Jasminum nudiflorum  - Jasmin d'Hiver, Jasmin jaune
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Jasmin à fleurs nues, Jasmin d'Hiver, Jasmin jaune, nommé par les anglophones 'Winter Jasmine' ou 'winter-flowered jasmine' et en chinois 'ying chun hua'.
    Nom latin : Jasminum nudiflorum  Lindl.*, donné pour synonyme Jasminum sieboldianum  Blume.
    famille : Oleaceae.
    catégorie : arbuste sarmenteux, aux tiges anguleuses (4 ailettes sur les vieux rameaux) aphylles, arquées et souples. D'un vert gazon brossé de rouge, les plus anciennes marron ou grise.
    port : buissonnant, dressé, ramifié en tout sens, touffu.
    feuillage : caduc, vert foncé. Feuilles opposées, trifoliées ovales ( ± 3cm).
    floraison : inodore, longue et abondante de l'hiver jusqu'au début du printemps, nectarifère visitée par les bourdons. Petites fleurs solitaires ( ± 2,5cm), hermaphrodites, corolle tubulaire à 6 lobes oblongs-elliptiques faiblement ondulés, disposés en quinconce par 3, court calice campanulé d'un vert granny smith apportant une touche acide après la chute des fleurs, à 6 lobes à marge finement cilliée ou frangée, court pédicelle. Boutons floraux fusiformes, protégés par des bractées foliacées ovales à lancéolées
    qui virent au pourpre puis marron.
    couleur : jaune vif brillant, proche du jaune citron, parfois la pointe et la marge des lobes est lavé de rouge bordeaux, les boutons floraux en pointe et vers la base maculé de bordeaux, également sur le revers du calice.
    fruits : baies vertes ovoïdes virant au noir à maturité consommées par le oiseaux.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 1.80 à 3-4.5 m, en tout sens. Atteint sa taille adulte entre 5 et 10ans.
    plantation : au printemps ou à l'automne selon climat.
    multiplication : par marcottage ou bouturage de tiges.
    sol : ordinaire mais surtout brainé, éventuellement calcaire.
    emplacement : soleil, mi-ombre (soleil une partie de la journée) et même en zone ombragée, mais à l'abri des vents violents et froids qui abîment et lyophilisent les fleurs en place.
    zone : 6- 10., tolère aisément jusqu'à -15°C. Une fois installé, tolère la sécheresse.
    origine : en Chine en altitude jusqu'à 4500m, dans les forêts de feuillus, sur les pentes et ravines broussailleuses au sud-est du Tibet, au nord-ouest du Yunnan, au Séchouan, Gansu et Shaanxi, avec deux sous-espèces spontanées (var. nidiflorum et plus trapu et rustique var. pulvinatum
    , naturalisée dans certains départements français, Corse incluse.
    entretien : Il faut le palisser. La taille si elle est nécessaire pour le rajeunir, elle s'effectue après la floraison en enlevant les anciennes tiges, cette taille peut favoriser une remontée à la fin de l'été.
    Le jasmin d'hiver, est idéal adossé à un mur ensoleillé, retombant de l'autre côté, sur une palissade, un grillage, une pergola ou encore tonnelle, proche des zones de passage et des ouvertures pour en profiter l'hiver.
    Pour une culture en pot, un mélange de bonne terre de jardin et terreau enrichi, n'oubliez pas durant la période de croissance d'effectuer un apport d'engrais pour plantes à fleurs.
    maladies et parasites : peut être sujet aux pucerons et aux cochenilles farineuses.
    NB : Son nom Jasminum vient de l'arabe 'yasmin' ou il désigne aussi la fleur qui aurait pour origine un mot arabo-persan 'yâsimîn' qui signifie parfum suave, et nudiflorum mot venant du latin 'nudus' qui signifie nu et de 'flos, floris' qui désigne la fleur, à fleurs nues, c'est à dire les fleurs apparaissent avant les feuilles.
    Ce rustique jasmin d'Hiver à sa place dans les jardins au climat approprié et dans les jardins secs, où dans des bacs et potées pour orner balcons et terrasses.
    Ce genre comprend plus de 200 espèces d'arbustes grimpants ou non, caducs, persistants ou semi-persistants, parfumés ou inodores, originaires principalement de l'Asie du sud-est dont 48 espèces en Chine, de l'Asie Mineure et de l'Afrique majoritairement en zones tropicales et subtropicales.
    Quelques autres espèces du genre :
    Jasmin nid d'abeille, Jasmin rouge parfois Jasmin rose Jasminum beesianum  Forrest & Diels, consulter sa fiche.
    Jasmin commun, Jasmin officinale, Jasmin blanc Jasminum officinale  L., consulter sa fiche.
    Jasmin blanc, Jasmin à nombreuses fleurs Jasminum polyanthum  Franch., consulter sa fiche.
    Jasmin d'Espagne, Jasminum grandiflorum  L. synonyme Jasminum f. affine , consulter sa fiche.
    Jasmin ligneux, Jasmin jaune Jasminum fruticans  L., consulter sa fiche.
    Jasmin stéphanois, Jasmin rose Jasminum x stephanense  Lemoine., consulter sa fiche.
    Jasmin de Wallich, Jasmin jaune de Wallich Jasminum wallichianum  Lindl., synonyme de Jasminum humile L. forma wallichianum  (Lindl.) P. S. Green., consulter sa fiche.

    Consulter la liste des autres espèces de plantes grimpantes présentes dans l'Encyclopédie, s'ouvrant dans un pop-up.

    Annotations :
    *Lindl., abréviation botanique pour le botaniste britannique John Lindley (1799-1865), il fut l'un des premiers à occuper une chaire de botanique à l'Université de Londres et de Cambridge, l'assistant de Bank's, nommé en 1822 en 1822 secrétaire de la Royal Society of Horticultur. On, on lui doit les descriptions des 77 espèces découvertes par Thomas L. Mitchell lors de ses 3 expéditions en Australie orientale vers 1838 et par la suite celles découvertes en Australie occidentale par Drummond et Molloy. En 1838 son intervention permis de sauver Kew garden de la destruction. il a tenté de mettre en place un système de classification des espèces.
    nmauric© 15/01/2000 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

sur un mur

un compteur pour votre site