Abeliophyllum distichum - Forsythia blanc de Corée
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Forsythia blanc, Abélie à feuilles sur deux rangs, Abélie de Corée, en coréen 'Miseon namu' nommée par les anglophones 'White Forsythia' ou 'Korean Abelea leaf'
    Nom latin : Abeliophyllum distichum  Nakai*.
    famille : Oleaceae.
    catégorie : arbuste à la ramification assez basse (utilisable dans la composition de haies basses), écorce ocre clair grisâtre, les jeunes pousses sont d'un pourpre foncé.
    port : buissonnant, dressé et évasé.
    feuillage : caduc, pubescent vert foncé virant progressivement à l'automne au rouge. Feuilles entières (6 à 10 cm) simples opposées, oblongues, ovales à lancéolées, rappelant celles des abelia.
    floraison : abondante dès la fin hiver à début du printemps (courant février - avril selon climat), avant l'apparition des feuilles, parfumée rappelant celui des amandes, mellifère. Sur le rameau de l'année, grappes axillaires d'une dizaine de petites fleurs hermaphrodites tubulaire à corolle en forme de clochette à 4 pétales, court pédicelle violet.
    couleur : blanc pur à blanc rosé, gorge de part et d'autre tirant sur un jaune orangé revers lavé de rose pourpré, étamines blanches, anthères jaune d'or, hélas le tout virant en fin de floraison au brun clair, calice pourpré.
    croissance : lente.
    fruits : petites graines cordiformes ailées à marge ondulée.
    hauteur : 1.5 à 2 m pour un étalement identique en tout sens.
    plantation : automne ou printemps.
    multiplication : bouturage de tiges aoûtées de l'été à l'automne ou simplement par marcottage en prenant soin d'enlever un peu d'écorce.
    sol : fertile ou riche, plutôt lourd, frais, acide ou neutre, mais en fait est très tolérant, accepte également les sols alcalins et même calcaire, les sols pauvres ou secs une fois qu'il est bien installé.
    emplacement : soleil, mi-ombre chaude, accepte également l'ombre mais ce sera au détriment de l'intensité de la floraison. Il peut être aisément palissé contre un mur, à ce moment là veiller à le planter en biais vers le support.
    zone : 5 - 9, à l'abri des vents froids, tolère aisément jusqu'à -20°C.
    origine : endémique au centre de la Corée du sud, dans les provinces de Chungcheong et Jeolla du nord en altitude dans les sous-bois de feuillus, c'est une espèce menacée en voie de disparition.
    Vous pouvez en découvrir un sujet à l'Arboretum Robert Ruffier-Lanche de Saint Martin d'Hères (Isère - France).
    entretien : les 3 premières années un simple nettoyage des tiges grêles, mal placées ou mortes, les années suivantes toujours à la fin de la floraison couper les tiges latérales sur le vieux bois au niveau des nouvelles pousses et ce tous les 2 ans.
    NB : Il est l'un des premiers arbustes à fleurir à la sortie de l'hiver et c'est l'abondance de sa floraison délicatement parfumée qui fait son succès.
    Apprécié en fleurs coupées, vous pouvez début décembre, couper une ou deux branches et les mettre dans l'eau, à Noël elles seront en fleurs.
    Son nom Abeliophyllum : Abelie + phyllos qui désigne la feuille, distichum : du grec 'dis' deux et 'stikhos' rangée, se dit des feuilles qui sont disposées sur deux rangées. Vous pouvez en voir un spécimen à l'Arboretum Robert Ruffier-Lancher*.
    Son nom commun de Forsythia  lui a été donné parce qu'il fait penser à ce dernier, nom donné en souvenir du botaniste horticulteur écossais William Forsyth (1737-1804) qui fut à Londres Directeur de Kensington Garden et l'un des fondateurs de la RHS, Société Royale d'Horticulture (1804).
    Ce genre découvert et décrit pour la première fois en 1919 par le botaniste japonais Takenoshin Nakai (1882-1952) ne comprend qu'une seule espèce dont il ne reste en tout et pour tout dans la nature, qu'une dizaine d'espèces sauvages dont 7 en Corée du sud et les autres en Corée du Nord.
    Le premier sujet fut introduit en Europe au Royal Botanic Garden, à Kew en 1932, deux ans plus tôt à l'Arnold Arboretum de Boston, ce sont d'ailleurs les deux seuls endroits au monde à avoir des sujets 'sauvages' qui avaient été adressées par Nakai, dans les autres jardins botaniques ou arboretums ce sont tout simplement des clones.
    Il peut être utilisé en sujet ou massif isolé, entrer dans la composition de massifs arbustifs, de mixed border, de haies libres ou encore palisser contre un mur, à mettre au jardin près des ouvertures et des cheminements pour bien en profiter. Certaines nouvelles variétés ont été; créées pour être utiliser en couvre sol, d'autres de petites tailles adaptées aux petits jardins, aux rocailles, aux bacs ou potées ne nécessitant quasiment pas de taille, donc veiller à bien choisir votre cultivar.
    En Corée, il est cultivé sous forme de bonsaï; découvrir le diaporama sur la collection de bonsaïs centenaires de Happo-en à Tokyo.

    Annotations :
    * Nakai, abréviation btanique pour le botaniste taxonomiste japonais Takenoshin Nakai (1882-1952), il travaille pour le compte du gouvernement et enseigne la taxonomie à l'Université impériale de Tokyo, il effectue de nombreux séjours en Corée. On lui doit de nombreux ouvrages dont 'Flora Sylvatica Koreana' édité de 1916 à 1936, en 1927 'Lespedeza of Japan and Korea'.
    *Arboretum Robert Ruffier-Lancher, sur le campus de Grenoble (Rhône-Alpes), ouvert toute l'année, avec réservation des visites guidées sont organisées le lundi à 14h courant avril-juillet et septembre-octobre.
    - nmauric©20/02/2009//-->Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle,la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressement interdites.
un compteur pour votre site