Carissa macrocarpa - Prunier du Natal
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Carissa à gros fruits, Prunier du Natal, localement 'Amantungula' (zoulous), nommé par les anglophones 'Natal Plum'.
    Nom latin : Carissa macrocarpa  A. DC.*, synonyme Carissa grandiflora  A. DC.
    famille : Apocynaceae.
    catégorie : arbuste très ramifié, chargé d'épines (4 à 5 cm) bifides*, acérées et grisâtres, solitaires ou regroupées par 2 ou 3 sur des courtes tiges axillaires.
    feuillage : persistant, coriace, épais, vert soutenu, brillant sur le dessus au revers plus clair et mat, nervure centrale plus claire et marquée. Sur des tiges vertes contenant une sève laiteuse blanche irritante, petites feuilles acuminées ovales-elliptiques, pourvues d'un large et court pétiole.
    port : buissonnant, dense, dressé, étalé.
    floraison : tout au long du printemps à l'été (mai-septembre), ressemblant à celles du jasmin au parfum très agréable plus développée la nuit afin d'attirer les insectes pollinisateurs. En cime, petites fleurs (+ ou - 3 cm) hermaphrodites, tubulaires à corolle étoilée à 5 lobes. Les bourgeons floraux effilés sont vrillés vers la droite.
    couleur : blanc pur.
    fruits : charnus, lisses, ovales-oblongs (4 à 6 cm) légèrement pointus d'un rouge magenta lorsqu'ils sont mûrs, à ce moment là ils sont comestibles. Des fruits contenant au centre une quinzaine de petites graines plates, brunes et toxiques, chair très juteuse à saveur douce, riche en vitamine C, exsudant un peu de latex, mais localement ils confectionnent d'excellentes confitures.
    croissance : moyenne, à savoir chez les jeunes sujets issus de semis elle est très lente.
    hauteur : 2-3 m pour un étalement identique voire supérieur.
    plantation : au printemps ou toute l'année selon le climat.
    multiplication : semis en automne ou printemps (peu conseillé trop lent), bouture de tiges aoûtés ou par greffage.
    sol : drainé, plutôt riche et frais, mais il est adapté aux sols argileux ou sablonneux chargés en sel.
    emplacement : plein soleil, mi-ombre.
    zone : 9 - 11. Tolère sur de courtes périodes -5°C. Parfaitement adapté aux vents, aux embruns et à la sécheresse.
    origine : Sud de l'Afrique, Afrique du Sud, province du Kwazulu-Natal et au Mozambique, le long de la côte dans les dunes ou en lisière des forêts.
    entretien : éventuelle taille légère en fin de floraison, attention aux épines.
    NB : Son nom Carissa  viendrait du sanskrit 'Corissa' qui désignerait une espèce du genre, son nom spécifique macrocarpa  vient du grec 'makros' qui signifie long et 'karpos' qui désigne un fruit, donc Carissa à gros fruits.
    Ce genre comprend une vingtaine d'espèces d'arbustes persistants épineux, originaires du sud et de l'est de l'Afrique, de l'Australie et de l'Asie du sud-est.
    Localement utilisé pour confectionner des haies défensives, peut être cultivé dans des potées.
    Parmi les cultivars citons :
    Carissa macrocarpa  'Emerald Carpet' au port rampant, environ 0.60 m de haut, feuillage émeraude, utilisé en couvre-sol.
    Carissa macrocarpa  'Green Carpet', feuillage de plus petite taille.
    Carissa macrocarpa  'Horizontalis' au port rampant.
    Carissa macrocarpa  'Prostrata', synonyme 'Nana', H 0.50 m, ou en pot à feuilles rondes.
    G.D.Carr - Botany Hawaï
    Carissa macrocarpa  'Tuttlei', H 1 m au port plus étalé, utilisé aussi en pot.
    D'autres ont été sélectionnés pour donner des fruits plus gros ou contenant moins de graines, mais il faut savoir qu'en dehors de leur pays d’origine, la pollinisations est assez aléatoire, faute d'insectes pollinisateurs appropriés, à défaut elle s'effectue manuellement, un peu long, il est vrai!

    Annotations :
    *DC. abréviation botanique pour Augustin Pyramus de Candolle (1778-1841), botaniste et docteur en médecin suisse, qui occupe en 1880 la chaire de botanique à la Faculté de Médecine de Montpellier, on lui doit une nouvelle classification des espèces expliquées dans 'La théorie élémentaire de la botanique (1813), ainsi que les 7 volumes du 'Prodomus systematis naturalis regni vegetablilis' (1824-1841) où sont décrites 60 000 espèces doublant ainsi les familles, ouvrages achevés par son frère et son petit-fils avec 80 000 plantes décrites. Auteur de 'Plantarum Succulentarum' (1799) ou l'histoire des plantes grasses et 'la Théorie élémentaire de la botanique' (1813). Il s'intéresse aux propriétés médicinales des plantes.
    épines bifides ressemblant à celles de Acacia collinsii.
    nmauric©07-04-2001- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site