Cyclamen purpurascens  - Cyclamen des Alpes
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Cyclamen des Alpes, Cyclamen d'Europe, Cyclamen d'été, Violette d'été, nommé par les anglophones 'European cyclamen, Sowbread'.
    Nom latin : Cyclamen purpurascens Mill.*, synonymes Cyclamen aestivum Rchb.*, Cyclamen orbiculatum Mill., Cyclamen europaeum L., Cyclamen officinale Wender. ex Steud., Cyclamen cordifolium Stokes, Cyclamen variegatum Pohl
    famille : Primulaceae.
    catégorie : vivace géophyte à tubercule liégeux, orbiculaire très toxique à racines en partie supérieure et latérale.
    port : dressé, évasé, formant avec les ans un couvre-sol tapissant.
    feuillage : persistant, charnue, coriace, vert sombre marbré, largement marbré de vert jade et d'argenté, revers pourpré.
    Sur le pourtour du bulbe, au bout d'un long pétiole pourpré feuille cordiforme-orbiculaire à marge finement denticulée et nervures plus claires.
    floraison : en été de juillet à septembre selon climat, parfumée, nectarifère visitée par les fourmis et par les bourdons dont le Bombus lucorum cliquer sur la photo 19.
    Sur un pédoncule d'un vert pourpré, fleur hermaphrodite pendante, cireuse, corolle à 5 tépales lancéolés retroussés vers l'arrière, soudés à la base formant un ourlé renflé.
    couleur : rose-mauve, avec une tache plus rose violacé ou pourpré au centre, au niveau du périanthe.
    fruits : petites capsules obovales à pédicelle en tire-bouchon, contenant des graines qui se ressèment généralement toutes seules, soit avec l'aide des fourmis car elles sont enveloppées dans une substance mucilagineuse sucrée.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0,10 à 0,15m.
    plantation : au milieu de l'été pour les bulbes, face plus plate dépassant en surface de 1 ou 2cm, éviter de les laisser trop longtemps à l'air libre, compter 9 bulbes au m².
    multiplication : semis spontané grâce au pédicelle en tire-bouchon, autrement par semis sous châssis vers la fin du mois d'août, début septembre, en maintenant le substrat toujours humide, compter un mois pour la levée, patienter deux ou trois ans pour le voir fleurir et plusieurs années avant d'avoir plusieurs fleurs.
    sol : humifère, calcaire, surtout très bien drainé.
    emplacement : mi-ombre.
    zone : 5 - 9.
    origine : dans les massifs calcaires du sud-est de l’Europe - Allemagne, Autriche, Italie, Hongrie, Roumanie, République tchèque, Pologne, Bosnie-Herzégovine, Serbie, Slovaquie dans les montagnes des Tatras et les Balkans, présent en Russie notamment dans le Caucase, en France et en Suisse présent au nord-est des Alpes et dans le Jura.
    entretien : les protéger des gelées avec une bonne couche de feuilles.
    maladies et ravageurs : sensible à la pourriture grise, au jardin les larves des otiorhynques peuvent s'attaquer aux racines et radicelles et les adultes grignoter les feuilles.
    NB : son nom Cyclamen désigne le genre en latin, vient du grec 'kiklos' qui désigne un cercle, faisant référence à la forme des tubercules ou à la disposition en cercle des feuilles et à la forme des feuilles et son nom spécifique purpurascens pour indiquer qu'il tend vers la couleur pourpre.
    Vous pouvez le découvrir au jardin botanique de Genève et les différentes formes au jardin botanique de Ljubljana en Slovénie.
    Le comte Robert de Montesquiou-Fézensac (1855-1921) dans son recueil de poèmes 'Le chef des odeurs suaves', écrit :

    Les Cyclamens qui simulent
    Une mître de prélat
    Se rassemblent et pullulent
    Dans mes vases pleins d'éclat.

    Les Cyclamens qui paraissent
    Des bandeaux de souverains,
    Parmi leurs feuilles, se dressent
    Et cherchent des fronts chagrins.

