Maclura pomifera - Oranger des Osages, Bois d'arc
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Maclura pomifera Nom commun : Oranger des Osages, Bois d'arc, nommé par les anglophones 'Osage orange'
    Nom latin : Maclura pomifera  (Raf.) C.K. Schneider*, synonymes Maclura aurantiaca  Nutt*, Toxylon pomiferum  Raf.*
    famille : Moraceae.
    catégorie : arbre dioïque, à l'enracinement profond.
    port : arrondi, branches épineuses retombantes.
    feuillage : caduc (jaune citron) alterne, simple,oblong-lancéolé, ondulé, brillant mais glabre sur le revers.
    floraison : au printemps, mâles pédonculées en grappes pendantes, les femelles à pédoncule très
    court, sont rassemblées et soudées entre elles en inflorescences globulaires à longs filaments qui sont les styles flexueux.
    couleur : jaune verdâtre pour les styles et vert acide au centre.
    infrutescences : en septembre-octobre un syncarpe qui est composé d'un amalgame de drupes, non comestibles d'un vert acide puis jaune orangé de la taille d'un pamplemousse.
    croissance : rapide.
    hauteur : 10 m.
    plantation : au printemps ou en automne.
    multiplication : par semis après avoir fait tremper les graines dans de l'eau ou par bouturage de rejets basaux.
    sol : tous mais sec de préférence.
    emplacement : soleil.
    zone : 7 - 10.
    origine : Texas, Arkansas, Oklahoma.
    entretien : supporte très bien la taille.
    NB : son nom Maclura  lui a été donné en l'honneur du géologue américain William James Maclure (1763-1840) d'origine écossaise et son nom spécifique pomifera  vient du latin 'pomum' qui désigne le fruit et 'ferre', qui signifie porter, donc qui porte des fruits semblables aux pommes.
    Son nom commun Osages est celui d'une tribu amérindienne de la famille des Sioux qui vivait sur un territoire qui correspond aujourd'hui aux états du Mid-Ouest, Arkansas, Missouri, Kansas, consulter la carte.
    Il est utilisé dans les haies défensives. Les sujets mâles sont utilisés comme arbre d'alignement dans les rues des villes car ils supporte bien la pollution.
    Maclura pomifera Ce genre comprend 12 espèces parfaitement adaptées au climat aride.
    Propriétés et utilisations :
    Il secrète un latex qui peut provoquer des dermatites, l'écorce contient de la morine (colorant jaune orangé).
    Son bois jaune très dur, utilisé pour fabriqué des arcs, des barrières et des travées de chemin de fer.

    Annotations :
    *C. K. Schneid., abréviation botanique pour le botaniste, dendrologue et architecte-paysagiste autrichien Camillo Karl Schneider (1876-1951), qui sous l'instigation de la Société dendrologique austro-hongroise en 1913 et 1915 collecte des espèces en Chine dans la province du Yunnan pour le célèbre jardin de Pruhonitz à Prague, s'intéressant surtout au genre cotoneaster et berberis, malheureusement tous ses ouvrages furent détruits lors du bombardement en 1943 du Musée botanique de Berlin.
    *Nutt., abréviation botanique pour le botaniste, naturaliste britannique Thomas Nuttall (1786-1859) qui émigre aux États-Unis pour y mener des études de botanique, il devient collecteur pour l'Université de Philadelphie. On lui doit de nombreux ouvrages dont " The Genera of North American Plants" (2 vol. 1818).
    *Raf., abréviation botanique pour l'excentrique naturaliste, linguiste et archéologue autodidacte français Constantine Samuel Rafinesque-Schmaltz (1783-1840) qui dès 1802, séjourne et travaille en Amérique, auteur de nombreux canulars.
    - nmauric© 10.11.2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

Maclura pomifera

un compteur pour votre site