Acer japonicum  - Érable du Japon
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    photo © U of Connecticut
    Nom commun : Érable du Japon, localement au Japon 'Hauchiwa- kaede' ( érable = kaede, à feuilles en éventail) ou 'Meigetsu-kaede' ('Kajede mai gatsu'), nommé par les anglophones 'Fullmoon maple'.
    Nom latin : Acer japonicum  Thunb. ex Murray, synonymes Acer circumlobatum  Maximowicz, Acer kobakoense  Nakai, Acer monocarpon  Nakai, et 7 var.
    famille : Aceraceae.
    catégorie : petit arbre à l'écorce lisse d'un gris légèrement bleuté.
    port : évasé, étalé, très ramifié en tous sens.
    feuillage : caduc, vert acide à vert plus soutenu virant au vert- jaune, jaune et rouge orangé à l'automne, nervures saillantes et tomenteuses sur le revers. Feuilles opposées (7 à 12cm) à 9-11 lobes oblongs-ovales, acuminés base cordée, à marge en dents de scie. Les jeunes pousses et feuilles sont couvertes de poils soyeux d'un blanc argenté rosé en pointe sur un pétiole framboisé. Très élégant au printemps avec sa floraison rouge.
    floraison : au printemps courant avril-mai. Corymbes pendantes de petites fleurs mâles pourvues de 5 sépales obovales, 5 courts pétales, et 8 longues étamines saillantes et des fleurs bisexuées qui se distinguent par un pistil pubescent, aux pédicelles rouges et pubescents.
    couleur : rouge à rouge pourpré, étamines d'un blanc crème, anthères jaune pâle.
    fruits : samares (2cm) pourvues d'ailes semi-ovales obliques. Les graines perdent rapidement leur propriété germinative.
    croissance : lente.
    hauteur : 5-10 m.
    plantation : fin d'automne, hiver.
    multiplication : par semis dans un mélange sablonneus, après stratification à froid des graines, par bouturage de rameaux de 10 à 15cm au printemps l'enracinement est rapide compter 3 à 4 semaines ou par greffage pour tous les cultivars de l'espèce
    .
    sol : acide ou neutre, fertile, frais. Ph entre 5 et 6, pour une culture en potée un mélange à part égale de terreau et terre de bruyère. Comme un grand nombre d'érable il n'aime pas le calcaire.
    emplacement : abritée, ombre, mi-ombre.
    zone : 5 - 9 , tolére aisément jusqu'à -15°C.
    origine : découvert en altitude au Japon par Thunberg* dans la région du mont Fuzi-Yama sur l'île d'Hokkaido et au nord de l'île d'Honshu.
    entretien : en été, veillez à effectuer des arrosages réguliers afin d'éviter déssèchement ou la brûlure de son feuillage. Juste supprimer les rameaux secs.
    maladies et parasites : les jeunes pousses peuvent subir les assauts des pucerons, comme pour les autres érables il peut être sujet aux acariens et aux cochenilles. Sensible au pourridié, au verticillium et à la maladie des tâches noires (champignon).
    NB : Son nom Acer  vient du latin où il désigne le genre, ce mot signifie pointu ou âpre et son nom spécifique japonicum  pour nous préciser son origine. Il se distingue de Acer palmatum  par son plus grand nombre de lobes foliaires. Ce genre comprend environ 115 arbustes ou arbres caducs dans l'ensemble quelques persistants ou semi persistants, originaires principalement des zones tempérées de l'hémisphère nord, dans le sud-est de l'Asie (Chine, Corée, Taïwan et au Japon) majoritairement en Chine, 9 espèces en Amérique du Nord dont huit espèces présentes au Québec, seulement 5 espèces originaires de l'Europe et dans l'hémisphère sud une seule espèce Acer laurinum , en Indonésie sur l'île de Java et de Sumatra et les petites îles avoisinantes.
    Il est impératif pour adopter ces beaux petits érables du Japon de pouvoir leur offrir le couvert de grands arbres qui leur dispenseront l'ombre nécessaire à la préservation de leur feuillage, ils ont leur place sur des pelouses et des massifs ombragés ou simplement cultivés dans des potées notamment sous forme de bonsaï, voir diaporama Collection de bonsaïs centenaires Happo-en à Tokyo.
