Sempervivum grandiflorum  - Joubarbe de Gaudin
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    P.J Redouté*
    Nom commun : Joubarbe de Gaudin, Joubarbe à grandes fleurs.
    Nom latin : Sempervivum grandiflorum  Haw.*, synonymes Sempervivum globiferum  L., Sempervivum gaudini  Christ, Sempervivum braunii subsp. gaudinii  (H.Christ) Vaccari, Sempervivum wulfenii subsp. gaudinii  (H.Christ) Nyman, Sempervivum grandiflorum var. vallesiacum  Chodat & Massey, Sempervivum luteum  Haller
    famille : Crassulaceae.
    catégorie : vivace succulente.
    feuillage : les feuilles sont allongées, serrées autour des tiges, fixées sans pétiole, ovales et teintées de rouge.
    port : dressé.
    floraison : été.
    couleur : jaune au centre anneau rose.
    Illustration, planche 107 dans Plantarum Historia Succulentarum (Plantes grasses), vol. 3 (1799-1837) par P.J. Redouté et A.P de Candolle, contribution Missouri Botanical Garden, St. Louis, U.S.A.
    hauteur : 0.1 à 0.3 m.
    sol : acide ou neutre, non calcaire.
    habitat : éboulis, rochers et pelouses alpines à sol caillouteux entre 1500 et 2500 mètres d'altitude.
    zone : 7 - 10.
    particularités : espèce protégée. Les feuilles charnues permettent d'emmagasiner l'eau, ce qui permet à la joubarde de pousser dans des sols très secs.
    espèce apparentée : la sempervivum wulfenii a des feuilles pointues.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Sempervivum arachnoideum  L., synonyme Sedum arachnoideum  E.H.L. Krause. ou Joubarbe toile d'araignée, consulter sa fiche.
    Sempervivum montanum  L. , Joubarbe des montagnes, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Haw., abréviation botanique pour le botaniste-entomologiste, anglais Adrian Hardy Haworth (1767-1833), collectionneur et expert en plantes grasses, à qui l'on doit entre autre les premières descriptions de plusieurs genres tel que Notocactus, un genre lui a été dédié Haworthia .
    *Redouté, Pierre-Joseph Redouté (1759-1840), illustrateur botanique ardennais qui s'installe à Paris comme peintre-décorateur chez son frère ainé, il se rend régulièrement au Jardin du Roi pour y travailler la peinture florale c'est là qu'il rencontre, un magistrat du roi passionné de botanique L'Hé;ritier de Broutelle, qui en fait son assistant, illustrant des ouvrages de botanique, comme l'Encyclopédie botanique de Lamarck. En 1788, il devient le dessinateur de la Reine Marie-Antoinette, puis celui de l'Académie des Sciences et pour finir en 1804 peintre officiel de l'Impératrice Joséphine.
    Le plus connu d'entre eux est son ouvrage sur les Roses en 3 volumes, Paris, Didot, 1817-1824, toujours réédité, des gravures et des lithographies sont à découvrir au Musé communal Pierre Joseph Redouté - 6870 Saint-Hubert.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site