    Les Cyclamens qui nous semblent
    Des petits bonnets de fous
    Au bout de leurs tiges tremblent
    Et nous disent : l'êtes-vous ?
    Le chef des odeurs suaves* /édité en 1907 par G. Richard (Paris), ouvrage consultable en ligne à la BnF-Gallica.

    Ce genre comprenait 130 noms d'espèces référencés après révision en 2012 seulement 23 espèces ont été retenues, 87 autres noms sont juste considérés comme étant des synonymes et 20 autres noms demeurent non résolus en 2020.
    Des espèces de vivaces tubéreuses, originaires des régions boisées du sud de l'Europe, de l'Asie occidentale, de l'Afrique du Nord et du pourtour méditerranéen s'étendant à l'est jusqu'à la Mer Caspienne très présent en Turquie* qui compte 12 taxons dont 5 y sont endémiques, un petit nombre s'étend jusqu'à l'est de l'Iran et une espèce est endémique aux montagnes du Liban et une autre endémique au nord-est de la Somalie, pour les différencier il faut porter son attention à leur feuillage.
    Sous-espèces :
    - Cyclamen purpurascens Mill. f. album Grey-Wilson, originaire de Yougoslavie à fleurs blanches.
    - Cyclamen purpurascens Mill. f. carmineolineatum P.A.H. Hendrikx, se rencontre en Haute-Savoie, voir sur photo la fleur blanche ourlé de violet pourpre.
    - Cyclamen purpurascens Mill. subsp. immaculatum (Hrabetova) Halda & Soják.
    Propriétés et utilisations :
    Les rhizomes tubéreux sont toxiques pour l'être humain et les animaux, ils contiennent de la cyclamine A une saponine triterpénique amère et irritante Malgré tout il est notoire qu'au début du XVIIIe siècle, durant la grande période de disette, avec d'autres plantes toxiques (Gouet), ses racines étaient consommées, et les sangliers les débusquent et les consomment sans effets secondaires.
    Depuis l'époque de Pline l'Ancien on l'utilise les tubercules pour appâter les poissons, la cyclamine qu'ils contiennent attire et étourdit ces derniers exactement comme le curare ou le bois énivrant des Antilles Piscidia carthagenensis.
    Le cyclamen faisait partie des plantes prescrites par Hippocrate et Plie l'Ancien, connu pour être un puissant purgatif et dans les pharmacopées traditionnelles réputé pour avoir des propriétés antinévralgiques et migraineuses, propriété régulatrice du cycle menstruel et des règles, durant les périodes de sevrage pour stopper la lactation.
    Il est extrait de ses tubercules une teinture qui est utilisée en homéopathie dans le traitement de certaines migraines accompagnées de vertige avec des troubles de la vue et papillotements, les désordres menstruels, son huile essentielle entre dans la composition de certains parfums donnant une note sucrée.
    Des investigations pharmacologiques menées en Turquie sur les tubercules et les feuilles de 8 espèces de cyclamen (dont C. hederifolium, coum et persicum) ont signalés la présence de saponines triterpéniques et des glycosides, des extraits avec des essais sur des petits crustacés (Artémies) ont montré des activités cytotoxiques, antimicrobiennes, analgésiques et anti-inflammatoires, elles auraient aussi des activités antibactérien, antifongiques, antitumorales et antivirales avec de possibles applications à plus ou moins long terme dans l'industrie pharmaceutique, alimentaire et en cosmétologie, étude de R. Mammadov, publication de décembre 2016, consultable en ligne chez researchgate.net.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Cyclamen hederifolium Aiton, synonyme Cyclamen neapolitanum Ten., Cyclamen de Naples, à feuilles de lierre, le Pain des pourceaux, consulter sa fiche.
    - Cyclamen persicum Mill., le Cyclamen de Perse, Cyclamen des fleuristes, consulter sa fiche.

