Dahlia 
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Siro Kurita ©
    Nom commun : Dahlia appelé au Mexique 'Chichipatli' (d'origine aztèque).
    Nom latin : Dahlia  hybrides.
    famille : Asteraceae.
    catégorie : vivace à tubercules charnues formant un faisceau autour du collet.
    feuillage : persistant, vert franc à vert foncé ou pourpre selon variété, marge dentée. Feuilles opposées, composées embrassantes à 3/5 folioles imparipennées.
    floraison : de la fin du printemps aux gelées (juin-novembre selon climat), nectarifère, visitée entre autre par certaines espèces abeilles et de papillons. Fleurs (Ø 6cm ± 25cm), simples, à fleurs d'anémones, de camélia, de pivoine, semi-doubles, doubles, en boule, en pompon, à fleurs de cactus, semi-cactus, semi-cactus dentelle avec ou sans disque centrale d'étamines apparent.
    couleur : blanc, divers tons de rose, rouge, jaune, orange, saumoné, orange cuivré, mauve, lilas, parme, violet, pourpre uni ou bicolore.
    croissance : rapide.
    hauteur : de 0.20-0.40m à 1.50 m et plus, suivant la variété.
    plantation : au printemps de mars à juin selon climat, ne les remettre en place qu'après la fin des gelées, à ± 15cm de profondeur, dp minimum pour les petites variétés 0.45/0.60cm et 0.80 à 1m pour les plus grands, n'oubliez pas de placer un tuteur au centre de votre cuvette. Apparition des yeux entre 15 et 21 jours. Au début arroser modérement et n'oubliez pas de pincer après l'apparition du 3ème oeil à l'aiselle des feuilles et répéter l'opération sur plusieurs tiges, pour favoriser une ramification forte et pour avoir des fleurs plus grosses, supprimer les boutons latéraux.
    multiplication : fin mai par division des tubercules à la plantation, chaque morceau doit être pourvu d'au moins un oeil (1 pied donnne entre 6 et 8 nouveaux plants) ou encore par bouturage à chaud après plantation du pied-mère en prélevant délicatement des jeunes pousses (5 à 10 cm) avec un petit fragment de tubercule, pour faciliter la reprise. Pour certaines variétés à fleurs simples par semis à chaud courant mars, levée en 15 jours, en avril repiquage en godets lorsqu'il y a 3 ou 4 feuilles, mettre en place courant mai, première fleur en juillet.
    sol : ordinaire, bien drainé, enrichi amis sans excès. pour les sols lourds et argileux prévoir un plus grand trou mettre un lit de gravier, pouzzolane, perlite ou vermiculite, au moins 5cm puis du terreau ou de la terre mélangée à du sable.
    emplacement : plein soleil ou soleil une partie de la journée, à l'abri des vents.
    zone : 8 - 10, en zone aux hiver secs, tolère entre -5°C et -10°C sur de courtes périodes.
    emplacement : sur les hauts plateaux du Mexique.
    entretien : à la fin du printemps pailler le pied pour maintenir la fraîcheur, arroser sans mouiller le feuillage surtout en période de sécheresse prolongée, de préférence tard le soir. Au fur et à mesure supprimer les fleurs fanées, en fin de saison rabattre les tiges fanées et flétries au niveau du sol. En région froide, une petite gelée est souhaitable avant d'arracher les dahlias; certaines variétés même, peuvent être laissées en place tout l'hiver, pour ces derniers protéger le pieds avec un paillis de feuilles mortes.
    Laisser ressuyer les bulbes dans de la tourbe sèche. Ensuite l'atmosphère ne doit être ni trop humide ni trop sèche et à l'abri de la lumière.
    N'oubliez pas dans mettre quelques sujets au potager réservés à la confectionner des bouquets.
    entretien : arrosage régulier durant la saison chaude, lors d'une culture en pot effectuer régulièrement un apport d'engrais pour plantes fleuries. Prendre le temps de supprimer les fleurs fanées avec leur pédoncule jusqu'aux feuilles axillaires pourvues de bourgeons. En fin de saison, si le climat vous permet de le laisser en pleine terre, rabattre les fortes tiges à 10-15cm du sol et recouvrir la souche avec de feuilles ou du compost.
