Crassula rupestris  - Crassule rupestre de Marnier
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Crassula rupestris 'Hottentot' Nom commun : Crassule rupestre de Marnier, nommée par les anglophones 'Rosary Plants', 'Rosary Vine', 'Tom Thumb'ou 'Baby Necklace'.
    Nom latin : Crassula rupestris subsp marnieriana  * 'Hottentot'
    famille : Crassulaceae.
    catégorie : arbuste succulent très cassant (plante grasse) aux tiges complétement cachées par le feuillage
    feuillage : persistant, épais, charnu, vert, vernissé parfois bordé de rouge. Petite feuilles triangulaires s'imbriquant par paire opposés et décussées.
    port : dressé, à ramification évasé.
    floraison : automne et un peu en hiver à printemps à été.
    couleur : rose en hiver.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0.50m.
    plantation : automne ou printemps.
    multiplication : bouture de tiges, de feuilles ou par semis à la fin de l'été, début de l’automne ou début du printemps à une température de 16-18°C; pour la levée compter environ 8-12 jours.
    sol : très drainé, pas trop fertile nécessite un terrain plus frais.
    emplacement : soleil, mi-ombre.
    zone : 9 - 10, supporte de courtes gelées en terrain sec.
    origine: Afrique du Sud, provinces du Cap et du Natal.
    entretien : sans, juste arroser; en cas de culture en appartement, le sortir à l'extérieur du printemps à la fin de l'été en évitant le plein soleil.
    NB : Son nom Crassula  vient du latin 'crassus' qui signifie épais,rupestris  , rupestre et marnieriana   de Marnier parce qu'elle a été dédié au botaniste-explorateur, collectionneur français Julien Marnier-Lapostolle*.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie:
    Crassula falcata x mesembryanthemoides , Crassule à faucilles, consulter sa fiche.
    Crassula coccinea  L., Crassule écarlate, consulter sa fiche.
    Crassula ovata  (Mill.) Druce, synonymes Crassula portulacea  Lamarck., Plante de jade, consulter sa fiche.
    Crassula pellucida  L. , Crassule diaphane, et les autres espèces de terrain assez frais.
    Crassula arborescens  (Mill.) Willd., Crassule arborescente et les autres espèces de sol "moyen".
    Crassula coccinea  L. synonymeRochea coccinea  DC., Crassule écarlate et les autres espèces de terrain sec.

    Annotations :
    *Julien Marnier-Lapostolle (1902-1976), botaniste-explorateur, grand collectionneur français de palmiers, cactés et broméliacées qu'il entrepris d'installer en 1928 lorsqu'il fut à la tête du jardin botanique d'exception de la Villa des Cèdres (presqu'île de Saint-Jean-Cap-Ferrat, Var-Alpes Maritimes) que son père Alexandre Marnier-Lapostolle avait entrepris de reaménager en jardin d'expérimentation pour les agrumes lorsqu'il en fit l'acquisition en 1924, auprès du Roi Léopold II, qui avait entrepris de faire réaliser en 1905 un parterre en terrasses par le paysagiste français Jules Vacherot (1862-1925) et par l'architecte paysagiste britannique Harold Peto (1854-1933) la conception de la célèbre allée et de son miroir d'eau.
    Depuis 1978, le domaine est la propriété de la Société Marnier-Lapostolle, constitué d'un parc de 14 hectares où sur 10hectares Julien Marnier-Lapostolle avec l'aide de collecteurs et botansites y introduisit plus de 14 000 espèces tropicales et sub-tropicales (Afrique australe, Australie et Madagascar - Amérique du sud) dont certaines sont conservées dans des serres chauffées (25), la visite est réservée aux botanistes et aux groupes de passionnés.
    En 2008 il a été versé à l'Inventaire général du patrimoine culturel . Dans le guide du patrimoine botanique en France de J-P. Demoly & Fr. Picard (2005- Acte sud), y découvrir la description et les espèces rares p280 à 286.
    Des botanistes lui ont dédié d'autres espèces de succulentes et cactés : Crassula marnieriana   H.Huber & H.Jacobsen et Kalanchoe marnieriana  H.Jacobsen, Huernia marnieriana  Lavranos (Asclepiadaceae ), Mammillaria marnieriana  Backeb., Mammillaria marnieriana  Backeb., Opuntia marnieriana  Backeb., Opuntia marnieriana  Backeb. (Cactaceae), Alluaudiopsis marnieriana  Rauh (Didiereaceae).

    Consulter le chapitre dédié aux Cactus et succulentes.
    - nmauric© 22/02/2011 - ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site