Plectranthus ambiguus  - Plectranthe ambigu
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun: Plectranthe ambigu, localement en afrikaner 'Speldekussing spoorsalie', nommé par les anglophones 'Pincushion spurflower' ou 'Large flowered Plectranthus'
    Nom latin : Plectranthus ambiguus  (Bolus) Codd, donné pour synonyme de Orthosiphon ambiguus  Bolus
    Illustration planche 573 J.M. Wood, M.S. Evans dans 'Natal plants', vol. 6 (1909-1912), contributed by the University of California Libraries, U.S.A.
    famille : Lamiaceae (Labiatae).
    catégorie : arbrisseau ou arbuste aux jeunes tiges velues, s'enracinant naturellement au niveau des noeuds.
    feuillage : persistant, rugueux, d'un vert moyen, nervures fortement marquées donnant un aspect gaufré, rougissant légèrement lorsqu'il fait plus frais, parcouru de poils violacés. Feuilles opposées ovales à marge régulièrement crenelée
    port : érigé puis étalé, couvre-sol.
    floraison : à l'automne dans l'hemisphère sud (c.a.d de mars à mai), pollinifère et nectarifère visitée par certaines espèces d'abeilles, de mouches et autres insectes à longue trompe et des papillons. Fleurs bilabiées à longue corolle tubulaire, sur des tiges poilues d'un vert rouge pourpre, dans un court calice denté et pourpré restant en place après la chute des fleurs.
    couleur : violet mauve (gris de lin) plus foncé vers la base.
    fruits : dans le calice environ 4 graines noires.
    croissance : rapide à moyenne selon mode de culture et climat.
    hauteur : 0.40 à 1.20 m.
    plantation : automne ou printemps.
    multiplication : bouture dans l'eau de tiges (5-8cm) aux niveau des noeuds, par semis et par division des touffes.
    sol : riche, humifère, drainé, frais.
    emplacement : mi-ombre, soleil léger du matin.
    zone : 10, ailleurs les déterrer mettre en pot potées que l'on rentre l'hiver en serre froide (± 14°C ou les cultiver dans des potées. Une préférence pour les étés pluvieux et des hivers doux et secs.
    origine : le long de la côte de l'Afrique du Sud à l'est de la province du Cap et au nord de celle du KwaZulu-Natal, dans son milieu naturel c'est une espèce en voie de disparition, qui figure sur la liste rouge du 'South African National Biodiversity Institute' (SANBI), où il fut découvert en 1832 et décrit par JOhann F. Drège.
    entretien : pincer régulièrement pour favoriser la ramification en lui donnant ainsi un port compact, après floraison supprimer les hampes florales pour limiter les semis spontanés.
    maladies et parasites : peut être sujet aux pucerons.
    NB : son nom Plectranthus  vient du grec 'plektron' désigne un éperon et 'anthos' la fleur faisant référence à l'éperon qui se trouve sur les fleurs de certaines espèces du genre et son nom spécifique ambiguus  qui signifie douteuse, ambigu, incertaine, parce que les botanistes ont eu du mal à le classer, et l'avait d'ailleurs placer dans un autre genre, comme l'avait fait Bolus en le nommant Orthosiphon ambiguus  . Ce genre comprend 350 espèces de vivaces, sous arbrisseaux et arbustes, originaires des régions tempérées et tropicales de l'Europe, du sud-est de l'Afrique australe (environ 53 espèces endémiques) et de l'Australie, Madagascar, les îles du Pacifique, l'Indonésie et les Indes.
    Introduit pour la première fois dans le jardin botanique de Durban vers 1895 et de là diffusé dans les autres comme couvre-sol dans les zones de mi-ombre, aujourd'hui surtout cultivé dans des suspensions, pour profiter de leur port retombant.
    Propriétés et utilisations :
    Dans les pharmacopées traditionnelles africaines, son feuillage est réputé soigner les rhumes.
    Autres espèces présente dans l'Encyclopédie :
    Plectranthus madagascariensis Benth., et quelques autres vivaces pour sol sec, consulter la fiche.
    Plectranthus ciliatus E. Mey. , Germaine ciliée et quelques autres espèces vivaces pour sol frais, consulter la fiche.
    Quelques autres espèces arbustives :
    Plectranthus argentatus  S.T.Blake, arbuste H 1 m, fleur bleu pâle en été.
    Plectranthus barbatus  Andrews, arbuste érigé semi-succulent H 3m fl violet.
    Plectranthus ecklonii  Benth., arbrisseau érigé H 1 à 3m fleur lilas mauve en automne, utilisé en médecine traditionelle contre les maux de tête, photo 2.
    photo © Siro Kurita
    Plectranthus fruticosus  Wight ex Hook.f. : arbuste H 1-2m fe. nuancé de pourpre au revers, fleur violet en automne attirant les papillons, à l'ombre.
    Autres espèces arbustives :
    Plectranthus laxiflorus  Benth. : arbrisseau érigé H 1.5m fe. à parfum de citron, fleur blanc à violet pâle au printemps à été à automne. nombreuses utilisation en médecine traditionnelle.
    Plectranthus oribiensis  L.E.Codd, arbrisseau ou vivace H 1.5m érigé fleur violet en été à automne.
    Plectranthus rehmannii  Gürke, arbrisseau érigé H 1.2m fleur blanc en fin d'été à automne.
    Plectranthus saccatus Benth., arbrisseau érigé H 1.2m sol très drainé, fleur bleu à violet parfois blanc en été à automne.
    Plectranthus spicatus  E.Mey., arbrisseau succulent H 1.5m, sol sec, fleur violet en automne à hiver à printemps, utilisable au soleil.
    Plectranthus thyrsoideus  (Bak.) B.Mathew : H 1 m
    Plectranthus zuluensis T.Cooke, arbuste érigé H 2m semi-succulent fleur violet clair un peu toute l'année, accepte l'ombre.
    - Richard Gautier et nmauric © 24/03/2001 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site