Dovyalis caffra - Pomme caffre, Pomme de Kei
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Abéria, Pomme Cafre, Pomme de Kei* localement 'Kaiyaba', par les africaners 'Appelkoosdoring', nommé par les anglophones 'Kei-apple' ou 'Wild apricot'.
    Nom latin : Dovyalis caffra  (Hook. f.* & Harv.*) Warb.*, synonymes Dovyalis caffra  (Hook.f. & Harv.) Sim, Aberia caffra  Hook. f. & Harv., Aberia edulis  T. Anderson.
    catégorie : petit arbre ou arbuste fruitier dioïque à l'écorce grise fissurée, aux courts rameaux pourvu de longues épines (+ ou - 5cm) à l'aisselle des feuilles.
    famille : Salicaceae.
    port : érigé
    feuillage : persistant ou semi-persistant selon le climat, vert acide, coriace, brillant sur le dessus revers plus clair. Petites feuilles (2 à 5 cm) alternes fasciculées, ovales à marge lisse.
    floraison : du printemps à l'été courant juillet-août selon climat. Le long des rameaux minuscules fleurs femelles apétales, solitaires, axillaires, enchâssées dans un calice pubescent à 5 sépales effilés, les mâles réunies en glomérules axillaires.
    couleur : vert jaunâtre pour les femelles un peu plus vert pour les mâles.
    fruits : à la fin de l'été (août-septembre) petits fruits comestibles (+ ou - 3cm) globuleux- à la peau orange fine et veloutée mais amère virant au pourpre marron à maturité contenant une pulpe d'un rouge pourpré acidulée et juteuse pourvue d'une douzaine de petites graines. Des fruits convoités par les animaux et les oiseaux.
    croissance : moyen.
    hauteur : 3-6 m.
    plantation : au printemps.
    multiplication : par semis de graines fraîches à l'étouffée dans un mélange sablonneux, par marcottage ou greffage, compter au moins 3 à 4 ans pour obtenir les premiers fruits.
    sol : fertile, humifère et surtout bien drainé.
    emplacement : soleil.
    zone : 9 - 11 tolère - 6° sur de courtes périodes, parfaitement adapté à la sécheresse et aux embruns.
    origine : Afrique du sud, côte orientale de l'Afrique du sud qui était autrefois appelée le Pays des Cafres ou la Cafrarie (Kaffraria) qui correspond aujourd'hui à la zone qui s'étend entre l'est de Province du Cap et KwaZulu-Natal, et se rencontre aussi Mozambique et Zimbabwé, en zone subtropicale.
    entretien : sans, à savoir il émet des rejets.
    NB : Son nom Dovyalis  aurait pour origine un mot grec 'doru' qui désigne une lance, ce genre comprend 17 espèces d'arbustes ou arbres épineux aux fruits comestibles tous originaires de l'Afrique, son nom spécifique de caffra signifie Caffre, c'est le nom d'une des anciennes civilisations autochtones, edulis  vient du verbe latin 'edere qui signifie manger pour nous indiquer qu'il est comestible.
    Vous pouvez en admirer des sujets au jardin botanique de Val Rameh, à Menton ainsi qu'au Jardin des plantes de Montpellier.
    Propriétés et utilisations :
    Localement il est utilisé pour confectionner des haies défensives.
    Les fruits riches en vitamines C sont consommés frais ou utilisés pour confectionner des confitures ou des gelées. Le feuillage de certaines espèces du genre est utilisé dans la pharmacopée africaine pour traiter les mastites et crevasses mammaires des bovidés.
    Autre espèce :
    Dovyalis hebecarpa  Warb, synonymes Aberia hebecarpa  (Gardner) Kuntze, Rumea hebecarpa  Gardner, appelé Groseillier de Ceylan, il serait issu d'un croisement spontané entre Dovyalis caffra  et Dovyalis hebecarpa , environ 6m de haut, au port buissonnant et des fruits violets à maturité, zones 10 - 12.
    Annotations :
    *Kei, est le nom d'une rivière de 225 km qui traverse la région du Transkei située dans la province du Cap-Oriental et dans province de KwaZulu-Natal pour se jeter dans l'Océan Indien.
    * Hook.f. , abréviation botanique pour le botaniste-explorateur britannique Joseph Dalton Hooker (1817-1911), l'un des plus grands du 19 ème siècle, nommé 1865 Directeur du Royal Botanical Garden de Kew. Auparavant, il effectue des séjours à Madère, en Afrique du Sud, dans l'Antarctique, dans l'Himalaya (Népal et nord de l'Inde) au cours desquels il collecte de nouvelles espèces pour Kew garden, à son retour il fait paraître l'ouvrage de référence sur les Rhododendrons du Sikkim-Himalaya en 3 volumes de 1849 à 1851 et des flores des autres pays.
    Harv., abréviation botanique pour le physiologiste et botaniste irlandais William Henry Harvey (1811-1866) qui à partir de 1835, en compagnie de son frère, séjourne en Afrique du Sud, dans la province du Cap durant 6 à 7 ans il collecte et assiste son frère dans la fonction de trésorier colonial. En 1858, il publie 'The genera of South African plants' et en collaboration avec le botaniste botaniste allemand Otto Wilhelm Sonder participe à la rédaction des trois premiers volumes sur sept de 'Flora capensis' éditée de 1859 à 1933, on lui doit des ouvrages de référence sur les algues. En 1853, durant trois ans, il participe à des expéditions en Afrique du Sud, l'île de Ceylan, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, les îles Tonga et Fidji et pour finir à Valparaiso (Chili). A son retour à Dublin, en 1856, il est nommé professeur de botanique, en charge de l'Herbier d'algues (TCD herbarium) du Trinity College, herbier de renommée internationale.
    *Warb., abréviation botanique pour le médecin, biochimiste et physiologiste allemand Otto Heinrich Warburg (1859-1938), Prix Nobel de Médecine en 1931 pour sa découverte sur l'origine du cancer, démontré dans son ouvrage 'Métabolisme cellulaire et Métabolisme des tumeurs' (1928), travaux réalisés à Berlin au Kaiser Vilhelm Institut de Biologie (aujourd'hui Institut Max Planck) dont il fut le directeur.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site