Stevia rebaudiana  - Stévie, Sucre en feuilles
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Stévie rebaudienne, Herbe à sucre, Chanvre d'eau, Sucre en feuilles, Herbe douce du Paraguay, en guarani 'ka'a ehê' (herbe douce) ou Azuca caà', en espagnol 'El Kaákeé', 'Hierba dulce', 'Azúcar verde', et par les anglophones 'Sweet leaf', 'Sugar Leaf, 'Stevia Crazy Sweet' ou 'Sweet Honey Leaf'.
    Nom latin : Stevia rebaudiana  Bertoni Hemsl. par la suite Hemsl* a été rejeté, initialement nommée en 1899 Eupatorium rebaudianum  Bertoni.
    famille :Asteraceae.
    catégorie : arbrisseau herbacé vivace, aromatique à souche semi-ligneuse, nombreuses racines filiformes superficielles.
    port : buissonnant, ramifié.
    feuillage : persistant, rugueux, vert sombre et brillant à nervures marquées, aromatique au goût sucré et légèrement amère. Feuilles simples, opposées stipulées.
    floraison : de l'été à l'automne (juillet/août/octobre-novembre selon climat, il lui faut des journées d'ensoleillement avoisinant 11h, pas au-dessus), floraison visitée par les papillons et par les abeilles, au pollen pouvant être allergisant pour certaines personnes. Capitules de petites fleurs hermaphrodites tubulaires à corolle à 5 lobes.
    couleur : blanche.
    fruits : akènes fusiformes à 5 faces anguleuses à pappus duveteux, dispersés par le vent, graines d'environ 3 mm.
    croissance : moyen.
    hauteur : 0.25 à 0.50m, voire 0.90m sous climat approprié.
    plantation : au printemps.
    multiplication : par semis de graines fraîches sous serre courant février-mars à température avoisinant 18 - 20°C, ou directement en place, en couvrant à peine les graines, levée rapide entre 7 et 15 jours ou par bouturage.
    sol : pas trop fertile de préférence acide et sablonneux.
    emplacement : soleil, à l'abri du vent et des gelées, en prenant soin de pailler pour conserver l'humidité. Pour bien se développer il lui faut entre 12 et 16h d'ensoleillement.
    zone : 9 - 10, tolère de courtes gelées jusqu'à -7°C, mais pas la sécheresse et fort peu la salinité.
    origine : Amérique du Sud, nord-est du Paraguay oriental, département d'Amambay et sud du Brésil, région de Amambay délimitée par Amambay Cordillera, en zone subtropical chaud, semi-humide, ombragée le long des berges des cours d'eau, et en Uruguay.
    Cultivée dans de nombreux pays à des fins commerciales ou à des fins de consommation domestique aux États-Unis (2008), au Canada au sud de l'Ontario, en Asie du sud-est, Chine (depuis 1984), Corée, Japon (1950), Taiwan, Thaïlande, Malaisie et en Israël des essais sont en cours dans d'autres pays dont l'Afrique.
    entretien : sous climat chaud et humide, peut être sujette à des maladies fongiques provoquant entre autres des taches foliaires brunes produites par un champignon Alternaria alternata ou Alternaria steviae.
    NB : Son nom de Stevia  lui a été donné bien après sa découverte par le botaniste espagnol Antonio José Cavanilles (1745- 1804), en souvenir du castillan Pedro Jaime Esteve (1500-1556) plus connu sous le nom de Pierre Jacob Stevii qui enseigna à l'Université de Valence après avoir fait des études d'anatomie, de botanique et histoire naturelle à Montpellier et Paris.
    C'est en 1887, qu'elle fut découverte dans région de Amambay (Paraguay) par le naturaliste suisse italien Moisés de Santiago Bertoni (1857-1918) qui l'identifia sous le nom de Eupatorium rebaudianum  et son nom spécifique rebaudiana  parcequ'il est dédié au chimiste paraguayen d'origine italienne Ovidio Rebaudi Balestra (1860 - 1931) qui fut le premier a étudier ses propriétés.