    Dahlia Ailleurs en zone gélive, rabattre les tiges à 10-15cm, déterrer avec précaution pour ne pas endommager les tubercules, laisser sécher au soleil 2 à 3 jours, avant de les conserver au frais et au sec dans des copeaux, paille ou vermiculite, en positionnant le collet dirigé vers le bas.
    maladies et parasites : comme tous les autres dahlias il peut être sujet aux pucerons noirs, perce-oreilles, aux chenilles des noctuelles, aux escargots et aux limaces (mettre au pied un léger paillis assez fin, pour limiter leur visite). Une humidité excessive, le rend sensible aux maladies cryptogamiques, son feuillage peut être couvert d'oïdium (duvet blanc) et les fleurs elles, peuvent être atteintes par la pourriture grise (botrytis), une atmosphère trop sèche favorise l'apparition des acariens.
    Les taches jaunes qui peuvent se développent sur le feuillage le déformant, sont dues à un virus nécrotique 'la mosaïque du dahlia', en sa présence, il est recommandé d'arracher et de brûler les sujets atteints et de ne pas en remettre au même endroit. Les tubercules peuvent être sujets à la pourriture sèche.
    NB : Le nom de Dahlia  lui a été donné en l'honneur du botaniste suédois Andreas Dahl, à Berlin une erreur d'interprétation de la part du professeur Willdenow, fait qu'il le rebaptise Georgina , en l'honneur de Georgi, professeur de botaniste russe; depuis 1832, le nom de Dahlia  , est incontesté en Angleterre et dans de nombreux pays, mais en Allemagne, il est toujours nommé sous le nom de Georgina.
    C'est Francisco Hernández de Toledo*, qui durant son séjour au Mexique de 1574 à 1577 en fit la première description botanique, ce n'est qu'en 1784 qu'il est introduit en Europe via l'Espagne où il fleurit pour la première fois en 1791 et l'abbé botaniste espagnol Antonio José Cavanilles (1745-1804) en fit la première description du genre des bulbe\ft_dahlia.html .
    En 1802, M.Thiebaut, médecin attaché à l'ambassade de France à Madrid fait parvenir à André Thouin, jardinier en chef du Jardin des Plantes, quelques tubercules qu'il plante en pensant avoir trouver de nouvelles tubercules alimentaires pouvant concurrence celles des pomme de terre*, ce ne fut pas le cas mais le Dahlia trouva rapidement sa place à titre ornemental dans les potagers et les jardins de curés, les hybrideurs le déclinèrent dans tous les tons et formes, très en vogue jusqu'à la fin du siècle. Selon la taille trouvant sa place en arrière plan dans les massif, les mixed-borders, en groupes isolés, dans les plates-bandes ou simplement dans des potées, en lui réservant une place au potager pour confectionner sans regrets de somptueux bouquets.
    La Société Française du Dahlia a été fondée à Paris en 1928, jusqu'en 1972 au Parc de Sceau se trouvait le Jardin Conservatoire du Dahlia, depuis 2005, il se trouve dans le parc du château de Flamanville (Manche) où sont cultivés et présentés au public plus de 1150 variétés, jardin homologué en décembre 2008 en tant que Collection Nationale du Dahlia par le CCVS* et au Jardin Botanique du Parc de la Tête d'Or à Lyon, qui possède une Collection Agréée de 199 Dahlia horticoles en provenance de la collection du producteur, obtenteur Ernest Turc de l'obtenteur berrichon Louis Laurent dont sa collection (180 variétés) est a découvrir chaque année au 15 août dans sa commune de Crevant en Berry, lors du festival de la pomme de terre.
    Dans le langage poétique des fleurs, il est le symbole de la reconnaissance, au 19ème siècle lors du décès d'une jeune fille ou d'un adolescent, était envoyé des gerbes ou des couronnes funéraires de couleur blanche, composées de dahlias, chrysanthèmes, lilas, lis et/ou roses.
