Crassula pellucida - Crassule transparente, diaphane
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    N.J. von Jacquin 1809
    Nom commun : Crassule diaphane, Crassule diffuse, nommé par les anglophones 'Calico Kitten'
    Nom latin : Crassula pellucida  L.*, synonymes Crassula diffusa  Aiton, Crassula pellucida subsp. pellucida , Gomara pellucida  (L.) P.V.Heath
    Illustration : planche 471 dans Plantarum rariorum horti caesarei Schoenbrunnensis descriptiones et icones, volume 4 (1804) de N. J. von Jacquin*, contributed by:Missouri Botanical Garden, St. Louis, U.S.A.
    famille : Crassulaceae.
    catégorie : vivace succulente souvent cultivée dans des suspensions comme plante d'intérieur.
    port : dense, étalé, ramifié, dressé ou retombant.
    feuillage : persistant, épais, succulent vert jade. Feuilles opposées sur des tiges glabres où peuvent se développer des racines aériennes.
    floraison : été à automne. En cime, ombelles de petites fleurs étoilées à 5 pétales lancéolés, 5 étamines à anthères bifides, 5 ovaires pointus dans un calice à 5 sépales.
    Illustration, planche 6044 de W.H.Fitch dans Curtis’s Botanical Magazine, vol. 99 (1873) .
    couleur : blanc lavé de rose.
    fruit : déhiscent formé de 5 capsules, voir illustration.
    croissance : moyenne.
    hauteur : 0.10 à 0.15 m pour un large étalement.
    plantation : au jardin au printemps ou à l'automne sous climat approprié.
    multiplication : bouture de tige, de feuille ou par semis à la fin de l'été, début de l’automne ou début du printemps à une température de 16-18°C; pour la levée compter environ 8-12 jours.
    sol : drainé, pas trop fertile, accepte les terrains normaux ou frais ou humides.
    culture en pot : chosir un mélange pour cactées ou un mélange composé de de terreau de feuilles, de terre de jardin, de sable grossier.
    Le rempotage s’effectue en avril ou mai tous les 2 à 3 ans, finir par un saupoudrage de sable grossier pour protéger tiges et feuillage d'un excès d'humidité.
    emplacement : soleil, mi-ombre partielle, à l'intérieur choisir une exposition lumineuse et penser à tourner la potée.
    zone : 10, tolère sur de courtes périodes -2°C.
    entretien : pour une culture en pot, arrosage de février à septembre, en hiver le conserver au frais entre 5-10°C.
    Supprimer les parties desséchées.
    NB : son nom Crassula  vient du latin 'crassus' qui signifie épais,et son nom spécifique pellucida signifie transparent, diaphane .
    Ce genre comprend environ 200 espèces d'annuelles, vivaces, arbrisseaux ou arbustes certaines géophytes, originaires de l'hémisphère sud , principalement de l'Afrique dont 17 au Mozambique (sans les sous-espèces), 15 au Zimbabwe, 145 espèces d'Afrique du Sud (1977 révision par Toelken), 14 espèces en Australie (révision 1981) et 5 espèces endémiques à Madagascar, 14 espèces en Amérique du Nord.
    Dans les jardins au climat approprié, il s'utilise en couvre-sol dans les massifs, dans les rocailles et sur les talus.
    Parmi les cultivars et les taxons, citons :
    - Crassula marginata var. minuta  'Variegata', 15 cm de haut, petit feuillage panaché de crème.
    - Crassula pellucida subsp. marginalis  (Sol. ex Aiton) Toelken., synonymes Crassula marginalis  Aiton, Crassula lineolata  Aiton, Crassula lineolata f. gracilis  Schönland, Crassula lineolata f. magna  Schönland, Crassula lineolata f. natalensis  Schönland, Crassula lineolata var. petiolata  Schönland, Crassula profusa  Hooker f., originaire de l'Afrique du Sud dans la province du Cape oriental dans la région de Graaff-Reinet, à l'ombre des affleurements rocheux ou dans les forêts ombragés, environ 10 cm de haut, port rampant, sur des tiges rougeâtre et glabre, feuillage plus large que long, ovale et pointu vers l'apex vert de gris marginé d'un liseré festonné rouge framboisé, rouge cuivré, limbe maculé de rouge ligne médiane rougeâtre ou cuivré, floraison blanche souvent maculé de rose et rose verdâtre sur le revers et la pointe, les boutons floraux sont brossés de rose- bonbon à rose rougeâtre en pointe.
    Des graines de ce premier spécimen a été adressé à Kew Garden par Harry Bolus* vers 1871, un genre proche de Crassula perforata - Crassula pellucida  'Calico Kitten' également commercialisé sous Crassula pellucida  'Variegata' et 'Rubra Variegata', obtention horticole au feuillage ovale-triangulaire au limbe vert jade marginé latéralement de jaune crème cerné d'un liseré festonné rouge.
