Verbena rugosa - Verveine rugueuse, Verveine rigide
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Nom commun : Verveine rugueuse, Verveine rigide, Verveine raide nommée par les anglophones 'Tuber Vervain', 'Sandpaper Verbena', 'Veined verbena', 'Rigid Verbena' ou encore 'Coarse Verbena'.
    Nom latin :Verbena rigida  Sprengel.*, synonymes Verbena rugosa  (Sweet*) D. Don, Verbena scaberrima  Cham, Verbena venosa  Gillies & Hook., Verbena bonariensis  Rendle var. rigida  (Spreng) Kuntze, Verbena rigida var. glandulosa  Moldenke, Verbena bonariensis  fo. venosa  (Gillies & Hook.) Voss, Verbena bonariensis  var. rigida  (Spreng.) Kuntze, Verbena bonariensis  var. venosa (Gillies & Hook.) Chodat, Verbena doniana  Steud., Verbena rigida  fo. obovata Hayek, Verbena rigida  fo. paraguayensis  Moldenke, Verbena rigida  var. glandulifera  Moldenke, Verbena rigida  var. obovata  (Hayek) Moldenke, Verbena rigida  var. reineckii  (Briq.) Moldenke, Verbena rugosa  D. Don, Verbena scaberrima  Cham., Verbena scabra  Marnock, Verbena venosa  Gillies & Hook., Verbena venosa  var. reineckii  Briq.
    famille : Verbenaceae.
    catégorie : vivace herbacée ramifiée à tiges rugueuses de section carrée, drageonnante aux racines rhizomateuses blanches.
    port : rigide, dressé, dense, faiblement évasé.
    feuillage : selon climat persistant à semi persistant, vert moyen à vert pâle, glanduleux, pourvu de poils hirsutes et rugueux sur les deux faces, nervures plus claires, sur le revers la nervure centrale est proéminente. Feuilles rigides (+ ou - 10 cm x 2,5 cm) sessiles dressées, alternes, étroites, lancéolées à oblongues, pointues, à 5-7 dents recourbées légèrement piquantes.
    floraison : très longue du printemps à l'automne (mai-octobre) sous climat approprié, en partie terminale corymbes de minuscules fleurs hermaphrodites, corolle tubulaire à 5 lobes nettement bilobées, parfumées et nectarifères.
    couleur : violet pourpre soutenu virant au brun en se desséchant.
    croissance : rapide, ce qui fait qu'elle peut être cultivée en annuelle.
    hauteur : 0.60 à 080 m et plus, pour un étalement assez important dans le temps car elle est drageonnante.
    plantation : dans le sud à l'automne ou au printemps, ailleurs après les gelées, lui laisser de la place prévoir au maximum 3 pieds au m².
    multiplication : semis spontané, division de touffe au printemps, prélèvement de racines, bouture des jeunes pousses possible ou par semis sous abri en hiver, compter environ 4 mois pour la levée.
    sol : indifférent même pauvre surtout très bien drainé.
    emplacement : plein soleil à soleil partiel pour avoir une bonne et longue floraison 6 à 7 h d'ensoleillement au minimum).
    zone : 9 - 11, tolère sur de très courtes périodes entre -8 à -10° C, excellente résistance à la sécheresse, adaptée aux zones au printemps et/ou automne pluvieux mais il faut un substrat très drainant.Tolérance aux embruns.
    origine : Amérique du sud (nord-est de l'Argentine dans la province de Corrientes (Paraná) et nord-ouest dans la région de Buenos Aires. Dans les pampas du sud du Brésil, entre autre sur le littoral de l'état de Santa Catarina, de l'état du Paraná, du Rio Grande ainsi qu'au Paraguay.
    entretien : l'année de la plantation effectuer des arrosages occasionnels pour favoriser son développement et son enracinement.
    De temps en temps penser à supprimer les corymbes pour favoriser la floraison, elles sont couramment utilisées dans la composition de bouquets.
    Un petit reproche, elle peut être sujette à l'oïdium, dans mon jardin pas de maladies et prédateurs.
    NB : Pour son nom de Verbena  les avis sont partagés, soit il viendrait du mot celtique 'ferfaën' qui désigne la verveine officinale, soit du latin 'verbena herba' qui signifie herbe destinée à frapper faisant référence à ses propriétés médicinales, ses divers noms spécifiques font référence à son port rigida  rigide ou à sa texture rugosa  rugueuse, venosa  veineuse.
    Aujourd'hui, naturalisée dans les friches et terrains vagues, le long des routes au sud-est des États-Unis présente à l'est du Texas, en Floride, en Caroline du Nord et Caroline du Sud et dans l'Oklahoma où elle est considérée comme une adventice connue sous le synonyme de Verbena × oklahomensis  Moldenke. Au Japon également, elle a pris la poudre d'escampette et vagabonde le long des routes.
    En France, dans certaines régions on commence à trouver quelques semis spontanés, à la manière des Buddleja  et/ou du Pavot de Californie Escholtzia californica.
    vervena rigida en septembre au Japon
    Siro Kurita
    La verveine rigide est vraiment rustique, idéale pour être utilisée dans les jardins secs et les jardins sur le littoral sablonneux mais sans projection d'embruns ( qui provoque des brûlures sur le feuillage), les massifs floraux urbains, dans les rocailles, massifs, en couvre sol sur les talus et plates-bandes ou simplement dans des bacs ou potées protéger durant l'hiver, dans ces derniers on n'oubliera pas de l'arroser régulièrement en laissant sécher le substrat entre deux arrosages, et ce du printemps jusqu'à l'automne, en effctuant tous les 15 jours un apport d'engrais pour plantes à fleurs.
    Parmi les cultivars citons :
    - Verbena rigida  'Alba' naturalisée, connue en Amérique du Nord sous le nom de Verbena rigida  Spreng. var. alba Trivetts, à floraison blanche.
    - Verbena rigida  'Flame', elle est recherchée pour les petites rocailles, de petite taille 10 à 15 cm de haut aux corymbes d'un beau rouge.
    - Verbena rigida f. lilacina  'Lilac Haze', commercialisée également sous Verbena rigida  'Lilacina', nommée par les anglophones Slender vervain , d'environ 30 cm de haut, corymbes mauve pâle, voir photo.
    - Verbena rigida  'Polaris', entre 30 et 60 cm de haut, croissance rapide, corymbes d'un bleu- violet brillant soutenu proche du célèbre 'bleu porcelaine', recherchée pour sa résistance jusqu'à -5°C.
    - Verbena rigida  'Purple' à corymbes larges et bombées d'un violet pourpré.
    - Verbena rigida  'Santos', commercialisée sous le nom de 'Santos Purple', port compact et dense, évasé, long feuillage de 50 à 60 cm de haut, corymbes violet pourpre.
    Autres espèces présentes dans l’Encyclopédie :
    Verbena bonariensis  Rendle, Verveine du Brésil, Verveine de Buenos Aires, consulter sa fiche.
    Verbena x hybrida , Verveine à fleurs, consulter sa fiche.
    Verbena nodiflora  L., synonyme Lippia nodiflora  (L.) Michx., Verveine nodiflore parfois Lippia gazon, consulter sa fiche.
    Verbena tenuisecta  Briq., Verveine jolie, Verveine mousse, consulter sa fiche.
    Verbena triphylla  L'Hér.) synonymes Aloysia triphylla  (L'Hér.) Britton, Verveine citronnelle, Verveine du Chili, consulter sa fiche.

