Magnolia stellata  - Magnolia étoilé
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Magnolia stellata 'Chrysanthemumiflora à Aubonne'
    Christine Reymond ©
    Nom commun : Magnolia étoilé nommé au Japon 'Shidé-Kobushi', nommé par les anglophones 'Star magnolia'. Photo à l'Arboretum National du Vallon d’Aubonne- Suisse
    Nom latin : Magnolia stellata  (Sieb & Zucc*) Maxim, synonymes Magnolia halleana  Pars., Buergeria stellata  Sieb & Zucc.
    famille : Magnoliaceae.
    catégorie : arbuste assez touffu aux jeunes rameaux pubescents.
    port : compact, arrondi, ramifiépuis étalé.
    feuillage: caduc, vert sombre, glabre revers plus pâle avec les nervures pubescentes. Grandes et étroites feuilles (5 à 8cm) obovales à lancéolées acuminées à marge ondulée pourvue d'un pétiole pubescent aplati.
    floraison : au printemps courant mars-avril (les fleurs parfumées apparaissent avant les feuilles). Grandes fleurs (8 à 10cm) cireuses, solitaires en coupe puis étoilées à 12/18 pétales et sépales étroits oblancéolés à l'extrémité incurvée, les bourgeons floraux sont soyeux.
    couleur : blanc, nombreuses étamines jaunes.
    fructification : conique de 5 à 6 cm à graines d'un rouge orangé.
    croissance : très lente, mais il fleurit assez jeune.
    hauteur : 3 m, étalement 3 à 4 m
    plantation : toute saison.
    multiplication : marcottage de préférence à la fin du printemps-début de l'été, bouturage de tiges demi-aoûtées, semis de graines fraîches à l'automne ou par greffage.
    sol : profond, riche en matière organique, humide, tolère le calcaire mais à une préférenbce pour un sol un peu acide, bien drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombre à l'abri des vents froids et des gelées printanières tardives qui peuvent abîmer la floraison.
    zone : 4 - 9.
    origine : Japon en altitude sur l'île de Honshu, consulter la carte du Japon.
    entretien : aucun.
    NB : Son nom Magnolia  lui a été donné en souvenir du médecin-botaniste français Pierre Magnol (1638-1715) qui fut l'un des directeurs du Jardin des Plantes de Montpellier et son nom spécifique stellata  signifie étoilée. Il fut introduit pour la première fois en Europe vers 1862.
    Sa petite taille et sa croissance lente font qu'il est idéal pour entrer dans la composition des petits jardins, dans les haies, massifs arbustifs ou en sujet isolé dans une pelouse ou encore dans de grand bac.
    Ce genre comprend environ une centaine d'arbustes ou d'arbres caducs ou persistants originaires de l'Extrême-Orient et des Amériques.
    Au Japon, les manches de sabre sont fait avec le bois de magnolia.
    Parmi les cultivars citons :
    Magnolia stellata  'Centennial' (1972) une obtention américaine du célèbre Arboretum Arnold, grandes fleurs à 30/33 pétales étroits d'un blanc pur
    Magnolia stellata  'Chrysanthemiflora' ou 'Chrysanthemumiflora', boutons floraux rose bonbon, fleurs blanches à nombreux pétales, revers rose pâle avec la ligne médiane plus soutenue.
    BR> Magnolia stellata  'Jane Platt’ à boutons rose bonbon, fleurs à nombreux pétales d'un blanc lavé de rose.
    Magnolia stellata  'Keiskei Plena' Magnolia stellata  'King Stardust’ à fleurs ( environ 12cm) parfumées à 15 pétales rose pâle.
    Magnolia stellata  'Pink Perfection' boutons d'un rose soutenu nervure médiane plus foncé, intérieur rose pâle.
    Magnolia stellata  'Pink Stardust’ au port pyramidal, boutons d'un rose soutenu nervure médiane plus foncé, intérieur rose pâle.
    Magnolia stellata  'Royal Star' à boutons rosés et fleur blanche parfumée.
    Magnolia stellata  'Rubra' aux fleurs d'un rose assez foncé.
    Magnolia stellata  'Rosea' aux fleurs à 32 pétales teintées de rose extérieurement, intérieur blanc.
    Magnolia stellata  'Scented Silver' Magnolia stellata  'Waterlily', fleur blanche à 30/32 pétales.
    Autres espèces de Magnolias présents dans l'Encyclopédie :
    Magnolia grandiflora  L. ou Magnolia à grandes fleurs, consulter sa fiche.
    Magnolia kobus  DC. ou Magnolia de Kobé, consulter sa fiche.
    Magnolia liliiflora  Desr., Magnolia à fleurs de lis, consulter sa fiche.
    Magnolia x loebneri  Kache.,Magnolia de Loebner, consulter sa fiche.
    Magnolia x soulangeana  Soul. Bod., Magnolia de Soulange, consulter sa fiche.

    Annotations :
    * Siebold & Zucc. abréviations des noms du médecin naturaliste bavarois Philipp Franz Balthasar von Siebold (1796-1866) et de Joseph Gerhard Zuccharini (1797 - 1848) a qui l'ont doit l'introduction en Europe via ses établissements de Leide (Pays Bas) de nombreuses espèces de la flore japonaise dont les premiers hydrangea japonais vers 1860-61.
    Ce sont les auteurs de la très célèbre Flora japonica, publiée entre 1835-1870, en 30 volumes avec des illustrations d'artistes japonais tel que Keiga Kawahara, descriptions et dessins consultables sur le site de l'université de Kyoto.
    ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété; intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site