    Quelques cultivars :
    Acer japonicum  'Aconitifolium', Érable du Japon à feuilles d'aconit, consulter sa fiche.
    Autres espèces dans l'Encyclopédie :
    Acer capillipes  Maxim. Érable à peau de serpent, Érable jaspé de rouge, consulter sa fiche.
    Acer buergerianum  Miq., synonyme Acer trifidum  Thunb., Érable de Bürger, Érable trident nommé par les anglophones 'Trident maple', consulter sa fiche.
    Acer campestre  L., Érable champêtre, consulter sa fiche.
    Acer cappadocicum   'Aureum', Érable de Cappadoce doré, consulter sa fiche.
    Acer carpinifolium  Siebold.& Zucc., Érable à feuilles de Charme, consulter sa fiche.
    Acer circinatum  Pursh, Érable circiné, Érable à feuilles de vigne, consulter sa fiche.
    Acer davidii  Franch., Érable de David, érable à peau de serpent, consulter sa fiche.
    Acer ginnala  Maxim., Érable du fleuve Amour, Érable de Mandchourie, consulter sa fiche.
    Acer griseum  (Franchet) Pax, Érable gris, érable cannelle, Érable à écorce de bouleau, consulter sa fiche.
    Acer monspessulanum  L., Érable de Montpellier, consulter sa fiche.
    Acer negundo  Miq., Érable négondo, Négundo ou Négondo, Erable à feuilles de Frêne, consulter sa fiche.
    Acer oliverianum  Pax , Érable d'Oliver, consulter sa fiche.
    Acer palmatum  'Bloodgood', Érable palmé 'Bloodgood', consulter sa fiche.
    Acer palmatum  'dissectum', Érable palmé 'Dissectum' (ciselé), consulter sa fiche.
    Acer platanoides  L., Érable plane ou érable de Norvège, consulter sa fiche.
    Acer platanoides  'Crimson king', Érable plane rouge, consulter sa fiche
    Acer pseudoplatanus  L., Érable sycomore, consulter sa fiche.
    Acer rubrum  L., Érable rouge du Canada, Érable de Charles Wager, consulter fiche.
    Acer saccharinum  L., Érable argenté, consulter sa fiche.
    Acer saccharum  Marshall, Érable à sucre, consulter sa fiche.
    Acer japonicum 1870
    illustration © Kyoto University
    Acer shirasawanum  'Aureum', Érable shirasawanum doré, consulter sa fiche.
    Acer sieboldianum  Miq., Érable de Siebold, consulter sa fiche.
    Acer tataricum  L., Érable de Tartarie, consulter sa fiche.

    Annotations :
    L'illustration ci-contre 'Flora Japonica, Sectio Prima continens plantas ornatui vel usui invervientes' 1870 par Philipp Franz von Siebold* et Joseph Gerhard Zuccarini* (grand format). Possession of Department of Botany, Faculty of Science, Kyoto University.
    *Thunb. abréviation botanique pour le botaniste et naturaliste explorateur suédois Carl Peter Thunberg (1743-1828) à qui l'on doit en 1784 la publication de Flora japonica, puis Flora capensis (1807-1812), un genre lui a été dédié : Thunbergia, la liste s'affiche dans la colonne de droite.
    * Siebold médecin et naturaliste bavarois Philipp Franz Balthazar von Siebold (1796-1866), il vécu au Japon de 1823 jusqu'en 1830, on lui doit l'introduction en Europe de fort nombreuses nouvelles plantes d'origine japonaises. abréviation botanique Sieb. Auteur de la très célèbre Flora japonica, en collaboration avec J.G Zuccarini qui fut publiée entre 1835-1870, en 30 volumes avec des illustrations d'artistes japonais tel que Keiga Kawahara, descriptions et dessins consultables sur le site de l'université de Kyoto.
    * Zuccarini botaniste allemand Joseph Gerhard Zuccarini (1797-1848), abréviation botanique Zucc.
    - Bernard Louvel & nmauric©14/03/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
compteur site