Duranta plumieri  - Durante de Plumier
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun :Durante de Plumier, Vanillier de Cayenne, en espagnol Adonis blanco, Adonis morado, Espina de Paloma, Barita de San José, Garbancillo, Violetina, Heliotropio morado, nommée par les anglophones 'Golden Dewdrop, Pigeon Berry, Skyflower'.
    Nom latin : Duranta plumieri  Jacq.*, synonymes de Duranta repens  L., Duranta erecta  L. et bien d'autres, révisés en mars 2012.
    famille : Verbenaceae.
    catégorie : arbuste aux longues tiges épineuses.
    port : dressé, compact, évasé, retombant.
    feuillage : persistant à semi-persistant, vert vif. Feuilles opposées lancéolées à marge en dents de scie.
    floraison : abondante de la fin du printemps à automne, agréablement vanillée, nectarifère visitée par les abeilles et les papillons. En partie terminale, longues grappes (10 à 20 cm) axillaires et pendantes de petites fleurs tubulaires à corolle à 5 lobes arrondis à marge irrégulière, calice tubulaire à 5 lobes.
    couleur : bleu à bleu-violet.
    fruits : petites drupes brillantes, ovoïdes (+ ou -1,2cm) toxiques pour l'homme, jaune orangé à maturité, persistant une bonne partie de l'hiver, largement consommés par les oiseaux dont notamment les pigeons, d'où le nom de Pigeon Berry. Drupes à 5 faces légèrement bombées contenant chacune 2 graines.
    Illustration de Helen Sharp (1892-1903), Water color sketches of fruits and flowers of Bermuda.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 5 à 6 m.
    plantation : à l'automne ou au printemps. En espaçant les plants de au moins 0,60 m.
    multiplication : par semis au printemps et par bouturage à l'étouffée en été, ou marcottage au printemps.
    sol : tous fertile, frais et bien drainé.
    emplacement : soleil.
    zone : 9 - 11, USDA zone 8a-11.
    origine : Amériques en zones tropicales ou subtropicales.
    entretien : laisser le sol assez sec en hiver. Peut être taillé un peu en fin d'hiver, notamment en cas de culture en serre.
    La taille s'effectue après la floraison, pour supprimer les fleurs fanées, une abondante fructification, favoriser la ramification et le développement de nouvelles pousses.
    NB : Son nom Duranta  lui a été donné en souvenir du médecin-botaniste-physicien italien Castore Durantes (XV éme siècle), et son nom spécifique plumieri  de Plumier, dédié à Charles Plumier (1646-1704) révérend père marseillais, membre de l'Ordre des Minimes, élève de Joseph Pitton de Tournefort. Conformément à la mode qu'il instaure de donner le nom de personnes célèbres (botanistes, naturalistes, explorateurs..) à un genre, l'un d'entre eux d'ailleurs lui a été dédié. Il participe à plusieurs expéditions aux Antilles françaises en 1689, puis entre 1893 et 1695 en Amérique centrale au cours desquels il découvre de nombreuses espèces dont le genre Begonia qu'il dédie à Michel Begon, intendant des Galères à Marseille, au retour de ses voyages il est nommé botaniste du Roi. On lui doit l'un des premiers herbiers de la Provence et du Languedoc.
    Cette Durante a sa place dans les jardins au climat doux et ceux en bord de mer, dans les massif d'arbustes, en massif ou sujet isolé, dans les haies, les bordures, le long des allées et en arrière-plan dans les mixed-borders, près des cheminements et des ouvertures pour profiter de son parfum vanillé et de sa fructification jaune ou simplement dans des potées pour les balcons, patios et terrasses.
    Vous pouvez en découvrir un spécimen à Perpignan au Jardin exotique de la digue d'Orry ( 1989) sur RV le lundi et vendredi de 9h à 17h.
    Ce genre ne comprend plus que 31 espèces d'arbustes et d'arbres persistants, originaires des Amériques en zone tropicles et subtropicales, certaines largement cultivées comme plante ornementale et naturalisées dans de nombreux pays où dans certaines régions considérées comme plante envahissante.
    Propriétés et utilisations :
    Le feuillage qui a des propriétés insecticides est couramment utilisé en Asie du sud-est pour supprimer les larves des moustiques vivant dans les bassins d'agréments.
    Parmi les cultivars, citons :
    Souvent commercialisé sous le nom de Duranta erecta, plumieri, repens :
    - Duranta erecta  'Alba' à fleurs blanches.
    - Duranta erecta  'Blue form' à fleurs d'un bleu-violet marge plus claire.
    - Duranta plumeeri  'Geisha Girl', environ 2 m de haut, pourvu d'épines, abondante floraison mauve améthyste cerné d'un fin liseré blanc, gorge blanche.
    - Duranta erecta  'Gold Edge', feuillage panaché de vert jaune et vert franc pour le limbe, fleurs violettes à marge blanche et gorge cerné de blanc.
    - Duranta erecta  'Lemon lime' à fleurs d'un bleu-violet, feuillage vert jaune.
    Ellen Sharp, Hamilton - Bermudes, 29 mars 1893
    - Duranta plumieri  'Nana', 0.60 m à 1 m de haut pour un étalement de 0.80 m à 1.20 m, abondante floraison mauve assez foncé cerné d'un fin liseré blanc, gorge blanche, idéale pour les haies basses et les bordures.
    - Duranta repens  'Purple' à fleurs violet foncé, marge parme.
    - Duranta repens  'Sweet Memory' à fleurs d'un bleu-violet, gorge blanche, marge des lobes liseré plus clair.
    - Duranta plumieri  'Twewet', abondante floraison mauve assez foncé cerné d'un liseré blanc, il est en principe sans épines.
    - Duranta erecta  'Variegata' au feuillage panaché de crème et veiné de violet, fleurs d'un mauve pâle, drupes jaune pâle.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Duranta erecta  L., consulter sa fiche.
    Duranta mutisii  L.f., consulter sa fiche.
    Duranta repens  L., consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Jacq., abréviation botanique de Nicolas Joseph Von Jacquin (1727-1817) médecin, botaniste et philosophe viennois d'origine néerlandaise, François Ier d'Autriche le nomme en 1752 responsable du Jardin Impérial de Schönbrunn, dont il initie le catalogue, et pour ce dernier, il entreprend entre 1755 à 1759 comme botaniste-collecteur un voyage aux Antilles et en Amérique centrale. Un genre jamaïcain d'arbustes persistants de la famille des Theophrastacea lui a été dédié par Linné Jacquinia .
    On lui doit de nombreux ouvrages dont 'Hortus botanicus vindobonensis' en 3 volumes - Vienne (1770-1776) et 'Plantarum rariorum horti caesari schoenbrunnensis' - Vienne (1797 -1804).
    * L., abréviation botanique pour le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l ’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale. Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica' et le récit de son Voyage en Laponie édité en 1738 (la traduction en français a été réédité en 2002, éditions de la Différence). En 1738, il exerce la médecine durant trois ans, puis il l'enseigne durant une année à l'Université d'Uppsala, et par la suite jusqu'en 1772, il y enseigne la botanique. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier, le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site