Phillyrea angustifolia  - Filaria, Filaire à feuilles étroites
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Filaire à feuilles étroites, Alavert ou Filaria à feuilles étroites, en corse 'Alivernu, Litarulu', en arabe 'Sekhab, Ahched, Ametal, Rbib uzemmour', en anglais 'Narrow leaf jasmine box, Narrow leaved phillyrea', en espagnol 'El labiérnago, Olivilla'.
    Nom latin : Phillyrea angustifolia  L.*, synonymes Phillyrea benitoi  Sennen, Phillyrea brachiata  Stokes*, Phillyrea conferta  Stokes, Phillyrea emporitana  Sennen, Phillyrea lanceolata  (Aiton) Steud., Phillyrea lowei  DC., Phillyrea mandonis  Sennen, Phillyrea minor  Zumagl., Phillyrea mixta  Sennen, Phillyrea rosmarinifolia  Mill., Olea angustifolia  (L.) Salisb.
    famille : Oleaceae.
    catégorie : arbuste très ramifié.
    port : buissonnant érigé.
    feuillage : persistant, vert au revers plus clair , coriace. Feuille linéaire à pétiole court, opposée étroite (4 à 8 mm) à nervure principale saillante, marge transparente.
    floraison : parfumée, mellifère visitée par les abeilles. Au printemps de mars à mai, petites fleurs hermaphrodites en petites fascicules à l'aisselle des feuilles, sur les pousses d'année précédente. Corolle à tube très court.
    couleur : blanc- verdâtre à blanc crémeux, les boutons floraux sont d'un rose soutenu.
    fruits : minuscules baies charnues (3-5 mm) non comestibles à noyau ovale, virant à l'automne au bleu-noirâtre pruineux et mat, persistant une bonne partie de l'hiver.
    croissance : vraiment très lente.
    hauteur : 1 à 3 m, Ø 2 m.
    plantation : à l'automne pour permettre au système racinaire de s'installer.
    multiplication : semis ou bouturage en été.
    sol : tous de préférence sec.
    emplacement : soleil, mi-ombre, adapté à la pollution atmosphérique, supporte le vent et les embruns, parfaitement adapté à la sécheresse.
    zone : 8 - 10, tolère aisément -15°C. Une fois installé tolère bien de long période de sécheresse.
    origine : partie orientale du bassin méditerranéen, sud de l'Europe, Afrique du nord (Maroc et Algérie dans l'Aurès) et ouest de l'Asie dans les forêts claires, dans les clairières et les maquis en basse altitude.
    entretien : aucun, supporte parfaitement la taille, peut être tailler à la manière des buis.
    NB : son nom Phillyrea  vient du grec 'phyllon' qui signifie feuille et son nom spécifique angustifolia  vient de 'angustus' qui signifie étroite et 'folia, folium' qui désigne la feuille.
    Typique de la flore méditerranéenne avec des incursions dans les Landes, vallée du Rhône et dans la Drôme, c'est une espèces protégée dans certains départements comme la Gironde et en Poitou-Charentes.
    Ce genre ne comprend que 4 espèces d'arbustes ou petits arbres persistants endémiques aux régions méditerranéennes et au Moyen-Orient. The Plant List n'en accepte plus que 2, ceux décrit ici.
    Idéal pour être utilisé dans les jardins secs en sujet isolé, groupés, dans les massifs arbustifs, ou entrer dans la composition de haies basses tenir compte de sa croissance lente.
    Parmi les hybrides et cultivars, citons :
    - Phillyrea rosmarinifolia  Miller, Phillyrea angustifolia  'Rosmarinifolia' de très petite taille maximum 1m de haut pour un étalement équivalent au feuillage nettement plus étroit et au port compact.
    Phillyrea angustifolia  'French Fries', synonyme Phillyrea angustifolia f. rosmarinifolia  'French Fries', une obtention du sud de la France, arbuste au fin feuillage très étroit sur des tiges fauves, floraison crème courant mai.
    Propriétés et utilisations :
    Autrefois le feuillage et les baies étaient utilisées pour leurs propriétés astringentes, fébrifuges et antiseptiques, couramment utilisé en cataplasme sur les blessures et les plaies.
    Son bois était utilisé comme bois de chauffage pour les fours.
    Autre espèce présente dans l'Encyclopédie :
    Phillyrea latifolia  L., Filaria, Filaire à feuilles larges, Alavert, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    *Stokes, abréviation botanique pour le médecin-botaniste Jonathan Stokes (1755 – 1831), resté célèbre pour ses travaux et essais cliniques sur l'utilisation de la digitale dans le traitement de l'insuffisance cardiaque.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

Phillyrea latifolia

un compteur pour votre site