Magnolia grandiflora  - Magnolia à grandes fleurs
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Magnolia à grandes fleurs, Magnolia d'été, Magnolier, nommé par les anglophones 'Southern magnolia'. Photo Magnolia grandiflora, esplanade du Peyrou à Montpellier.
    Nom latin : Magnolia grandiflora  L.*, synonyme Magnolia obovata  Ait. ex Link.
    famille : Magnoliaceae.
    catégorie : arbre.
    port : de conique à colonne large.
    feuillage: persistant, grandes feuilles d'un vert foncésur le dessus, marron en dessous.
    floraison : été (les fleurs font environ 20 cm de diamètre), très agréable parfum. Grandes fleurs (15 à 25cm) en forme de coupe à 6 larges pétales charnus, lancéolés, nombreuses étamines.
    couleur : blanc crème, étamines jaunes d'or.
    couleur : longs fruits ovoïdes pubescents d'un brun-rougeâtre à maturité.
    croissance : lente.
    hauteur : 3-8 m jusqu'à 15m , étalement 3 à 6 m.
    plantation : de préférence à l'automne.
    multiplication : ce qui marche le mieux le marcottage aérien, par bouturage en fin d'été, par semis mais c'est assez aléatoire en veillant auparavant à stratifier ou conserver les graines au froid puis au printemps semer dans un mélange sablonneux.
    sol : profond, riche, humide, drainé, tolère les sols calcaires et un peu sec.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 6/7 - 11 à l'abri des vents froids et des gelées printanières.
    origine : sud-est des États-Unis, introduit en Europe par l'horticulteur Soulange-Bodin.
    entretien : aucun, peut être taillé en mars-avril. protéger des gelées les jeunes sujets, arroser les deux premières années arès la plantation.
    NB : Son nom Magnolia  a été donné en 1703, par l’Abbé Charles Plumier* en souvenir du médecin-botaniste français Pierre Magnol * et son nom spécifique grandiflora  signifie évidemment à grandes fleurs.
    Il fut introduit en Europe pour la première fois vers 1734, vous pouvez admirer au jardin de Nantes un très vieux sujet planté en 1806 issu des premières tentatives de macottage. Largement distribué et cultivé dans le sud-ouest et l'ouest de la France
    Ce genre comprend environ une centaine d'arbustes ou d'arbres caducs ou persistants originaires de l'Extrême-Orient et des Amériques.
    Parmi les cultivars citons :
    Magnolia grandiflora  'Double Nantais' à fleurs doubles blanches
    is Magnolia grandiflora  'Exmouth' à feuilles elliptiques grandes fleurs parfumées d'un blanc crème en coupe à pétales ovales à base très étroite.
    Magnolia grandiflora  'Edith Bogue' le plus rustique tolèré aisément -25 à -30°, port pyramidale, floraison blanche en été.
    Magnolia grandiflora  'Galissoniensis' très ancienne obtention introduite en France vers 1740 par Barin de la Galissonnière, environ 7 m de haut, floraison blanche en été, très rustique, zone 7-11.
    Magnolia grandiflora  'Goliath' aux fleurs plus grandes.
    Magnolia  'Maryland' issu de croisement entre Magnolia grandiflora  et Magnolia virginiana  feuillage vert moyen revers argenté, floraison parfumée blanche tulipes assez rondes.
    Propriétés et utilisations :
    Comme d'autres espèces du genre son écorce aurait des propriétés fébrifuges.
    Autres espèces de Magnolias présents dans l'Encyclopédie :
    Magnolia kobus  DC. ou Magnolia de Kobé, consulter sa fiche.
    Magnolia liliiflora  Desr., synonyme Magnolia quinquepeta  (Buc-Holz.) Dandy, Magnolia à fleurs de lis consulter sa fiche.
    Magnolia x loebneri  Kache. , Magnolia de Loebner, consulter sa fiche.
    Magnolia x soulangeana  Soul. Bodin., Magnolia de Soulange, consulter sa fiche.
    Magnolia stellata  (Sieb & Zucc) Maxim, Magnolia étoilé, consulter sa fiche.

    Annotations :
    * Pierre Magnol  (1638-1715), professeur titulaire de la Chaire de Botanique de Montpellier en 1694, nommé Intendant du Jardin botanique de Montpellier de 1694 à 1697, il initia la classification des plantes par familles naturelles proposée par John Ray (1623-1705), préfigurateur de la classification de Carl von Linné.
    Il fut l'un des fondateurs de la Société Royale des Sciences de Montpellier (1706).
    On lui doit entre autre la première flore de Montpellier 'Botanicum Monspeliense, sive Plantarum circa Monspelium nascentium index' (1676) et 'Prodromus historiae generalis plantarum in quo familiae per tabulas disponuntur' (1689).
    * Linné : Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, botaniste-naturaliste suédois à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe latins, désignant le genre suivi du nom de l ’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale. Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigna à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    *Ait. abréviation botanique pour William Aiton (1731-1793) jardinier-botaniste écossais qui œuvra au jardin de Chelsea avant d'être chargé en 1759 par la princesse de Galles (Augusta de Saxe-Gotha-Altenburg) (1719-1772) de gérer les collections, introduire de nouvelles espèces et développer le jardin exotique de Kew House, date qui correspond à la fondation des Jardins botaniques royaux de Kew.
    Il est l'auteur du célébrissime 'Hortus Kewensis a catalogue of the plants cultivated in the Royal botanic garden at Kew' en 3volumes - impr.Georges Nicol - 1789 (le volume 3 est consultable en ligne sur books.google.fr).
    - nmauric©15/01/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site