Ranonculus montanus  - Renoncule des montagnes
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Ranunculus montanus 'Molten Gold'
    Cliff © Flickr
    Nom commun : Bouton d'or, Renoncule des montagnes, nommée par les anglophones 'Mountain buttercup'.
    Nom latin : Ranunculus montanus  Willd.*, synonyme Ranunculus geraniifolius  Rouy & Foucaud
    famille : Ranunculaceae.
    illustration : planche 333 dans la Flore et la pomone françaises ou histoire et figures en couleur, des fleurs et des fruits de France ou naturalisés sur le sol français par J.H. Jaume Saint-Hilaire*, tome 4, Paris 1831, contributed by Missouri Botanical Garden, St. Louis, U.S.A., Archive.org.
    catégorie : vivace à souche fibreuse.
    port : dressé, évasé.
    feuillage : les feuilles inférieures munies de poils sont divisées en 5 à 6 lobes dentés, sur la tige velue, les feuilles sont alternes et digitéées à segments trifides et obovales.
    floraison : selon climat avril/mai jusqu'en août. Fleurs solitaires à 5 pétales en forme d'ongle aux veinules bien marquées à marge ondulée, dense bouquet d'étamines, calice à sépales lancéolés pubescents.
    couleur : jaune brillant.
    fruits : capsules irrégulières hérissées de pointes.
    hauteur : 0.15-0.25 m.
    multiplication : par semis ou par division des touffes.
    zone : 3 - 9.
    origine : Europe centrale et méridionale, en Afrique du nord et l'ouest de l'Asie ( du Caucase au Moyen-Orient) présente en France dans les Alpes (Dauphiné), les Corbières, les Pyrénées et le Jura.
    habitat : dans les prairies fraîches et humides, dans les combes à neige et les bois jusqu'à 2500 m.
    emplacement : soleil, mi-ombre une partie de la journée.
    NB : son nom Ranunculus  vient du latin 'rana' qui désigne la grenouille, faisant certainement référence au fait qu'un certain nombre d'entre elles aiment se développer dans des lieux humides voire détrempés comme les marais peuplés de grenouilles dont les têtards ressembleraient à ses fructifications.
    Cette rustique renoncule des montagnes à sa place dans les jardins et les rocailles alpines.
    C'est le médecin siennois Pierre André Matthiole* qui publie le premier une illustration, par la suite Charles de L'Écluse* y inclus la variété à fleurs pleines sous le nom Ranunculus pleno flore albo.
    Ce genre comprend environ 400 espèces d'annuelles et de vivaces originaires des zones tempérées du globe, dont une cinquantaine sont présentes en France.
    Propriétés et contre-indications :
    Le suc âcre des renoncules lorsqu'il est au contact avec la peau peut provoquer des irritations, des gonflements et des ulcérations, l'ingestion de quelques parties que ce soit peut provoquer chez l'homme et le bétail des douleurs de l'estomac, des diarrhées, une dilatation des pupilles, des convulsions suivies de de tremblements incontrôlables, pouvant entraîner la mort.
    Parmi les cultivars, citons :
    - Ranunculus montanus 'Flore Pleno', de 10 à 30 cm de haut, floraison d'avril à septembre, fleurs doubles en forme de pompon jaune et verte en coeur.
    - Ranunculus montanus 'Miss Austria', obtention nord-américaine 2007 de 15 à 25 cm de haut, Ø 20 à 25 cm, touffe compacte, floraison d'avril à juin, fleurs doubles en forme de pompon d'un jaune citron en coeur vert granny smith.
    - Ranunculus montanus 'Molten Gold', environ 10 cm de haut, Ø de 30 cm, dense touffe évasée, fleurs un peu plus grandes.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Ranunculus aconitifolius , Renoncule à feuilles d'Aconit, consulter sa fiche.
    - Ranunculus alpestris  L, Renoncule alpestre, consulter sa fiche.
    - Ranunculus asiaticus  L, Renoncule d'Asie, Renoncule des jardins, consulter sa fiche.
    - Ranunculus auricomus  L., Renoncule Tête d'or, consulter sa fiche.
    - Ranunculus ficaria  L., Ficaire, Herbe aux hémorroïdes, petite éclaire, consulter sa fiche.

    Ranunculus montanus
    J.H. Jaume Saint-Hilaire*
    Annotations :
    *Charles de l'Écluse, Jules Charles de l'Écluse (1526-1609) médecin flamand, botaniste, mycologue et humaniste de la Renaissance, plus connu sous le nom de Carolus Clusius. En 1587, à Leyde (Pays-Bas), il est le créateur du premier jardin botanique d'Europe et le premier à y introduire la pomme de terre et la tulipe, considéré comme le fondateur de l'horticulture.
    *Saint-Hilaire, Jean Henri Jaume Saint-Hilaire (1772--1845) naturaliste-illustrateur français membre de la Société Royale et Centrale d'Agriculture à qui l'on doit également 'Exposition des Familles naturelles et de la germination des Plantes; contenant, la description de 337 genres de botanique, et d'environ 4000 espèces les plus utiles et les plus intéressantes', 112 planches dont les figures, dessinées par l'auteur et gravées par Sellier, représentent les caractères des familles naturelles et les différents modes de germination en 2 volumes, Paris & Strasbourg, Treuttel et Würtz 1805, toujours réédité. Abréviation botanique J.St.-Hil.
    *Matthiole, médecin botaniste siennois Pietro Andrea Matthioli (1501-1577), resté célèbre pour ses Commentaires sur l'œuvre de Dioscoride, œuvre qui durant 15 siècles fut une des principales références médicinales, des commentaires sur leurs propriétés et vertus médicinales des plantes, illustrés de 500 gravures sur bois - 'Commentarii in sex libros Pedacii Dioscoridis de Materia medica', éd - 1544 et 1560 rééditées, traduites et enrichies au cours de ces années de plus de 1200 plantes, consultable à la Bnf-Gallica. Durant la moitié du 16ème siècle, ce fut l'ouvrage de référence pour l'Europe.
    *Willd., abréviation botanique pour le botaniste taxonomiste prussien Carl Ludwig Willdenow (1765-1812), qui fut également apothicaire et docteur en médecine. En 1798, il enseigne l'histoire naturelle, en 1801 il est nommé, directeur du Jardin botanique de Berlin-Dahlem qu'il entreprend de remettre en état.
    En 1810, à l'Université de Berlin, il occupe la chaire de professeur de botanique. Son herbier riche de plus de 20 000 espèces, se trouve depuis 1818 au Musée botanique de Berlin où il constitue la base de l'herbier.
    Il fait la connaissance en 1788 d'Alexander von Humboldt, qui lui adresse ses collectes, dont il assure l'identification, en même temps il s'intéresse à l'influence du climat sur les plantes, il y consacre d'ailleurs en 1792, un ouvrage 'Grundriss der Kräuterkunde', qui est toujours réédité. Les botanistes lui ont dédié 33 espèces de plantes et des espèces de champignons sous la forme willdenowiana et 73 sous willdenowii.
    On lui doit de nombreux ouvrages, dont 'Florae Berolinensis Prodomus' ( 1787) et son oeuvre de référence 'Hortus berolinensis sive Icones et descriptiones, plantarum rariorum vel minus cognitorum quae in Horto regio botanico berolinensi', première édition en 1803.
    -Natacha Mauric©20/06/2002 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.




compteur pour blog gratuit