Ceratostigma plumbaginoides - Dentelaire de Lady Larpent
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Ceratostigma rampant, Plumbago rampant, Plumbago de Lady Larpent, Dentelaire de Lady Larpent, Dentelaire bleue, en chinois 'làn xuë huä' qui signifie Neige bleue, autres noms Flocon de neige bleue, Faux indigo, nommée par les anglophones 'Hardy Blue Plumbago, Leadwort', 'Blue Leadwood, Dwarf Plumbago'.
    Nom latin : Ceratostigma plumbaginoides  Bunge*, synonymes Plumbago larpentae  Lindl.*, Valoradia plumbaginoides  (Bunge) Boiss.*
    famille : Plumbaginaceae.
    catégorie : vivace rhizomateuses à tiges rougeâtres, rugueuses en zigzag, pourvues de courts poils.
    port : touffe érigée, dense, traçante.
    feuillage : caduc, vert franc uni ou lav de rouge virant au rouge framboisé et au bronze à l’automne. Petites feuilles alternes oboovales à marge ciliée. Jeunes pousses d'un bronze cuivré.
    floraison : été à automne (fin juillet à octobre et plus sous climat doux). En cime ou axillaires épis de 15 à 30 petites fleurs tubulaires à corolle à 5 lobes, pourvues de bractées oblongues, 5 étamines collées et un style filiforme, court calice tubulaire.
    couleur : corolle et anthères bleu gentiane brillant, à bleu violet, gorge et base du calice lavé ou marginé de d'un rouge-pourpré.
    fruits : capsules ovoïdes déhiscentes à 5 valves contenant de minuscules graines d'un brun rougeâtre.
    croissance : rapide, peut devenir envahissant, si les conditions lui sont favorables.
    hauteur : 0.20-0.30 m et plus.
    plantation : au printemps ou à l'automne selon climat, compter entre 3 et 5 plants au m².
    multiplication : par division des touffes et bouture de tiges semi-ligneuses.
    sol : quelconque, surtout bien drainé.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 6 - 9, une fois installé parfaitement adapté à la sécheresse.
    origine : en Chine dans les régions collinaires au nord-est dans la province du Shanxi, et la province voisine du Hénan, la région de Pékin et plus à l'est dans les provinces côtières du Jiangsu et du Zhejiang.
    Consulter la carte de Chine.
    entretien : arroser régulièrement les deux premières années après la plantation pour favoriser un bon enracinement, supprimer les rameaux desséchés, effectuer un nettoyage de la touffe en fin d'hiver.
    maladies et ravageurs : comme les autres du genre pas de maladies connues.
    NB : Son nom Ceratostigma vient du grec 'ceratos' qui vient de 'ceros' qui désigne la corne et du mot grec 'stigma' qui signifie 'piqûre, tatouage (marquage au fer), faisant peut être référence à sa fructification. C'est le médecin-botaniste russe Aleksandr Andreevich von Bunge (1803 -1890) spécialiste de la flore de Sibérie qui le découvrit lors d'une de ses nombreuses expéditions en Asie, il l'aurait semble-t'il dédié à Lady Larpent, épouse de George Gérard Baron de Hochepied Larpent (1786-1855). Il fut introduit en Europe, via l'Angleterre par Robert Fortune* vers 1846.
    Son nom chinois de làn xuë huä' qui signifie Neige bleue est le nom donné à l'ensemble des plumbago.
    Un couvre-sol idéal pour les talus ensoleillés, les bordures, les massifs et les rocailles, qui tolère bien les expositions ombragées,
    Ce genre ne comprend que 8 espèces de vivaces herbacées ou de petits arbustes caducs ou semi-persistants, originaires de l'Asie du sud-est principalement dans l'Himalaya, 5 d'entre elles sont originaires de Chine occidentale, deux de l'est de l'Afrique et deux d'entre eux sont dédiées à des femmes.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Ceratostigma griffithii  C. B. Clarke., Cératostigma de Griffith, consulter sa fiche.
