Rubus odoratus  - Ronce odorante, Framboisier sauvage
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Ronce odorante, Framboisier sauvage, Calotte, Chapeau rouge, Framboise plate, nommée par les anglophones 'Purple flowering raspberry, Flowering raspberry, Thimbleberry'.
    Nom latin : Rubus odoratus  L.*, synonymes Rubus odoratus var. albidus  L.H.Bailey, Rubus odoratus f. albus  Zabel ex C.K.Schneid, Rubus odoratus f. albus hort.  ex Zabel, Rubus odoratus var. columbianus  Millsp., Rubus odoratus var. deliciosus  (Torr.) Kuntze, Rubus odoratus var. odoratus 
    famille :  Rosaceae.
    catégorie : vigoureux arbrisseau drageonnant, aux tiges creuses dépourvues d'épines (inermes) couvertes de poils glandulaires à l'odeur de résine rappelant celle du bois de cèdre, enracinement superficiel.
    port : buissonnant, étalé.
    feuillage:  vert franc, nervures marquées lui donnant un aspect un peu gaufré, marge irrégulièrement dentelée, hérissé de poils dégageant une odeur de réglisse. Sur des rameaux d'un brun acajou orangé, grandes feuilles alternes palmées rappelant celles de l'érable, à 5 lobes le principal étant plus large.
    floraison : en été de juin à septembre, très odorante, nectarifère visitée par les abeilles, les papillons et les oiseaux. Fleurs à 5 larges pétales arrondi, dense bouquet d'étamines en couronne au centre courts styles, calice aux poils framboisés à 5 bractées effilées en pointe.
    couleur : rose foncé à rose pourpré, parfois blanc ou blanc rosé, étamines aux anthères doubles jaune pâle.
    fruits : enchâssées dans le calice baies comestibles assez plates et peu juteuses, d'un rouge framboisé à pourpre foncé, consommées entre autre par les oiseaux et petits mammifères.
    croissance : moyenne.
    hauteur :  0.90 à 1.80 m en tout sens.
    plantation : au printemps.
    multiplication : par semis, marcottage et prélèvements de rejets et en hiver bouturage de rameaux avec bourgeons foliaires.
    sol : léger, légèrement acide ou neutre, humide mais bien drainé.
    emplacement :  soleil, mi-ombre.
    entretien: juste de temps en temps une taille de recépage.
    zone : 2 - 9., USDA zone 3. Tolère aisément -18°C et une fois installé la sécheresse.
    origine: prairies, plaines à forêts mixtes, bords de chemins ombragés et boisés, lisières de forêts, versants rocheux humides et friches du Maine et de l'est de l'Amérique du Nord jusqu'au bouclier Boréal, présent au Canada dans les provinces de l'Ontario, Québec, Nouveau Brunswick et Nouvelle-Écosse.
    NB : son nom Rubus  désigne le genre en latin, mot venant de du latin 'ruber' qui signifie rouge et son nom spécifique odoratus  si pour nous indiquer qu'elle est odorante.
    Ce genres comprend selon les flores entre 270 et 700 espèces de vivaces herbacées, d'arbrisseaux, d'arbustes ou de ronces grimpantes, caduques ou persistantes de 0.20 cm à 5 m de haut, originaires des zones tempérées de l'hémisphère Nord, 208 présentes en Chine dont 139 y sont endémiques.
    L'hiver au jardin ou au potager vous pouvez utiliser les tiges creuses pour servir d'abri aux abeilles et autres insectes.
    Sous-espèces :
    - Rubus odoratus  L. var. odoratus , présente dans l'état de Washington puis à l'est de l'Amérique du Nord, espèce menacée dans l'état de l'Illinois.
    - Rubus odoratus  L. var. columbianus  Millsp. endémique à la Virginie occidentale.
    Propriétés et utilisations :
    Les fruits sont consommées crues, cuis ou séchés, ils donnent une teinture bleu-violet.
    Dans les pharmacopées traditionnelles amérindiennes cette ronce odorante était réputée avoir des propriétés astringentes, diurétiques, odontologiques et stomachiques. Les feuilles astringentes prescrites en infusion ou décoction dans le traitement de la dysenterie et les diarrhées, nettoyer les plaies et soigner les furoncles. Une infusion ou décoction de branches pour les troubles rénaux, infusion de racines pour les diarrhées, les maux de dents et les rhumes.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Rubus chamaemorus, Plaquebière, Chicouté, Margot, Mûre blanche consulter sa fiche.
    - Rubus fruticosus, Ronce à fruits, consulter sa fiche.
    - Rubus ideaus L, Framboisier du Mont Ida, Framboisier, consulter sa fiche.
    - Rubus phoenicolasius;, Ronce du Japon, Framboisier du Japon, consulter sa fiche.
    - Rubus pubescens, Catherinette, consulter sa fiche.
    - Rubus thibetanus, Ronce du Tibet, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772.En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier, le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    nmauric©08.03.2001 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site