Cedrus deodara  - Cédre de l'Himalaya, Deodar
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Cèdre de l'Himalaya, Déodar, en chinois 'Xue song', en anglais 'Deodar cedar'.
    Nom latin : Cedrus deodara  G. Don* (Roxb. ex Lambert), synonyme Pinus deodara  Roxb., Cedrus libani  A. Richard subsp. deodara  (Roxburgh) P. D. Sell, Cedrus libani var. deodara  (Roxburgh) J. D. Hooker.
    catégorie : arbre, conifère à l'écorce lisse et grise, avec l'âge écailleuse et gris foncé. Les longues branches sont étalées disposées horizontalement avec l'extrémité ployées, les minces ramilles pendantes sont grises et pubescentes, les jeunes pousses sont d'un vert très clair.
    port : pyramidale en pagode avec la flèche en cime inclinée.
    feuillage : persistant sur des branches horizontales, graciles, pousses terminales pendantes. Faisceaux de 15 à 20 aiguilles aciculaires (3-5 cm) veloutées, vert clair puis gris-vert sur les rameaux courts sur les autres elles sont plus longues et certaines d'entre elles sont isolées.
    floraison : l'anthèse à lieu en septembre-octobre, les fleurs mâles jaunes à l'ouverture puis pourpres, les femelles sont vertes formant des petits cônes verts dressés à écailles lisses.
    fruits : cônes ellipsoïdes (7 à 12 cm x 5-9 cm) d'un vert-bleuté puis d'un brun pourpré, mûrs en 2. Les graines triangulaires ailées qui peuvent se conserver 2 ans mais elles sont rarement bonnes.
    croissance : rapide.
    hauteur : 30 à 50 m et plus dans son aire de répartition, son tronc peut atteindre 3 m de circonfèrence.
    plantation : à l'automne de préférence ou au printemps, loin des habitations car il faut tenir compte de sa taille adulte, de son ombre portée et se souvenir que son bois est cassant, donc prenez garde aux tempêtes.
    multiplication : par semis de graines fraîches vraiment aléatoire ou par bouturage.
    sol : profond, fertile et frais.
    emplacement : à l'abri du vent et des fortes gelées car les gelées tardives peuvent endommager jeunes pousses.
    zone : 8 - 9, pas en dessous de -15° C. Il peut perdre un peu ses aiguilles lors des hivers rigoureux, sensible à la pollution atmosphérique.
    origine: Himalaya occidental entre 1000 et 3500 m, aire de répartition naturelle au sud-ouest du Tibet, cultivé à l'est dans les provinces d'Anhui, du Guangdong, Fujian, au centre-sud dans les provinces de l'Hebei, Henan et Hubei et dans la région autonome du Guangxi, consulter la carte de la Chine.
    entretien : arroser régulièrement les deux premières années après la plantation et bassiner durant l'été les premiers mois.
    NB : Son nom latin Cedrus vient du grec 'Kédros' qui désigne une espèce, son nom spécifique nom dérivé du sanskrit dévadaru qui signifie arbre des dieux. Il est fort répandu dans les régions méditerranéennes, il est a réserver impérativement pour les parcs et les grands jardins. Il est recherché pour la confection de bonsaïs nommé himalaya sugi
    Découvrir le diaporama sur la collection de bonsaïs centenaires de Happo-en à Tokyo.
    Son bois est toujours très utilisé en Asie pour la construction des temples, la construction navale, les ponts, le mobilier et la sculpture.
    Ce genre comprend ne comprend que 4 espèces de conifères originaires d'Afrique, d'Asie Mineure, de Chypre et de la chaîne de l'Himalaya.
    Comme sur les pins, les abeilles butinent le miellat des cèdres, ce miel foncé est réputé pour traiter la toux, le transit intestinale et les maladies du foie.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Cedrus deodara . 'Argentea' aiguilles d'un bleu argenté plus longues que l'espèce type.
    - Cedrus deodara  'Aurea', aiguilles dorées plus longues que l'espèce type.
    - Cedrus deodara .
    - Cedrus deodara  'Robusta' de ± 20m, faisceaux de longues aiguilles de 8 cm.
    Les autres espèces :
    Cedrus atlantica  (Manetti ex Endl.) Carr., Cèdre de l'Atlas, consulter sa fiche.
    Cedrus brevifolia  (Hook. f.) A. Henry, synonyme Cedrus libani subsp. brevifolia  Hook.f, Cèdre de Chypre, endémique à la chaîne volcanique du Troodos, dans la Vallée des Cèdres, dans la forêt de Paphos, en altitude entre 900 et 1500m. Conifère d'environ 20 m de haut à l'écorce grise craquelée verticalement formant des plaques, aux aiguilles d'un vert sombre, très courtes (2cm) réunies en faisceaux sur les rameaux latéraux des aiguilles éparses sur les longs, fleurs mâle bleu-vert, femelles vertes, cônes cylindriques de 7 cm vert pourpré virant au brun à maturité, zones 6-9.
    Cedrus libani  A. Richard., Cèdre du Liban, consulter sa fiche .
    Découvrir également :
    Cèdre du Japon appelé aussi Sugi, Cryptomeria japonica  D. Don, consulter sa fiche.

    Consulter la liste des autres conifères dans l'Encyclopédie elle s'affiche dans la colonne à droite.

    Annotations :
    * G. Don, abréviation botanique pour le jardinier, botaniste-collecteur écossais George Don (1798-1856), nommé en 1816 contremaître au Jardin botanique de Chelsea. De 1821 à 1823, collecteur en Afrique (Gambie, Guinée et Sierra Léone) et aux Amériques (Brésil, Cuba, Jamaïque, est des Etats-Unis) pour le compte de la Société Royale d'horticulture de Londres (RHS) . Il participe à l'Encyclopédie de Loudon.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site