    *Consulter la liste liste de l'AME, Agence Méditerranéenne de l'Environnement du Languedoc-Roussillon (AME) et l'Agence Régionale Pour l'Environnement de Provence-Alpes-Côte d'Azur se sont associées au Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles pour mettre en place un dispositif régional et européen sur les plantes envahissantes; en juillet 2003 l'AME a réalisé des fiches sur les plantes envahissantes de la région méditerranéenne, télécharger le fichier format pdf (2.13Mo).
    Annotations :
    *C.K.Spreng., abréviation botanique pour le théologien, pasteur luthérien, professeur de botanique allemand Christian Konrad Sprengel (1750-1816), dès 1787, il se consacre entièrement à l'étude de la morphologie et la sexualité des fleurs (plus de 500 espèces), sur le rôle des insectes et celui du vent sur la pollinisation. Il publie le résultat de ses observations dans 'Das Geheimnis der Natur entdeckte im Bau und in der Befruchtung der Blumen - 1793 (Le Mystère de la nature nouvellement révélée dans la structure et la fécondation des fleurs), un ouvrage révolutionnaire négligé par ses congénères botanistes, déçu par ce manque d'intérêt, il ne publiera pas la suite de ses travaux. Enfin, en 1841, le naturaliste Charles Darwin reconnait l'importance de ses travaux qui lui serviront de base.
    Lire 'La sexualité des plantes' par Alec Bristow (ed.1978), ed en français, Robert Laffont, 1980. 'Les plantes: amours et civilisations végétales par Jean-Marie Pelt, (nouvelle éd. 1980) Arthème Fayard.
    *Sweet, abréviation botanique pour le jardinier botaniste-ornithologue britannique Robert Sweet (1783–1835), qui travaille dans plusieurs célèbres pépinières britanniques, auteur d'ouvrages horticoles comme 'Geraniaceae: The Natural Order of Gerania, sur les géraniums cultivé en Grande Bretagne entre 1820 et 1822, à partir de 1821 il publie en 7 volumes 'The British flower garden' et son toujours célèbre 'Sweet's Hortus Britannicus: Or a Catalogue of Plants Cultivated in the Great Britain' - Londres 1827, ils sont tous consultables en ligne.
    * D. Don : abréviation botanique pour le professeur de botanique - taxonomiste écossais David Don (1799-1841), un collectionneur spécialiste des conifères, nommé en 1822 bibliothécaire à la Société linnéenne de Londres à laquelle sera légué son herbier. Il rédige les premières descriptions du Douglas, du Taxodium, du Cryptomeria japonica et du Sequoia sempervirens, édite en 1825 'Prodromus florae nepalensis', des espèces collectées et rapportées par Fr. Hamilton et Nath.Wallich.
    - nmauric© 11/03/2008- Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.

Verbena venosa 'Lilacina' en juin

un compteur pour votre site