Malpighia punicifolia - Acérolier
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Acérolier © G. C. Carr Nom commun : Acérolier, Acérola, Moureiller des jardins, Malpighier glabre, Cerisier des Antilles, Cerisier des Barbades ou encore Cerisier des Indes occidentales, nommé par les anglophones 'Dwarf Barbados Cherry', 'Barbados Cherry', 'West Indian Cherry'.
    Nom latin : Malpighia punicifolia  L., synonymes Malpighia emarginata  DC., Malpighia glabra  L.
    famille : Malpighiaceae.
    catégorie : arbuste pyrophite au tronc tortueux à l'écorce rugueuse et grisâtre, les jeunes pousses sont jaunes.
    port : élancé à cime arrondi, très ramifié.
    croissance : lente.
    feuillage : persistant, vert foncé, coriace, brillant au revers glauque. Feuilles opposées (7 à 9cm x 3 cm) ovales à elliptiques stipulées à la base du limbe présence de part et d'autre d'une glande, courtement pétiolé.
    floraison : sous climat approprié sporadiquement tout au long de l'année, petites fleurs hermaphrodites réunies en ombelles axillaires. Fleurs à 5 pétales spatulées à marge ondulée et frangée, 10 étamines, 1 pistil à 3 carpelles, des sépales verts glanduleux et brillants.
    couleur : rose bonbon à rose soutenu ou blanc, étamines jaune d'or.
    fruits : petite (1,5 à 2,5 cm) drupe comestible, globuleuse, charnue (acérole) d'un jaune-rouge à rouge rosâtre, à la pulpe juteuse acidulée d'un rouge-orangé à 3 petits noyaux triangulaires. Il faut compter entre 20 et 25 jours entre la floraison et la fructification.
    hauteur : 1.50 à ± 3m. pour un étalement identique.
    plantation : au printemps ou à l'automne.
    multiplication : par semis ou bouturage.
    sol : indifférent même sec et pauvre.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 10 - 12. Tolère aisément - 3° et de brèves gelées.
    origine : les avis sont partagés des Amériques en zone tropicale ou des Petites Antilles jusqu'à une altitude de 1500m.
    entretien : sans, sous nos climats à cultiver de préférence en serre.
    NB : Son nom Malpighia  lui a été donné en souvenir du Médecin, anatomiste, philosophie professeur d'Université bolognais Marcello Malpighi (1628-1694) il fut le pionnier dans l'utilisation du microscope, on lui doit les premiers descriptions anatomiques du cerveau, du foie, de la rate, des glandes, des os et des poumons.
    Tout au long de sa carrière, il fut contreversé et ses travaux furent fortement critiqués, mais en 1669, il devient membre de la Royal Society de Londres.
    Il fut considéré comme étant le père de l'histologie végétale et ses travaux sont décrits dans Plantarum Anatome (Londres - 1671).
    Des parties de notre anatomie où de celles des insectes portent son nom comme les corpuscules ou les glomérules de Malpighi ou encore l’épithélium malpighien et son nom spécifique punicifolia qui vient de punica' nom donné au grenadier, donc feuilles de grenadier.
    Sous climat approprié, idéal pour être utilisé en sujet isolé, dans les massifs arbustifs ou simplement dans des potées, il est recherché par les amateurs de bonsaïs, découvrir le diaporama sur la collection de bonsaïs centenaires de Happo-en à Tokyo.
    Malpighia Ce genre comprend 45 espèces d'arbustes et d'arbres persistants sous climat approprié aux drupes comestibles, tous originaires des Antilles ou de l'Amérique centrale et Amérique du sud.
    Propriétés et utilisations :
    Les acéroles sont consommées fraîches tel que où sous forme de jus, elles entrent dans la confectionner de confitures, compotes, conserves, de boissons fermentées légèrement alcoolisées ou encore comme additif acidulant dans les jus de fruits.
    L’acérole est très riche en acide ascorbique (vitamine C) sa teneur est très élevé environ (4g pour 100g de fruits) en vitamine A et B, B6, calcium, fer, magnésium et phosphore et des bioflavonoïdes qui renforcent l'organisme agissant notamment les globules rouges, contient des anti-radicaux libres, des anti-oxydants à effet régénérateur, anti-âge et qui renforce le système immunitaire, fixe le calcium (évite la déminéralisation).
    Fréquemment prescrite pour traiter les convalescents, le surmenage, les asthénies, les fatigues, les états grippaux, elle a la réputation d'exciter l'appétit et favoriser la reprise du poids.
    Elle est utilisée dans l'industrie pharmaceutique et para-pharmaceutique pour confectionner des gélules, cachets et pastilles, poudre, elle entre aussi dans des préparations vitaminés.
    Dans les pharmacopées traditionnelles les drupes sont prescrites en décoction pour traiter les dysenteries.
    Autre espèce :
    Malpighia coccigera  : Originaires des Antilles petit arbuste de moins de 1m de haut et de large, au feuillage rappelant un peu celui du houx à la floraison estivale rose pâle, baies comestibles rouges. Sous climat approprié, il est couramment utilisé pour confectionner des haies de petite taille, zones 10-12.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site