    Quelques autres espèces :
    - Cyclamen africanum Boiss. & Reut., synonymes Cyclamen algeriense Jord., Cyclamen ambiguum O.Schwarz, Cyclamen commutatum O.Schwarz & Lepper, Cyclamen hederifolium subsp. africanum (Boiss. & Reut.) Ietsw., Cyclamen numidicum Glasau, Cyclamen pachybolbum Jord., Cyclamen saldense Pomel, Cyclamen subrotundum Jord., Cyclamen venustum Jord., ce Cyclamen d'Afrique se distingue par un tubercule volumineux, de grandes feuilles vert foncé marbrées de vert pâle donnant un ton un peu émeraude sur des pétioles plus longs, feuilles présentes au moment de la floraison également plus haute d'un rose mauve plus foncé vers la base assez proche du Cyclamen de Naples.
    Présent en nord de l'Algérie en Kabylie dans le massif de la Djurdjura.

    - Cyclamen balearicum Willk., synonymes Cyclamen hederifolium subsp. balearicum (Willk.) O.Schwarz , Cyclamen repandum var. stenopetalum Loret, Cyclamen des Baléares, à fleurs blanches, une espèce protégée figurant sur la liste des espèces végétales protégées en région Languedoc-Roussillon où il est présent, Arrêté interministériel du 29 octobre 1997.

    - Cyclamen coum Miller, synonyme Cyclamen orbiculatum Mill., Cyclamen de l'île de Cos, présent également en Turquie dans la bande côtière sur la Mer noire, à la floraison hivernale (décembre à mars) parfumée, rose, blanc, rouge, rouge violacé suivant le cv, au feuillage rond vert foncé pouvant être selon le cv marbré ou argenté comme pour 'Silverleaf', zones 6-9.

    - Cyclamen pseudibericum Hildebr, pas de synonyme, faux cyclamen ibérique, une découverte de 1901 également perdue et retrouvée en 1957 dans son milieu par Oleg Polunin, nommé Cyclamen de Turquie, endémique en quelques rares stations au sud-est de la Turquie dans les monts Nur, feuilles cordiformes légérement marbrées, floraison légèrement parfumée courant février-mars d'un rose mauve à rose plus soutenu plus ou moins violacé avec une macule pourpre à la base.
    Son nom fait référence à l'antique région de l'Ibérie qui se trouve au centre de la Géorgie, nous pouvons en trouver en Europe chez certains horticulteurs car lui aussi a été cultivé dans les jardins anglais.

    - Cyclamen repandum S. & S., synonyme Cyclamen vernale Mill., le Cyclamen étalé, originaire du sud de l'Europe et de l'Asie Mineure, 10 cm de haut, à la floraison printanière (avril-mai) parfumée, rose avec une tache rouge carmin, feuillage cordiforme au revers rouge. N'oubliez pas de le recouvrir copieusement avec des feuilles pour l'hiver, zones 6-9.


    Annotations :
    *Mill., abréviation botanique pour le botaniste écossais Philip Miller (1691-1771), on lui doit la référence pour les jardiniers du 18ème siècle 'The Gardener's Dictionary' du jardin de Chelsea, édité à Londres 1755-1760, illustré de nombreuses gravures de Ehret, Lancake et John Miller.
    *Parfum de scandale, prendre le temps de lire l'enquête de Greenpeace, sur la composition chimique d'eaux de toilette et eaux de parfum de marques parfois prestigieuses, contenant des phtalates et des muscs de synthèse; consulter le format Pdf publié en 2005.
    *Rchb., abréviation botanique pour le botaniste, zoologiste allemand Heinrich Gottlieb Ludwig Reichenbach (1793 -1879) il enseigne l'histoire naturelle à Dresde, fondateur de son jardin botanique et le directeur du Musée zoologique au Palais Zwinger.
    On lui doit de nombreux ouvrages sur les plantes, vers 1843 il entrepris de réaliser de superbes planches d'illustrations de flore allemande et helvétique (Icones florae Germanicae et Helveticae) ouvrage achevé par son fils Heinrich Gustav*, des illustrations qui furent édité en 10 volumes sous le nom de 'Iconographia botanica seu plantae criticae' à Leipzig de 1823 à 1832.
    *Turquie, y sont présents Cyclamen alpinum, cilicium, coum subsp., graecum subsp., hederifolium, intaminatum, mirabile, parviflorum, persicum, pseudibericum.
    natacha mauric © 12/10/2008 ® Jardin! L'Encyclopédie
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.




compteur internet