Phillyrea latifolia  - Alavert, Filaire à larges feuilles
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Phillyrea latifolia
    © Démons & Merveilles
    Nom commun : Filaria, Filaire à larges feuilles, Alavert, en arabe , en arabe 'Sekhab, Ahched, Ametal, Rbib uzemmour', en anglais 'Jasmin box, Broad leaf jasmine box, Mock privet', en espagnol 'Labiérnago negro, Agracejo'.
    Nom latin : Phillyrea latifolia  L.*, synonymes Phillyrea ilicifolia  Willd.*, Phillyrea racemosa  Link, Phillyrea obliqua  (Aiton) Willd., Phillyrea pedunculata  Chaub., Phillyrea obtusata  Link, Phillyrea major  Zumaglini , Phillyrea stricta  Bertol., Olea latifolia  (L.) Salisb. et 39 autres selon The Plant list.
    famille : Oleaceae.
    catégorie : arbuste.
    port : dressé à ramure raide et tronc bien distinct.
    feuillage : persistant, brillant, vert sur les deux faces, coriace. Feuille opposée, large, (10 - 12 mm) ovale à pétiole court velu, avec 6 - 15 paires de nervures marquées, marge finement dentelée.
    floraison : au printemps de mars à mai/juin, petites fleurs hermaphrodites parfumées, visitées par les abeilles, réunies en petites fascicules axillaires, sur les pousses d'année précédente. Corolle à tube très court.
    couleur : blanc- verdâtre.
    fruits : baies charnues globuleuses d'un bleu noir (aubergine) mat pourvue d'un noyau, elles sont consommées courant août par les oiseaux frugivores comme le merle noire* qui assurent la dissémination des graines entre 40 et 200 m.
    Jun 2014.
    croissance : assez lente.
    hauteur : 6 à 8 m, Ø 2 m à 5m.
    plantation : automne.
    multiplication : semis ou bouturage en été.
    sol : tous, plutôt sec.
    emplacement : plein soleil,mi-ombre, ombre, supporte le vent, les embruns la pollution atmosphérique et parfaitement adapté à la sécheresse.
    zone : 8 - 10, tolère aisément -15° C. Une fois installé tolère de longues périodes de sécheresse.
    origine : sud de l'Europe, Afrique du Nord (Maroc septentrional et à l'est de l'Algérie dans les Aurès et le massif de Belezma) et sud-ouest de l'Asie.
    entretien : aucun, supporte bien la taille.
    NB : son nom Phillyrea  vient du grec "phyllon" qui désigne une feuille et son nom spécifique latifolia  vient du latin 'latus' qui signifie large et 'folium' qui désigne la feuille.
    Typique de la flore de l' est du bassin méditerranéen se retrouve le long de la côte atlantique, les vallées du Lot, du Rhône et de la Dordogne, il est parfois confondu avec le Nerprun alaterne Rhamnus alaternus.
    Ce genre ne comprend que 4 espèces d'arbustes ou petits arbres persistants endémiques au pourtour méditerranéen et Moyen-Orient. The Plant List n'en accepte plus que deux, ceux décrit ici.
    Cet alavert est l'idéal pour être introduit dans les jardins secs en sujet isolé ou des sujets groupés, dans les massifs arbustifs, dans les haies basses en tenant compte de la lenteur de croissance pour les espèces voisines.
    Parmi les hybrides et cultivars, citons :
    - Phillyrea latifolia var. media  de plus petite taille et au feuillage nettement ovale.
    - Phillyrea latifolia  'Spinosa' petit arbre au feuillage ovale un peu plus denté, parfaitement adapté au calcaire, zone de rusticité 7 - 10.
    Propriétés et utilisations :
    Autrefois le feuillage et les baies étaient utilisées pour leurs propriétés antiseptique, astringente, anti-inflammatoire et diurétique, aussi sous forme de cataplasme sur les plaies.
    Des études pharmaceutiques sont en cours sur le feuillage.
    Autre espèce reconnue :
    Phyllyrea angustifolia  L, Filaria à feuilles étroites, Filaire à feuilles étroites, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    *Merle noir , Turdus merula mauritanicus  autres graines consommées Celtis australis, Cotoneaster racemosa, Ficus retusa, Ficus rubiginosa, Ligustrum japonica, Morus nigra, Phoenis canariensis, Rhamnus alaternus, Schinus molle, Solanum nigrum, Washingtonia filifera.
    étude menée dans l'est algérien à Ecole nationale d'Agriculture de El Harrach, International Journal of Zoology and Research (IJZR) Jun 2014, par S. Belkouche et S. Doumandji).
    *Willd., abréviation botanique pour le botaniste taxonomiste prussien Carl Ludwig Willdenow (1765-1812), qui fut également apothicaire et docteur en médecine. En 1798, il enseigne l'histoire naturelle, en 1801 il est nommé, directeur du Jardin botanique de Berlin-Dahlem qu'il entreprend de remettre en état. En 1810, à l'Université de Berlin, il occupe la chaire de professeur de botanique. Son herbier riche de plus de 20 000 espèces, se trouve depuis 1818 au Musée botanique de Berlin où il constitue la base de l'herbier.
    Il fait la connaissance en 1788 d'Alexander von Humboldt, qui lui adresse ses collectes, dont il assure l'identification; en même temps il s'intéresse à l'influence du climat sur les plantes, il y consacre d'ailleurs en 1792, un ouvrage 'Grundriss der Kräuterkunde', qui est toujours réédité. Les botanistes lui ont dédié 33 espèces de plantes et des espèces de champignons sous la forme willdenowiana et 73 sous willdenowii.
    On lui doit de nombreux ouvrages, dont 'Florae Berolinensis Prodomus' ( 1787) et son ouvrage de référence 'Hortus berolinensis sive Icones et descriptiones, plantarum rariorum vel minus cognitorum quae in Horto regio botanico berolinensi', première édition en 1803.
    nmauric©05/08/2001 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.

Phillyrea latifolia

un compteur pour votre site