Juniperus phoenicea  - Genévrier de Phénicie, de Lycie
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Juniperus phoenicea
    Abdelkader El Ghezal © Florenligne
    Nom commun : Genévrier de Phénicie, Genévrier de Lycie, Genévrier rouge nommé par les anglophones 'Phoenician juniper'.
    Nom latin : Juniperus phoenicea  L.*
    famille : Cupressaceae.
    catégorie : arbuste monoïque.
    port : dressé, conique ou buissonnant arrondi.
    feuillage : persistant, aromatique, gris vert, glauque pourvu sur le revers de deux bandes de stomaches plus foncées que la partie médiane. Petites feuilles squamiformes.
    floraison : fin de l'hiver au printemps (février-avril) à l'aiselle des feuilles petites fleurs femelles globulaires.
    Visitée en hiver par les abeilles pour son pollen jaune.
    fruits : galbules, charnus et brillants d'un vert virant au marron-rouge à maturité (couleur qui permet aisément de le différencier du Juniperus oxycedrus .
    croissance : moyenne.
    hauteur : 3-8 m (ou forme buisson de 1-2 m).
    plantation : début automne ou printemps.
    multiplication : par semis de graines fraîches (long), boutures à talon en été ou par marcottage.
    sol : drainé, même calcaire ou sec.
    emplacement : soleil, mi-ombre
    zone : 7 - 10.
    origine : le long des côtes sur le pourtour du bassin méditerranéen dont l'Afrique du nord et les îles Canaries en zone de garrigue ou maquis.Présent en France en Corse, Languedoc-Roussillon, les Causses Cévennoles, en Provence et dans le Dauphiné
    entretien : supprimer les rameaux désséchés, si nécessaira teille de mise en forme.
    NB : Son nom Juniperus vient du latin où il désigne déjà le genre qui comprend environ une cinquantaine d'espèces d'arbustes ou d'arbres persistants à la croissance lente.
    A sa place dans les jardins en sulet isolé, dans les massifs arbustifs, simplement dans de grandes potées ou sous forme de bonsaï (Shimpaku =Juniperus).
    Découvrir le diaporama sur la collection de bonsaïs centenaires de Happo-en à Tokyo (pour Windows).
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Juniperus communis  L., Genévrier commun, consulter sa fiche.
    Juniperus oxycedrus  L., Genévrier oxycèdre, Oxycèdre, Arbre à Cade ou Cade, consulter sa fiche.

    Annotations :
    * L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'.
    A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772. En 1738, il fonde l'Académie des Sciences de Suède.
    Son herbier, le plus riche de son époque ne contenant que 7000 plantes. Il est l'auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    *galbules il n'y a pas de faute d'orthographe c'est bien un A, mot du genre masculin galbules = baies.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

Juniperus phoenicea

un compteur pour votre site