    Des démarches sont en cours pour tenter de défendre les droits de propriété intellectuelle et les connaissances traditionnelles des tribus autochtones (dont guarani) et parvenir ainsi à assurer la protection et l'indemnisation des ressources biogénétiques sur les sociétés qui la produise et la commercialise, le tout à l'heure actuelle tombé dans le domaine public.
    Commercialisée de très nombreuses années dans de nombreux pays sous différentes formes, en France le rébaudioside A (extrait de Stevia rebaudiana) a enfin été autorisé à être employé en tant qu'additif alimentaire (édulcorant), en septembre 2009, consulter (Journal officiel du 6 septembre 2009, arrêté du 26 août 2009 relatif à l'emploi du rebaudioside A).
    Ce genre comprend environ 200 à 240 espèces de vivaces, vivaces arbustives ou arbrisseaux.
    Propriétés et utilisations :
    Connue depuis l'ère précolombienne pour ses propriétés édulcorantes, la stévie a un pouvoir sucrant 300 fois supérieur au sucre (saccharose) ayant une valeur énergétique quasi inexistante, sans apport de calories, donc modifiant très peu le taux de glucose dans le sang, des propriétés intéressantes dans le traitement du diabète et de l'hypertension artérielle.
    Elle contient principalement le stévioside et le rebaudioside A au pouvoir sucrant et des le rubusoside, le steviolbioside et le dulcoside A.
    est zéro calorie édulcorant naturel, hypoglycémiants, cardiotonique, vasodilatateur, les antimicrobiens, antibactériens, digestif tonique, diurétique, stimulant l'appétit et antihypertenseurs.
    Il est utile à l'obésité, le diabète, la gingivite, de l'acné, les problèmes digestifs, des coupures, des plaies, brûlures d'estomac, séborrhée, eczéma, dermatite, d'inflammations, et une tension artérielle élevée.
    Utilisée dans l'industrie parapharmaceutique elle entre dans la composition de dentifrices, bains de bouche, produits de beauté pour ses propriétés anti inflammatoires, cicatrisantes et purifiantes.
    Les Steviol glycosides sont utilisés comme additif alimentaire édulcorant dans l'industrie alimentaire, en confiserie et la confection des boissons et également utilisés dans l'industrie cosmétique dans les masques et les crèmes antirides.
    On fait sécher ses feuilles puis on les réduit en poudre (en prenant soin de retirer avec un tamis les nervures, qui ont un goût un peu amer), ainsi il est possible de sucrer les boissons en faisant la faisant infuser, idem avec les feuilles fraîches sachant qu'une feuille correspondrait à un sucre, 4 à 5g = 100g de sucre traditionnel.

    Annotations :
    * Hemsl William Botting Hemsley (1843-1924) botaniste britannique, membre de la Royal Society de Londres qui œuvra dans le royaume des espèces d'Amérique centrale, on lui doit entre autre Handbook of hardy trees, shrubs, and herbaceous plants (Estes & Lauriat - Boston, 1873) illustré de 300 planches de Leblanc et Riocreux, basé sur 'Le Manuel de l'Amateur des Jardins' du botaniste franco-belge, Joseph Decaisne (1807-1882) et du biologiste français Charles Victor Naudin, (1815-1899), un traité général d'horticulture en 4 volumes (1862-1874 éditeur Firmin-Didot frères - Paris).
    Un genre de la famille des curcubitaceae lui a été dédié Hemsleya 
    Consulter la liste des plantes plantes nectarifères visitées par les papillons ou celle des plantes abeilles, les listes s'affichent dans la colonne à droite.
    ALLERGIE Prendre le temps de lire, les arbres, leur pollen et les allergies.
    - nmauric©11/06/2009 - par la Société des Gens de Lettres® - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site