Buxus sempervirens - Buis toujours vert
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Buis commun, Buis toujours vert, Bois bénit, nommé par les anglophones 'English Boxwood'.
    Nom latin : Buxus sempervirens  L*, synonymes Buxus arborescens Mill.*, Buxus suffruticosa  Mill.
    famille : Buxaceae.
    catégorie : arbuste xérothermophile aux ramifications tortueuses et ligneuses à l'écorce craquelée. Il a une grande longévité, son bois blanc jaunâtre, jaune ivoire après séchage est très dur.
    port : érigé très ramifié.
    feuillage : persistant,aromatique, vert clair à vert sombre parfois orangé, coriace, vernissé au revers plus clair. Petites feuilles opposées, ovales.
    floraison : au printemps (avril à juin suivant le climat), parfumée rappelant lorsque les inflorescences sont jeunes celui des fleurs d'oranger, très mellifère et pollenifère, fort visitée par les abeilles. Glomérules axillaires de plusieurs fleurs mâles autour d'une fleur femelle.
    couleur : blanc-crème.
    fruits : petites capsules coriaces à 3 cornes, composées de 3 loges contenant à chaque fois 2 graines oblongues, noires et brillantes.
    croissance : trés lente
    hauteur : 3 à 5 m.
    plantation : au printemps ou en automne.
    multiplication : bouture en septembre-octobre dans un mélange de sable et de terreau de feuilles.
    sol : ordinaire avec un apport de terreau de feuilles, surtout bien drainé. A une préférence pour les sols calcaires.
    emplacement : soleil ou mi-ombre de préférence.
    zone : 5 - 10, une fois installé, parfaitement adapté à la chaleur et à la sécheresse.
    origine : Europe centrale et méridionale, Afrique du nord et Asie Mineure se rencontre jusqu'à une altitude de 1400 à 1600 m. Présent en France et en Corse en zones arides et calcaires.
    entretien : arroser les premières années après la plantation.
    Veillez à l'arroser les premières années après la plantation. La taille s'effectue soit courant avril-mai, soit fin septembre (de la mi-août à début septembre, c'est une période de repousse pour bien des végétaux), il est recommandé de ne pas les tailler trop près d’une période de gel, les jeunes pousses pourraient être brûlées.
    Taillez en lune descendante, il repoussera moins vite et si possible après une pluie ou un arrosage, ainsi sur les feuilles, les cicatrices de la taille sécheront moins et se verront moins. Après la taille, il est conseillé d'effectuer un apport d'engrais organique ou corne broyée.
    La taille s'effectue toujours avec une cisaille nettoyée avant et après usage pour éviter la propagation des maladies et parasites; cisaille bien aiguisée pour avoir une coupe franche.
    Conseil donné par les professionnels du topiaire : la taille des bordures et des haies libres s'effectue en tenant la cisaille à l’envers, c'est à dire la partie supérieure dirigée vers le sol, effectuez une taille très légèrement en biais, en remontant vers le sommet, ainsi la base sera sensiblement plus large, le pied profitera de la lumière évitant ainsi qu'il se dégarnisse, conseil valable pour toutes les autres espèces.
    maladies et ravageurs : Cylindrocladium buxicola.
    NB : son nom Buxus  à pour origine un nom, mot indigène de l'Asie Mineure que les grecs ont transformé en 'puksos' , puis par les latins en 'buxus', son nom spécifique sempervirens  vient du latin 'semper' signifiant toujours et 'virens' vert, donc toujours vert, persistant.
    Ce genre comprend une bonne trentaines d'espèces d'arbres originaires d'Asie, d'Afrique, d'Amérique centrale et quelques uns de l'Europe.
    Il entre dans la composition de haies uniformes, libres ou brise-vents, de bordures de massifs fleuris ou arbustifs, de plates-bandes ou encore en sujet isolé taillé ou simplement dans des vasques et des potées.
    Parmi les nombreux cultivars, citons :
    Buxus sempervirens  'Argenteovariegata' à marge blanche.
    Buxus sempervirens  'Aureovariegata' panaché de crème.
    Buxus sempervirens  'Rotundifolia' pour l'art topiaire et les haies.
    Buxus sempervirens  'Handworthii' (feuilles mates).
    Buxus sempervirens  'Faulkner'vert émeraude.
    Buxus sempervirens  'Latifolia maculata' maculé de jaune.
    Buxus sempervirens  'Marginata'vert clair bordé de jaune.
    Buxus sempervirens  'Elegantissima' vert clair bordé de crème.
    Buxus sempervirens  'Suffruticosa' voir sa fiche.
    Propriétés et utilisations :
    Comme les autres du genre son bois dense à grain très fin, jaune pâle à ivoire. Bien que très dur à travaillé, est recherché pour la gravure, la marqueterie, la tournerie pour la fabrication de divers ustensiles de cuisine (cuillères, robinets, écuelles), d'instruments de musique (baguette de tambour, flûte) pièces de jeux d'échec, peignes, cochonnet.
    Son feuillage est utilisé comme engrais vert, hâché puis enfoui dans le sol.
    Dans la pharmacopée traditionnelle le buis était réputé pour ses propriétés antidiarrhéique, anti-inflammatoires, fébrifuges et sudorifiques, il fut pendant longtemps prescrit pour traiter la malaria et la syphilis.
    Traditionnellement dans la religion chrétienne, son feuillage était utilisé en lieu et place de celui de l'olivier lors des cérémonies du Dimanche des Rameaux, c'est ce qui lui a valut le nom de 'Bois bénit'.

    Consulter la liste des autres espèces de buis présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Consulter la liste des arbustes pouvant entrer dans la confection de haies.

    Annotations :

    Annotations :
    *L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque ne contenait que 7000 plantes, est conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm.
    *Mill, abréviation botanique pour le botaniste écossais Philip Miller (1691-1771), on lui doit la référence pour les jardiniers du 18 ième siècle 'the Gardener's Dictionary' du jardin de Chelsea, édité à Londres 1755-1760, illustré de nombreuses gravures de Ehret, Lancake, John Miller.
    - natacha mauric©20/10/2000 ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site