Alcea, Althaea rosea - Rose trémière, Passerose
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Alcea rosea, altaea, rose tremiereNom commun : Rose trémière, Rose à Bâton, Bâton de Jacob, Passerose (s'écrit aussi Passe-Rose) Primerose et Mauve alcée, nommée par les anglophones 'Hollyhock, Leafed Hollyhock, Hollyhock Blooms, Rugosa Hollyhock'.
    Nom latin : Althaea rosea  (L.*) Cav.*, synonymes Alcea rosea  L., Malva rosea  (L.) E.H.L. Krause, Althaea chinensis  Wall., Althaea coromandeliana  Cav., althaea ficifolia  (L.) Cav., Althaea sinensis  Blanco, Althaea x cultorum  Bergmans, Malva florida  Salisb.
    famille : Malvaceae.
    catégorie : vivace herbacée, cultivée selon climat en annuelle ou bisannuelle.
    port : érigé, verticale.
    feuillage : caduc, vert doux, velu, rugueux aux nervures plus claires. Feuilles alternes, palmées ou lobées à marge crénelée.
    floraison : longue de la fin du printemps à l'été (juin à septembre), nectarifère visitée et pollinisée par les colibris et les papillons.
    Fleurs comestibles (6 à 10 cm) simples, semi-doubles, doubles, dentelées selon le cultivar.
    La première floraison est toujours abondante et spéctaculaire, les années suivantes elles peuvent produire quelques fleurs, mais sans comparaison avec la première.
    couleur : rose (existe en jaune pâle, jaune citrine, jaune soufre, chair, abricot, saumoné, orangé, rouge cerise, écarlate, cramoisi, blanc pur, blanc crème, bleu-violet, pourpre noir, ..
    fructification : capsules réunies sur un anneau, petites graines contenant une huile aux propriétés siccatives.
    croissance : rapide sur deux années.
    hauteur : 1.5 à 2.5 m et plus.
    plantation : en place à l'automne sous climat doux, au printemps courant avril-mai en prenant soin de laisser 1m à 1.50 m entre chaque pied.
    multiplication : semis spontané, par semis courant juin-juillet, repiquer et protéger les jeunes plants durant l'hiver sous serre, repiquer en place courant mars-avril ou par division des touffes au printemps, en sélectionnant les éclats pourvus de racines et portion de tiges ayant des yeux.
    Selon la variété, certaines d'entre elles fleurissent la première année, les autres il faudra attendre l'été suivant et les semis ne donneront pas forcément des plantes de la même couleur.
    sol : tous, même secs et calcaires, évidemment un sol riche profond, frais, humide mais bien drainé est le bienvenu. De toute façon ce sera là où il lui plaît, exemple: l'île d'Oléron, l'île de Ré où elles narguent tous ceux qui ont essayé dans avoir en vain dans leur jardin, poussant fièrement dans une anfractuosité d'un mur, d'un pavement, jalonnant les rues et les ruelles.
    Alcea rosea, altaea, rose tremiere emplacement : soleil, mi-ombre, pas trop venté, adossé à un mur, muret ensoleillé, ailleurs il sera peut être nécessaire de la tuteurer.
    zone : 4 - 10, USDA zone 2 - 9, adapté aux embruns.
    origine : Asie centrale, Asie occidentale, certains auteurs penchent pour la Palestine et la Turquie, naturalisée dans de nombreux pays. Introduite en Europe par les Croisés.
    L'été c'est vraiment la fleur emblématique de la Charente-Maritime.
    entretien : taille des épis fanés pour limiter les semis spontanés, prévoir un apport de compost, fumier ou engrais organique.
    Les hampes florales peuvent être utilisées comme fleurs coupées, la floraison s'échelonnera alors sur au moins 3 semaines, veiller à changer l'eau, mettre un petit bout de charbon de bois et recouper de temps en temps les tiges, le tout serait un excellent activateur de compost.
    maladies et parasites : sujette à la rouille Puccinia malvacearum qui signale sa présence sur les tiges et les feuilles au tout début par des petites marques grisâtres avant de virer au brun, il est conseillé à ce moment là, de les cultiver en annuelles pour limiter l'extension de la maladie.
    Elle peut subir les assauts ravageurs d'un petit coléoptère, l'apion longirostre Rhopalapion longirostre qui de l'état larvaire à l'état adulte la colonise, grignote et perfore, il est concurrencé par l'apion bronzé Apon Aeneum qui s'attaque aux bougeons et aux tiges.
    Les taches noires cernées de brun sont provoquées par le Cercospora Malvarum  (mycélium).
    Elle est indifférente aux naphtoquinones dont la juglone que libère das le sol l'ensemble des noyers, elle peut donc être plantée dans leur voisinage.
    NB : son nom Althaea  désigne en latin et en grec la guimauve officinale, mot venant du grec 'altheo' qui signifie guérir. Ce genre comprend une soixantaine d'espèces, toutes originaires des mêmes contrées d'Asie.
    Le nom de Alcea  vient du grec 'alkaia' qui désigne une sorte de mauve.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Althaea  'Chater's Double' une série à fleurs doubles rappelant la fleur de pivoine dans une large gamme de couleur, blanc, jaune, abricot, rose, rouge, bleu-violet.
    - Althaea  'Majorette', 'Pinafore' des mélanges de 1 m, à fleurs semi-doubles dans les tons pastels la deuxième année.
    - Althaea  'Summer Carnival' une annuelle, semis en février sous abri ou avril en place.
    Propriétés et utilisations :
    Les pétales, les boutons floraux sont consommés crus en salades et utilisés séchés pour aromatiser les thés, et les jeunes feuilles sont consommées crues (hachées finement) ou cuites, leur texture est un peu particulière.
    Les tiges riches en fibres et amidon, servaient autrefois à la fabrication d'un papier ocre pâle et des pétales étaient extraite une teinture brune.
    Les fleurs ont des propriétés adoucissantes, diurétiques, émollientes et pectorales, en sélectionnant les plus foncés, plus efficaces, les racines sont astringente et émolliente, elles s'utilisent cuites, en cataplasme pour traiter les ulcères. Dans la pharmacopée traditionnelle chinoise ('Chou K'oei') elles redonneraient de l'appétit.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    A. Sergueev©
    Althaea cannabina  L., Guimauve à feuilles de Chanvre, consulter sa fiche.
    Alcea, Althaea rosea  'Nigra', Rose trémière noire, consulter sa fiche.
    Althaea officinalis , Guimauve officinale, consulter sa fiche.

    *Annotations :
    * L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste, médecin suédois Carl von Linné, Carl Linnæus (1707-1778) à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'.
    A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque ne contenait que 7000 plantes, est conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm.
    * Cav., abréviation botanique pour l'abbé botaniste-naturaliste et géologue espagnol Antonio José Cavanilles (1745- 1804), qui s'installe comme tuteur à Paris en 1777 et c'est au contact de Antoine Laurent de Jussieu et de André Thouin qu'il se passionne définitivement pour la botanique, l'un des premiers scientifiques espagnols à appliquer la nomenclature de Linné, c'est lui qui fera la première description du dahlia et 42 autres genres d'Amérique du sud. En 1801, il est nommé directeur du jardin botanique Royal de Madrid où l'on peut voir sa statue.
    ® par la Société des Gens de Lettres Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
Jardin! L'Encyclopédie
un compteur pour votre site