Elaeagnus pungens  - Chalef piquant
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Chalef piquant, en japonais 'Nawashiro-gumi', en chinois 'Hu tui zi', nommé par les anglophones 'Silverthorn' ou 'Thorny olive'.
    Nom latin : Elaeagnus pungens  Thunb.*, synonymes Elaeagnus pungens var. simonii  (Carrière) Rehder, Elaeagnus simonii  Carrière
    famille : Elaeagnaceae.
    catégorie : arbuste grimpant épineux à l'écorce d'un gris-brun parcourue de lenticelles, de très longues tiges souples couvertes de poils écailleux d'un brun-rouge.
    feuillage : persistant, un peu ondulé vert foncé, brillant, recouvert de poils écailleux (formant une étoile) à reflets argentés qui disparaissent avec le temps, revers argenté. Feuilles alternes (7 cm) étroites ovales-lancéolées à marge ondulée et retroussée, pétiole de 1cm.
    floraison : automne, parfumée les avis sont partagés certains vous diront qu'il rappelle celui du chèvrefeuille, d'autres la fleur d'oranger, pour d'autres encore celui du gardénia, nectarifère visitée par les abeilles. Bouquets axillaires de petites fleurs hermaphrodites (6 à 7mm), calice tubulaire à 4 lobes effilés et 4 étamines et un style.
    couleur : au début l'intérieur du calice est jaune pâle puis d'un blanc crème moucheté de points fauve qui sont des poils écailleux argentés.
    fruits : au printemps, drupes comestibles (5cm) ovoïdes charnues marbré de poils argentés, rouge à maturité (compter 5 mois), contenant un noyau d'environ 1cm à 8 facettes. Drupes conservant en bout le calice.
    croissance : rapide.
    hauteur : 3 à 4 m.
    plantation : au printemps ou à l'automne.
    multiplication : par semis à l'automne, comptez pour la levée entre 2 et 4 mois, par bouturage en été.
    sol : tous, fertile et bien drainé. Constat dans le sud, il ne lui faut pas des expositions trop chaudes (plein sud, couchant) qui peuvent brûler le feuillage lorsqu'il a soif.
    emplacement : soleil, mi-ombre, ombre.
    zone : 7 - 10, une fois installé il a une bonne tolérance à la sécheresse, parfaitement adapté aux vents violents et aux embruns. Code sécheresse 2.5/5.
    origine : du Japon, dans les forêts le long de la côte dans la péninsule d'Izu et sur l'île de Kyushu, à l'est de la Chine, dans la province côtière chinoise du Zhejiang, provinces voisines de Anhui, Jiangxi, Jiangsu, Hubei, Hunan, Guizhou, plus au sud le long de la côte celle de Fujian, province voisine du Guangdong et Guangxi; consulter la carte de la Chine.
    entretien : taille de mise en forme en fin d'hiver et lors de la repousse vers la fin de l'été pour les tiges qui partent en flèche.
    maladies et parasites : il peut être sujet à la chlorose qui provoque le jaunissement et dessèchement rapide des feuilles, comme tous les autres du genre, il peut être sujet aux cochenilles à bouclier et subir les assauts des larves piqueuses des Psylles* qui déposent un miellat sur les bourgeons et les feuilles qui favorise par la suite le développement de la fumagine.
    NB : Son nom Elaeagnus  vient du grec 'elaeagnos' qui désigne un arbuste indéterminé, un mot issu de 'elaea' qui désigne l'olivier et de 'gnos' qui signifie sacré et son nom spécifique pungens  signifie piquant.
    Ce genre comprend 90 espèces d'arbustes caducs ou persistants, originaires des zones tempérées de l'Asie (67 espèces en Chine dont 55 y sont endémiques), de l'Amérique du Nord ( États-Unis 6 espèces et une sous-espèce, 2 au Canada) et du sud de l'Europe.
    Introduit en Europe vers 1862, ce chalef piquant à trouvé largement sa place dans les jardins en bord de mer et les jardins secs, en sujet isolé ou groupé, dans les massifs arbustifs, sur les talus pour fixer les sols notamment en zone sablonneuse et dans les haies libres ou les haies défensives.
    Parmi les cultivars, citons :
    Elaeagnus pungens  'Aurea' feuillage jaune beurre marginé de vert soutenu.
    Elaeagnus pungens  'Dicksonii', 2 à 3 m de haut, port étalé entre 2 à 2.50 m, feuillage vert foncé irrégulièrement marginé de jaune d'or, recherché pour sa croissance lente.
    Elaeagnus pungens  'Frederici', très élégant avec feuillage au limbe crème légèrement verdâtre, ponctué de petit points d'un vert acide, étroitement marginé de vert foncé, griffé de vert foncé et vert acide.
    Elaeagnus pungens  'Fruitlandii', c'est une ancienne obtention américaine du 19 ième par Prosper J.A Berckmans, Fruitland Nurseries à Augusta dans l'état de Géorgie, 1.80 à 3m en tout sens, port étalé, arrondi, grand feuillage vert olive à marge ondulée, croissance rapide, s'utilise dans les massifs arbustifs peu entretenus.
    Elaeagnus pungens  'Glen St. Mary', de petite taille entre 1.80 et 2m, port compact et arrondi, au feuillage d'un vert uni, donné pour avoir une croissance lente, demandant peu d'entretien, à vérifier.
    Elaeagnus pungens  'Gold Rim' ou 'Goldrim', 3 m en tout sens, feuillage au limbe vert foncé, irrégulièrement marginé de jaune vif.
    Elaeagnus pungens  'Hosuba-fukurin', feuillage au limbe vert foncé, irrégulièrement marginé de crème .
    Elaeagnus pungens  'Maculata', commercialisé aussi sous 'Maculata Aurea', de 3 à 4 m en tout sens, légèrement épineux, feuillage vert soutenu avec le limbe largement maculé de jaune vif.
    Elaeagnus pungens  ' Variegata', 2 m en tout sens, feuillage vert foncé avec un liseré crème sur le pourtour.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Elaeagnus angustifolia  L., Olivier de Bohême, consulter sa fiche.
    Elaeagnus x ebbingei  Boom ex Doorenbos, Chalef de Ebbing, consulter sa fiche.
    Elaeagnus macrophylla Thunb., Chalef à grandes feuilles fiche.
    Elaeagnus macrophylla var bicolor , Chalef bicolor, consulter sa fiche.
    Elaeagnus multiflora  Thunb., Goumi du Japon, consulter sa fiche.
    Elaeagnus umbellata  Thunb., Chalef en ombelles, Olivier d'automne, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Thunb., abréviation botanique pour le botaniste, naturaliste explorateur suédois Carl Peter Thunberg (1743- 1822), à qui l'on doit la publication de Flora japonica en 1784, suivie de Flora capensis (1807-1812). Un genre riche de 200 espèces lui a été dédié Thunbergia et 261 espèces et sous-espèces sous la forme thunbergii.
    *Cacopsylla fulguralis, Psylles de l' elaeagnus, le découvrir (AFPP-CIRA.pdf) 9 ième conférence sur les ravageurs en Agriculture, par Alain Ferre (AREXHOR, pays de Loire) et Alice Denis (Chambre d'Agriculture de la Manche) - Montpellier les 26 et 27 octobre 2011.
    nmauric©12/04/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site