    Classification française des Dahlias depuis 2004 :
    1. Dahlias à fleurs simples :
    Dahlia - Simples ordinaires
    - Simples mignons
    2. Dahlias à collerettes (ref. CO)
    3. Dahlias à fleurs d'anémone (ref. AN)
    4. Dahlias à fleurs de pivoine (ref. PE)
    5. Dahlias à fleurs d'orchidée (ref. O)
    6. Dahlias bouquets (ref. BO)
    7. Dahlias à fleurs de camélia (ref. CAM), comme Rawhide, obtention des Etablissement Swan Island Dahlias (USA) rose pêche sur fond jaune, revers et fin liseré rose foncé
    8. Dahlias à fleurs de nymphea (ref. NY)
    9. Dahlias à fleurs sphériques  :
    - Dahlias doubles anciens (ref. Bd)
    - Dahlias balles (ref. Ba) aux fleurs sphériques ou légèrement applaties tel que Dahlia 'Evelyne, 90 cm de haut, de couleur blanche lavé d'améthyste en pointe sur les deux faces, vers la base d'un jaune verdâtre
    - Dahlias pompons, à petites fleurs très rondes et denses en en forme de nid d´abeille (ref. Bp) ex Dahlia ´Okapi´, 1.20m de haut, pompon jaune
    10. Dahlias décoratifs:
    - Décoratifs stricts (ref. D)
    - Décoratifs hybrides (ref. Dh)
    - Décoratifs lacines (à fleurs d'oeillet) (ref. Dlc)
    11. Dahlias cactus:
    - Cactus rayonnants (droits) (ref. Cd)
    - Cactus incurvés (ref. Ci)
    - Cactus récurvés, appelés à fleurs de chrysanthème (ref. Cr)
    - Cactus dentelles (ref. Clc), ex Jax, obtention américaine de Leslie Connell, de couleur rouge sang.
    12. Dahlias semi-cactus:
    - semi-cactus ordinaires (ref. Sco)
    13. Dahlias divers (ref. N)
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Dahlia  'Bishop of Llandaff', Dahlia 'Évêque de Llandaff' dahlia anglais pourpre, consulter sa fiche.
    Dahlia imperialis  Roezl, Dahlia impérial, Dahlia de Lehmann, Dahlia en arbre, consulter sa fiche.

    Liste des variétés recherchées par le Jardin Conservatoire pour agrandir leur collection, d'avance merci!

    Annotations :
    *Francisco Hernández de Toledo (1514 – 1587) médecin, botaniste espagnol qui fut en charge de 1571 à 1577 de la première expédition scientifique au Nouveau-Monde pour le compte de Philippe II (dont il était le médecin), afin d'y étudier et d'y collecter de nouvelles plantes médicinales.
    *Pommes de terre l'andine Solanum tuberosum , originaire de Bolivie et du Pérou, découverte par les conquistadors au 16ème siècle, introduite en Espagne sous le règne de Philippe II, qui offre quelques tubercules au pape Pie IV, et de là distribué dans le reste de l'Europe. En 1781, Antoine Augustin Parmentier, fait paraître (écrit tel que) 'Recherches sur les végétaux nourrissants, qui, dans les temps de disette, peuvent remplacer les alimens ordinaires. Avec de nouvelles observations sur la culture des pommes de terre. .., suivi de 'Manière de faire le pain de pommes de terre, sans mélange de farine' edit. Paris, Imprimerie royale. M.DCCLXXXI, 1781, suivi en 1789 du Traité sur la culture et les usages des pommes de terre, de la patate, et du topinambour.
    *CCVS, association de scientifiques et d'amateurs créé en 1989, le Conservatoire des collections végétales spécialisées, oeuvrant de concert avec les détenteurs de collections publics, professionneles ou privés contre la disparition des espèces botaniques et variétés horticoles, participant au recensement de ce patrimoine national avant de décerner ou non son réputé label.
    * Cav., abréviation botanique pour l'abbé botaniste-naturaliste et géologue espagnol Antonio José Cavanilles (1745- 1804), qui s'installe comme tuteur à Paris en 1777 et c'est au contact de Antoine Laurent de Jussieu et de André Thouin qu'il se passionne définitivement pour la botanique, l'un des premiers scientifiques espagnols à appliquer la nomenclature de Linné. En 1801, il est nommé directeur du jardin botanique Royal de Madrid où l'on peut voir sa statue.
    ® par la Société des Gens de Lettres © nmauric 02/01/2000 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site