Crataegus azarolus  - Azerolier, Acerolier
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Azerolier, Acerolier, Argeroliès ou épine d'Espagne, nommé par les anglophones 'Azarole Hawthorn'.
    Nom latin : Crataegus azarolus  L.*, synonymes Crataegus ruscinonensis  Gren. & Blanc, Mespilus azarolus  Poir.*
    famille : Rosaceae.
    catégorie : arbuste ou arbre peu épineux. Sur les vieux sujets l'écorce est très craquelée.
    port : érigé et arrondi, compact à ramification tomenteuse lorsqu'elle est jeune.
    feuillage : caduc. vert clair au revers vert grisâtre. Feuilles alternes, de forme triangulaire rappelant les pattes d'oies, entières à la base puis divisées à 3 parfois 5 lobes dentés.
    floraison : au printemps (avril-mai), parfumée. Regroupées en corymbes petites fleurs nectarifères, hermaphrodites pourvues d'un pédoncule duveteux, 5 pétales, 20 étamines et deux styles.
    couleur : blanc ou blanc légèrement rosé, (voir photo).
    fruits :cénelles (2 à 4cm) comestibles à saveur acidulée, appelées azeroles. Cénelles ovoïdes (1,5 à 2cm) pouvant être rouge vermillon ou jaune, contenant chacune 1 à 3 noyaux, mûres en septembre. Convoitées par les oiseaux.
    croissance : lente.
    hauteur : 3 à 6m pouvant atteindre avec le temps plus de 10 m.
    plantation : au printemps ou à l'automne.
    multiplication : par semis en prenant soin de stratifier auparavant la graine ou par greffage sur de l'Épine blanche Crataegus oxyacantha ou sur de l'Épine noire Prunus spinosa.
    sol : tous, même calcaire et sec.
    emplacement : soleil.
    zone : 8 - 10.
    origine : Sud de l'Europe (dont Chypre, Malte, Majorque, Sicile), Afrique du Nord (Tell Algéro-Constantinois et Tunisie) et Asie Mineure (Jordanie, Liban, Palestine, Syrie).
    entretien : sans.
    maladies et ravageurs : peut être sujet à la rouille.
    NB Son nom Crataegus vient du grec 'kratos' qui signifie dur, faisant peut être référence à son bois dur de couleur beige rosé qui était autrefois très recherché pour la marqueterie et le tournage.
    Son nom commun Azerolier vient de l'espagnol 'acerola' qui désigne le fruit, ce mot a une origine arabe 'az-zou'roûr ou 'az-zucrur'.
    Il existe une sous-espèce propre au Languedoc-Roussillon Crataegus azarolus ssp. ruscinonensis  Gren, aux cénelles un peu plus petites (1cm environ).
    Ce genre originaire d'Europe tempérée, d'Asie Mineure et d'Asie du sud est et d'Amérique du Nord, comprend environ 200 espèces d'arbustes ou arbres caducs majoritairement pourvus d'épines.
    Si vous l'achetez pour pouvoir consommer les fruits, il est préférable de pouvoir vérifier la texture et la saveur des cénelles car certains cultivars commercialisés sont franchement farineux et insipides.
    Propriétés et utilisations :
    Les jeunes feuilles et les fleurs peuvent être consommées sans problème et les azeroles sont utilisées dans la confection de jus, gelées, confitures.
    Nos grand-mères incorporaient la pulpe dans les gâteaux qui est très riche en bioflavonoïdes, vitamines A et C sa teneur est supérieure à celle des kiwis, elle entre dans la composition de certaines spécialités pharmaceutiques, parapharmaceutiques et dans la cosmétologie.
    Les fleurs ont des propriétés antispasmodiques, hypotensives, neurosédatives et sédatives, tonicardiaques, vasodilatatrices. Fréquemment elles sont prescrites pour traiter l'hypertension artérielle, l'anxiété, les bourdonnements d'oreilles, la nervosité et les troubles du sommeil.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    Crataegus laevigata  (Poiret) D. C., synonyme. Crataegus oxycantha  L., Épine blanche, consulter sa fiche.
    Crataegus monogyna Jacq., Aubépine monogyne, Épine blanche, Noble épine, Cénnelier, Épine de Mai, consulter sa fiche.
    Quelques autres espèces :
    Crataegus cuneata  Sieb. et Zucc. : Aubépine de Chine, recherchée par les amateurs de bonzaïs.
    Crataegus laciniata  Ucria, synonymes Crataegus orientalis Pall. ex M. Bieb. Crataegus odoratissima  G. Don ou Azerolier, originaire du sud et de l'est de l'Europe (se rencontredepuis les Balkans jusqu'au Caucase), de l'Afrique du Nord ( Algérie, Maroc - Moyen Atlas) et de l'Asie Mineure (Arménie,Turquie) : 3 à 6 m de haut au port étalé, feuilles cunéiformes à poils blanchâtre, fleurs blanches parfumées (faut aimer odeur assez fétide), cénelles rouge- orangé à l'automne.
    Il existe des cultivars à fleurs roses et à fleurs doubles créé vers 1858 en Angleterre : 'Paul Scarlet' et 'Punicea Flore Pleno'.
    Crataegus mollis  (Torr. & A. Gray) Scheele, synonymes Crataegus subvillosa  Schrad. ex Torr. & Gray ou Aubépine duveteuse appelé en anglais 'Downy Hawthorn', originaire d'Amérique boréale, arbre d'environ 10 à 12 m de haut, port en colonne assez large, floraison blanche, zones 3.

    Annotations :
    * L., abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), avant d'être anobli en 1757 Carl Linnæus, également médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    Auteur de 'Systema naturae, Genera plantarum' et 'Species plantarum'.
    *Poir., abréviation botanique de Jean Louis Marie Poiret (1755-1834) botaniste, explorateur français qui séjourne une année en Algérie, séjour qu'il relate dans 'Voyage en Barbarie : ou lettres écrites de l'ancienne Numidie pendant les années 1785 & 1786, sur la religion, les coutumes & les mœurs des Maures & des Arabes-Bédouins' avec un essai sur l'histoire naturelle de ce pays.
    Un petit genre d'Amérique centrale Poiretia de la famille des Fabaceae, lui a été dédié ainsi que plusieurs espèces d'origines maghrébines.
    ® par la Société des Gens de LettresConformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site