    - Ceratostigma willmottianum Stapf, Cérastostigma de Willmott, consulter sa fiche.
    Les autres espèces :
    - Ceratostigma abyssinicum  Aschers., originaire de l'Éthiopie en Abyssinie.
    - Ceratostigma asperrimum  Stapf ex Prain, originaire du Burma (à l'ouest du Myanmar autrefois la Birmanie).
    - Ceratostigma minus  Stapf ex Prain, en chinois 'Xiao lan xue hua' originaire de Chine - dans les provinces du Séchouan, du Si-Kiang et Yunnan, arbuste caduc au port buissonnant, de 0,40 à 1 m de haut.
    - Ceratostigma polhilli  Hort. ex Bulley, se rencontre en Chine occidentale.
    - Ceratostigma speciosum  Prain, originaire de l'Afrique.
    - Ceratostigma ulicinum  Prain, en chinois 'Ci lin lan xue hua, originaire du Népal et Tibet entre 3000 et 4000 m d'altitude, arbuste caduc de 20 à 60 cm de haut.
    - Ceratostigma stapfianum  Hosseus, se rencontre au Siam.

    Voir également les Plumbago :
    - Plumbago capensis  Thunb., synonyme Plumbago auriculata Lam., Plumbago du Cap, Dentelaire du Cap, consulter sa fiche.
    - Plumbago capensis. var. alba  Plumbago blanc du Cap, Dentelaire blanche, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *Boiss., abréviation botanique pour le nom du botaniste-explorateur-collecteur suisse Pierre Edmond Boissier (1810-1885). On lui doit l'introduction de milliers de plantes rapportées de ses voyages et de nombreux ouvrages dont 'Voyage botanique dans le Midi de l'Espagne pendant l'année 1873', illustration de J C Heyland et 'Flora orientalis : sive, Enumeratio plantarum in Oriente a Graecia et Aegypto ad Indiae fines hucusque observatarum' (1867-1884).
    L'herbier du Collège royale de San Lorenzo de El Escorial conserve encore quelques unes de ses plantes herborisées en Andalousie.
    C'est lui qui rattache le genre Ceratostigma au Valoradia
    *Bunge, abréviation botanique pour le botaniste russe Alexander Andrejewitch von Bunge (Kiev 1803 - 1890) il enseigne en Estonie à l'université de Dorpat, il étudie la flore du désert de Gobi (Mongolie), celle de la Sibérie occidentale (Montagne de l'Altaï) la Flora altaica de 1932 et 1936, il vécut à Pékin vers 1930.
    *Robert Fortune (1812-1880) botaniste anglais qui effectua plusieurs longs séjours en Chine pour le compte de la compagnie des Indes orientales à la recherche des thés et de tenter en même temps de découvrir les techniques de fabrication.
    Il est à l'origine de l'introduction en Europe de nombreuses espèces extrême-orientales, découvertes que l'on trouve citées dans ses récits de voyages dont - La route du thé et des fleurs - 1852, toujours réédité.
    Un genre d'agrumes lui a été dédié Fortunella et des centaines d'espèces originaires d'Asie principalement sous les formes fortunei, fortunensis, fortunata, fortunati, fortunatum, fortunatus.
    *Lindl., abréviation botanique pour le botaniste britannique John Lindley (1799-1865) Il fut l'un des premiers à occuper une chaire de botanique à l'Université de Londres et de Cambridge, l'assistant de Bank's, nommé en 1822 secrétaire de la Royal Society of Horticultur.
    Le spécialiste des orchidées et de leur hybridation, on lui doit les descriptions des 77 espèces découvertes par Thomas L. Mitchell lors de ses 3 expéditions en Australie orientale vers 1838 et par la suite celles découvertes en Australie occidentale par Drummond et Molloy. En 1838, son intervention permis de sauver Kew garden de la destruction.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site