    - Crassula pellucida  'Jinger Rubra', au feuillage pourpre foncé.
    - Crassula pellucida ssp. marginalis  'Minima', au feuillage vraiment minuscule, une paire de feuille panachée ne dépassant pas 1 à 1, 5 cm
    - Crassula pellucida subsp. marginalis f. rubra, commercialisé sous Crassula pellucida 'Rubra', au feuillage en en forme de coeur, vert framboisé, les nouvelles pousses sont verte avec une bande latérale crème et un liseré festonné framboise.
    W.H.Fitch 1873
    - Crassula pellucida ssp. marginalis  'Variegata' donne pour synonyme de 'Calico Kitten'.
    Autres espèces de terrain assez frais de zone 10 :
    - Crassula capensis  ( L. ) Baill., Crassule du Cap, 20 cm, floraison blanche à rose au début de l'hiver.
    - Crassula arborescens  Willd. 'Monstruosa', aux feuilles semblant enroulées sur elle-même.
    - Crassula compacta  Diels ex Schönland & Baker, 20 cm, floraison blanche de la fin printemps à l'été.
    - Crassula natans  Thunb., 20 cm la même aquatique, fleur blanc-rose de l'hiver au printemps.
    - Crassula streyi  Tölken, originaire du KwaZulu-Natal, sol rocailleux, humide à l'ombre, 0.30 cm, fleur d'un jaune strié de rouge à la fin de l'été, début de l'automne.
    - Crassula umbraticola  N.E.Br., 10 cm, sol rocailleux et frais à l'ombre ou mi-ombre fl. blanc de l'été à l'automne.
    - Crassula vaginata  Eckl. & Zeyh, 0.5 cm, floraison jaune ou blanche du printemps à l'automne.
    Autres espèces présentes dans l'Encyclopédie :
    - Crassula rupestris subsp marnieriana 'Hottentot', Crassule rupestre, consulter sa fiche.
    - Crassula falcata x mesembryanthemoides, Crassule à faucilles, consulter sa fiche.
    - Crassula ovata  (Mill.) Druce, Plante de jade, consulter sa fiche.
    - Crassula arborescens  (Mill.) Willd., Crassule arborescente et les autres espèces de sol "moyen".
    - Crassula coccinea  L. synonyme Rochea coccinea  DC., Crassule écarlate ainsi que les autres espèces de terrain sec.

    Annotations :
    *Ait., abréviation botanique pour William Townsend Aiton (1731-1793) jardinier-botaniste écossais qui œuvre au jardin de Chelsea avant d'être chargé en 1759 par la princesse de Galles (Augusta de Saxe-Gotha-Altenburg) (1719-1772) de gérer les collections, d'introduire de nouvelles espèces et développer le jardin exotique de Kew House, date qui correspond à la fondation des Jardins botaniques royaux de Kew.
    Il est l'auteur du célébrissime 'Hortus Kewensis a catalogue of the plants cultivated in the Royal botanic garden at Kew' en 3 volumes, impr. Georges Nicol - 1789 (le volume 3 est consultable en ligne sur books.google.fr).
    *Harry Bolus (1834 - 1911) jardinier écossais qui œuvre au Cap, il fut le correspondant collecteur pour Hooker et Kew garden. Plusieurs genres de la flore d'Afrique ont été dédié sous la forme Bolusia, Bolusafra de la famille des Fabaceae, des orchidées Bolusiella , Neobolusia , Bolusanthus speciosus et des Papilionaceae. Abréviation botanique Bolus.
    *L., abréviation botanique pour auparavant le médecin, botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné auparavant Carl Linnæus (1707-1778), à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binominale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède.
    * N.J. Jacquin, Nicolas Joseph von Jacquin (1727-1817) médecin, botaniste et philosophe viennois d'origine néerlandaise, François Ier d'Autriche le nomme en 1752 responsable du Jardin Impérial de Schönbrunn, dont il initie le catalogue, et pour ce dernier, il entreprend entre 1755 à 1759 comme botaniste-collecteur un voyage aux Antilles et en Amérique centrale. Un genre jamaïcain d'arbustes persistants de la famille des Theophrastacea lui a été dédié par Linné Jacquinia. Abréviation botanique officielle : Jacq.
    On lui doit de nombreux ouvrages dont 'Hortus botanicus vindobonensis', en 3 volumes - Vienne 1770-1776 et 'Plantarum rariorum horti caesari schoenbrunnensis' - Vienne, 1797-1804.
    ® par la Société des Gens de Lettres - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site