Philadelphus coronarius - Seringat, Jasmin des poètes
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Catherine Baral © Démons & Merveilles
    Nom commun : Seringat des Jardins, Seringat commun, Jasmin des Poètes, nommé par les anglophones 'Mock-Orange' ou 'Sweet Mock-Orange'.
    Nom latin : Philadelphus coronarius  L.
    famille : Philadelphaceae.
    catégorie : : arbuste rustique à l'écorce brune striée longitudinalement avec l'âge se desquamant en lanières, enracinement superficiel.
    port : buissonnant, évasé, arrondi avec le temps un peu dégingandé.
    feuillage : caduc, vert franc virant au jaune doré à l'automne, revers glauque quelques poils vers la base. Feuilles acuminées, opposées ovales-lancéolées à marge partiellement crénelée, courtement pétiolées.
    floraison : au printemps dans le courant du mois de juin, au parfum proche de l'oranger, nectarifère visitée par les abeilles. Fleurs (5cm) en coupe ouverte à 4 pétales, solitaire, ou par bouquets de 3 et +.
    couleur : blanc crème, étamines jaune.
    fruits: petites capsules à loges contenant de nombreuses petites graines brunes.
    croissance : moyennement rapide.
    hauteur : 1 à 3 m en tout sens.
    plantation : en hiver, sujet jeune en conteneur.
    multiplication : : par semis ou par bouturage du bois vert en été ou du bois sec en hiver (novembre à février).
    sol : ordinaire, même pauvre et calcaire.
    emplacement : soleil ou mi-ombre.
    zone : 2 - 9 en situation abritée des vents forts pour préserver la floraison.
    origine : Europe méridionale et Asie Mineure.
    entretien : arroser régulièrement durant le premier été supprimer le bois mort et le vieux bois abimé, la taille s'effectue aprés la floraison.
    parasites et maladies : peut être sujet aux pucerons.
    NB : Le nom de Philadelphus  vient du grec 'phyla' qui aime et 'delphos, delphus' frère, qui aime son frère, frères qui s'aiment, en cime la ramure à tendance à se rapprocher et son nom spécifique coronarius  vient du latin corona qui signifie couronne, faisant référence au fait que dans l'antique Perse, ses fleurs entraient dans la confection de couronnes odorantes.
    Ce genre comprend soixante espèces d'arbustes caducs ou persistants, originaires des régions tempérées de l'hémisphère nord principalement de l'Amérique du Nord et Amérique centrale, de l'Asie et du sud de l'Europe. Ce seringat à sa place dans les parcs et jardins en sujet isolé ou sujets groupés, dans la composition des massifs arbustifs, à l'arrière plan des mixed-border, dans les haies libres et fleuries, ou simplement dans des potées.
    Plantez le sous le vent, près des ouvertures et le long des cheminements, pour profiter de son intense parfum.
    Dans le langage des fleurs, il est le symbole de la mémoire, sans doute en raison de son persistant parfum qui reste en mémoire.
    Parmi les hybrides et cultivars, citons :
    Philadelphus x lemoinei  , Philadelphus  'Lemoine', Seringat de Lemoine, ancienne obtention (1880 /1884) de Victor Lemoine*, issu de croisements entre Philadelphus coronarius  et Philadelphus microphyllus , environ 2m en tout sens, port arqué, feuillage de petite taille, petites fleurs (Ø 2 à 3cm) très parfumées réunies en bouquets (3 à 7), zones 3-9.
    Philadelphus x lemoinei  'Dame Blanche', à la floraison semi-double d'un blanc-crème, très parfumée.
    Philadelphus x lemoinei  'Erecta', 2m, port érigé, à la floraison simple, précoce (mai-juin) d'un blanc pur, parfumée.
    Philadelphus x lemoinei  'Gerbe de neige', environ 1.50m, port évasé, abondante floraison (courant juin), fleurs plus grosses d'un blanc pur, parfumées, zones 5 -9 .
    Philadelphus x lemoinei  'Innocence', environ 1.50 en tout sens, feuillage vert clair irrégulièrement maculé et griffé de jaune crème, floraison printanière (mai-juin) semi-double parfumée d'un blanc pur, zones 6 -9 .
    Philadelphus x lemoinei  'Manteau d'Hermine', à la floraison semi-double d'un blanc-crème.
    Philadelphus x lemoinei  .
    Philadelphus x cymosus   (1903) issu de croisements entre Philadelphus x lemoinei  et Philadelphus grandiflorus  .
    Philadelphus x cymosus   'Voie lactée' Philadelphus coronarius  'Aureus', Seringat doré, 2m de haut, un peu moins large, feuillage ovale jaune virant au vert chartreux, floraison blanche parfumée, simple (juin-juillet) réunies en bouquets, anthères jaune d'or, à réserver pour les situations ombragées, craint le plein soleil.
    Philadelphus coronarius  'Variegatus' Seringat panaché, 1.50 à 2.5m et plus en tout sens, port dressé, arrondi, feuillage vert clair irrégulièrement marginé de crème, floraison (2.5cm) d'un blanc-crème, simple, parfumée fin juin-juillet, à réserver pour les situations ombragées.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Philadelphus virginalis  Rehder, Seringat virginal, consulter sa fiche
    Quelques autres espèces :
    Philadelphus delavayi  , Seringat de Delavay, nommé par les anglophones 'Delavay's Mock Orange' orignaire du Tibet, Bouthan et Chine, introduit en Europe vers 1881.
    Philadelphus incanus  , introduit en Europe vers 1895.
    Philadelphus inodorus  L., Scentless mock-orange est originaire du sud-est des États-Unis (Caroline du Sud ou Géorgie) découvert sur les rives de la rivière Savannah, par le naturaliste anglais Mark Catesby (1682-1749), introduit
    Philadelphus lewisii , Lewis Mock-Orange, originaire de l'Idaho, dont il est l'emblème florale, 3m en tout sens au port un peu déordonné, floraison printanière et selon climat une remontée au coeur de l'été, en grappe parfumée de fleurs (5cm) de couleur crème, une fois installé il tolère assez bien la sécheresse, zones 4-9.
    Philadelphus microphyllus  A.Gray, Littleleaf mock-orange est originaire du sud-ouest des États-Unis et du nord du Mexique, ± 1m en tout sens, port érigé, floraison estivale d'un blanc pur, introduit en Europe vers 1883.
    Philadelphus purpurascens  , originaire de Chine, introduction dans les jardins anglais plus tardivement entre 1904 et 1911.

    Annotations :
    *Lemoine célèbre obtenteur français Victor Lemoine (1823-1911), pépiniériste à Nancy, il est a l'origine de nombreuses hybridations de lilas, deutzia et weigela.
    * Abbé Delavay missionnaire jésuite français (1834-1895) qui séjourna en Chine dès 1867 collectant dans la région de Canton pour le compte du RHS, courant 1881-82 il se rendit au nord-ouest de la province du Yunnan, collectant plus 1500 nouvelles espèces cette fois-ci pour le compte du Musée d'Histoire Naturelle de Paris adressées à 4 reprises au botaniste français Adrien Franchet*, on lui doit les plus grandes collections de son époque. Plus d'une centaines d' espèces lui lui ont été dédiéee, comme comme l'incarvillée, Incarvillea Delavayi.
    nmauric©17/11/2000- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site