Juniperus communis  - Genévrier commun, Pétron
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Juniperus communis
    ispb.univ-lyon1.fr © J. Reynaud
    Nom commun : Genévrier commun appelé aussi localement Pétrot ou Petron ( en grec 'petros signifie pierre), nommé par les anglophones 'Common juniper'.
    Nom latin : Juniperus communis  L.*, synonyme Juniperus canadensis  Lodd.
    famille : Cupressaceae.
    catégorie : arbuste dioïque au tronc peu épais à l'écorce lisse d'un brun grisâtre brillant qui en vieillissant se fissure devient rugueuse d'un brun rougeâtre se desquamant en bandes étroites.
    port : colonne pyramidale ou étalé, buissonnant ou encore rampant, compact et très ramifié.
    feuillage : persistant, aromatique, bleu-vert, glauque pourvue sur le dessus d'une bande blanche au revers vert sombre. Feuilles aciculaires concaves (10 à 30mm environ), verticillées par 3.
    floraison : au printemps (avril-mai-juin selon climat).
    couleur : les fleurs mâles sont jaunes, les femelles verdâtres.
    fruits : galbules charnus (5 à 6 mm de diamètre), pruineux d'un vert virant au bleu-violet puis au noir bleuté à maturité contenant chacun trois graines triangulaires. Pour qu'ils parviennent à maturité il faut compter 2ans sous climat méridionale, sous climat plus tempérécompter 3 ans.
    croissance : lente.
    hauteur : 3-6 m
    plantation : début automne ou printemps.
    multiplication : semis (très long), bouture à talon en été.
    sol : drainé, acide ou neutre ou alcalin ou calcaire, frais ou sec, pauvre ou fertile.
    emplacement : soleil, mi-ombre. Adapté à la sécheresse.
    zone : 4 - 9. Tolère parfaitement la pollution atmosphérique.
    origine : Afrique du nord, Europe, Asie septentrionale et Amérique du Nord en zone de maquis ou garrigue rocailleuse jusqu'à une altitude de 1800 à 2500m.
    entretien : aucun, dans les haies taillées ne pas faire de coupe trop sévère et trop près du tronc.
    NB : son nom Juniperus vient du latin où il désigne déjà le genre qui comprend environ une cinquantaine d'espèces d'arbustes ou d'arbres persistants à la croissance lente.
    Le grand atout des Genévriers est leur adaptabilité à presque tous les types de sols, leur excellente résistance à la sécheresse et surtout à la pollution atmosphérique.
    Ce genévrier commun peut être utilisé dans les jardins en sujet isolé ou dans les massifs d'arbustes, les rocailles, talus suivant le cultivar, dans les haies libres, vives ou taillées.
    Parmi les cultivars citons :
    - Juniperus communis  'Compressa' : H 0.8m qui se développe très bien en pot.
    - Juniperus communis  'Depressa' peut être commercialisé sous le nom de Juniperus canadensis  'Depressa' : H 0.5 m couvre-sol au port prostré, pleureur.
    <- i>Juniperus communis  'Depressa aurea' peut être commercialisé sous le nom de Juniperus canadensis  'Depressa aurea' : H 0.5 m, couvre-sol, feuilles jaune au printemps puis bronze puis verte.
    - Juniperus communis  'Green Carpet' : H 0.4 m, couvre-sol, feuillage violacé en hiver.
    - Juniperus communis  'Gold Cone' : H 1-1.25 m, au port conique au feuillage d'un vert bleuté les jeunes pousses sont d'un vert acide.
    - Juniperus communis  'Hibernica' : H 3-4 m, au port en colonne.
    - Juniperus communis  'Horstmann' : H 5 m, érigé puis pleureur.
    - Juniperus communis  'Prostrata' : H 0.3 m couvre-sol, vigoureux.
    - Juniperus communis  'Repanda' : H 0.3 m couvre-sol, feuillage bronze en hiver.
    - Juniperus communis  'Sentinel', ne dépassant pas 1.5 m, très étoit au port fastigié, au feuillage d'un vert bleuté, recherché pour les rocailles et les balcons et terrasses.
    - Juniperus communis  'Suedica' (Genévrier de Suède) H 4 m à port en colonne étroite et dense.
    Propriétés et utilisations :
    Son bois odoriférant d'un brun rougeâtre, compact et dur est utilisé dans la fabrication de petits objets tournés, autrefois il était recherché pour la fabrication de palissade.
    Excellent bois de chauffage, dans les pays scandinaves ses rameaux sont brûlés dans les fumeries à charcuteries ou à viandes et les jeunes branches souples entrent dans la confection de vannerie (armature).
    Dans les pharmacopées traditionnelles les galbules riches en essence étaient réputés pour leur propriété antiseptique, diurétique et désintoxicant, on en extrait une huile essentielle prescrite entre autre pour traiter les problèmes de peau et les rhumatismes.
    Ils entrent aussi dans la confection de boissons alcoolisées tel que la chartreuse, le genièvre ou le gin et diverses eau de vie y apportant son arôme.
    En Europe, ils sont utilisés comme condiment pour aromatiser les civets, les marinades ou autres sauces au vin, les plats de viandes ou gibiers, les pâtés et farces diverses, dans la choucroute et les plats cuisinés à base de choux, marrons ou pommes de terre comme la potée alsacienne ou auvergnate.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Juniperus oxycedrus  L. ou Genévrier oxycèdre, Oxycèdre, Arbre à Cade ou Cade, consulter sa fiche.
    Juniperus phoenicea  L. ou Genévrier de Phénicie, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'.
    A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède.
    Son herbier, le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes. Il est l'auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.

    Annotations :
    *galbules il n'y a pas de faute d'orthographe c'est bien un A, mot du genre masculin galbules = baies.
    - richard gautier nmauric©29/02/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

un compteur pour votre site