Kalmia latifolia - Kalmie, Laurier des montagnes
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Kalmia latifolia
    photo ©Siro Kurita
    Nom commun : Kalmia à feuilles larges, Kalmie, Laurier des montagnes, Laurier d'Amérique, nommé par les anglophones 'Mountain-laurel' ou 'Spoonwood'.
    Nom latin : Kalmia latifolia  L.*
    famille : Ericaceae.
    catégorie : arbuste.
    port : touffu, dressé.
    feuillage : persistant, coriace, vert foncé brillant. Feuilles épaisses, alternes, elliptiques lancéolées.
    floraison : fin du printemps/ été (juin) mellifère. En corymbes terminaux (10cm), petites fleurs à corolle très évasée en coupe (2-2,5cm), les 10 étamines sont logés dans des fossettes sur les pétales et se détendent au touché.
    couleur : rose pâle à rose vif en dégradé au revers plus foncé, étamines pourpre.
    croissance : rapide.
    hauteur : 2-3 m (à 10 -12 m).
    plantation : en automne ou au début du printemps.
    multiplication : par semis de graines fraîches à l'automne, bouture et marcottage en été.
    sol : acide, humide mais bien drainé. Fertile, enrichi avec du terreau de feuilles, terre de bruyère et tourbe.
    emplacement : mi-ombre, tolère l'air marin (légèrement le vent et les embruns).
    zone : 3 - 9.
    origine : est du Canada, est des États-Unis sous climat humide.
    entretien : Penser à l'arroser en été. Supprimer juste les fleurs fanées et les fruits.
    NB : Dédié par Linné à Peter Kalm (1716-1779), botaniste suédois qui fut un des premiers à décrire la flore du Canada (1749).
    Ce genre comprend 6 espèces d'arbres ou d'arbustes persistants toxiques, originaires de l'Amérique du Nord en altitude. Il contient dans toutes ses parties des glycosides toxiques (dont l'andromédotoxine) également toxique pour les animaux (chiens, chats, ovins, bovins, chevaux), appelé d'ailleurs au Canada 'Crevard des moutons' et par voie de conséquence peut être toxique pour les humains qui consomment la viande d'un animal intoxiqué. Le miel de Kalmia est donné pour toxique.
    Parmi les cultivars citons, citons :
    Kalmia latifolia  'Alba' aux fleurs blanches .
    Kalmia latifolia  'Bullseye' aux fleurs dans un mélange de blanc et rouge.
    Kalmia latifolia  'Clémentine Churchill' aux fleurs rouges.
    Kalmia latifolia  'Ostbo Red', boutons floraux rouges suivi d'une fleur rose.
    Autres espèces :
    Kalmia angustifolia  L. , Kalmia à feuilles étroites ou Laurier des moutons, indigène au Canada (est) en zones marécageuses, 1,50 à 2 m de haut, persistant, vert clair, brillant, feuilles ovales-oblongues ou lancéolées,fleurs en juin-juillet d'un rose soutenu à rouge, zones 2 - 9.
    Kalmia angustifolia  'Rubra': environ 0.8m de haut, aux fleurs d'un rouge pourpre.
    Kalmia cuneata  Michx., synonyme Chamaedaphne cuneata  Kuntze., 1.20m de haut, fleurs un mélange de blanc et de rose-rouge.
    Kalmia erocoides  Wright ex Grisebach, synonymes Chamaedaphne ericodes  Kuntze, Kalmiella ericoides  Small., endémique à l'île de Cuba, feuillage très linéaire, fleurs un mélange de blanc et rose.
    Kalmia hirsuta  Walter., synonyme Chamaedaphne hirsuta  Kuntze, aux fleurs d'un rose lilas, originaire de l'est des États-Unis ( Floride, Alabama, Géorgie, Caroline du sud) où elle est nommée 'hairy laurel'.
    Kalmia latifolia
    photo ©Kurt Stueber
    Kalmia polifolia  Wangenh., synonyme Kalmia microphylla  (Hook.) Heller, Kalmia à feuilles d'Andromède, originaire de l'est et de l'ouest du Canada et du nord des États-Unis, un arbrisseau de 0.7 m de haut, à fleurs rose foncé, zones 2 - 9.

    Annotations :
    * L. : Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, botaniste-naturaliste suédois à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe latins, désignant le genre suivi du nom de l ’espèce, c'est la base de la taxinomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigna à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    nmauric©28/02/2002 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site