hispida  (D.C*) Harvey., Cotule hérissée, consulter sa fiche.
    - Cotula lineariloba  Cheeseman, synonymes de Cotula sericea  L.f., Cotule à lobes linéaires, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *autrefois, a Revision of the New Zealand, Subantarctic, and SouthAmerican Species of Cotula, Section Leptinella par David G.LLoyd, Département de botanique de l'Université de Canterbury, Christchurch 21 décembre 1971, le genre Leptinella  est rétabli par Lloyd & Webb en 1987.
    bractée peut être parce que les pédoncules axillaires des fleurs sont pourvus d'une feuille bractéiforme.
    *Hook.f., abréviation botanique pour le botaniste-explorateur britannique Joseph Dalton Hooker (1817-1911), l'un des plus grands du 19 ème siècle, nommé 1865 Directeur du Royal Botanical Garden de Kew. Auparavant, il effectue des séjours à Madère, en Afrique du Sud, dans l'Antarctique, dans l' Himalaya (Népal et nord de l'Inde) au cours desquels il collecte de nouvelles espèces pour Kew garden, à son retour il fait paraître l'ouvrage de référence sur les Rhododendrons du Sikkim-Himalaya en 3 volumes de 1849 à 1851 et des flores des autres pays.
    *île Stewart, en maori Rakiura (la Terre aux cieux rougeoyants), située à 30 km au sud de la Nouvelle-Zélande, un territoire de 1746 km², dernière terre avant l'Antarctique dont 85% depuis 2002 fait partie du Parc national de Rakiura, le pays des kiwis.
    *Léptinelle, ainsi nommé dans le Dictionnaire des sciences naturelles, par les Professeurs du Jardin du Roi et des principales écoles de Paris, Tome 26, 1823.
    *Nouvelle-Zélande, à l'ouest de l'île du sud uniquement, elle est associée aux Acaena sanguisorba, Coprosma rugosa, Coriaria, Mazus radicans, Muehlenbeckia axillaris, Pimelea prostrata, Raoulia glabra et des Wahlenbergia (platycodon), voir leurs fiches dans l'Encyclopédie, dans le reste des îles en association avec des xérophytes.
    nmauric© 26/01/2017 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites

Imingo compteursite