Corylopsis pauciflora  - Noisetier du Japon pauciflore
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Corylopsis pauciflora
    Siro Kurita©
    Nom commun : Corylopsis pauciflore, Noisetier du Japon, Noisetier d'hiver pauciflore, en japonais 'Hyukâmizuki' (Hyuga-mizuki), nommé par les anglophones 'Buttercup Winter Hazel' (Noisetier d'hiver) , 'Winter-hazel' (photo-cicontre) .
    Nom latin : Corylopsis pauciflora  Siebold & Zucc., synonyme Corylopsis matsudai  Kaneh. & Sasaki.
    famille : Hamamelidaceae.
    catégorie : arbuste très ramifié, aux fines ramures horizontales ou dressées vers le ciel, de couleur marron maculé de lenticelles blanches. Les jeunes pousses sont de couleur bronze.
    Durée de vie une trentaine d'années.
    port : trapu, très étalé en coupe ouverte, cime arrondie.
    feuillage : caduc, vert franc virant au jaune à l'automne, aux nervures très marquées donnant un aspect gaufré à marge serrulée, rappelant celles du Noisetier, virant au jaune beurre à l'automne. Juste après la floraison, petites feuilles alternes, acuminées et stipulées, ovales-elliptiques parfois faiblement cordées.
    floraison : à la fin de l'hiver (fin février à début mars, selon climat) durant quelques semaines, parfumée rappelant le parfum discret du coucou Primula veris . Courts racèmes de petites fleurs subsessiles, bisexuées (2 à 5) pendantes à 5 pétales obovales, 5 étamines à anthères biloculaires. Boutons floraux cernés de deux bractées d'un beurre rougeâtre.
    couleur : jaune beurre, étamines aux anthères jaune d'or, les boutons floraux sont d'un vert chartreux très clair.
    fruits : en été capsules ligneuses, déhiscentes à 4 valves contenant deux graines noires.
    croissance : lente.
    hauteur : 1, 20 à 1,80m.
    plantation : au printemps ou à l'automne, selon climat à l'abri des vents violents et des gelées printanières.
    multiplication : marcottage au printemps, bouturage de tiges aoûtées.
    sol : frais, acide ou neutre.
    emplacement : soleil léger, mi-ombre lumineuse.
    zone : 7 - 9, tolère aisément -17°C à -20°C, redoute la sécheresse estivale.
    origine : en altitude dans les sous-bois de feuillus, sur les montagnes calcaires et/ou serpentines du Japon et de Taïwan, présent au Tibet et en Chine dans la province du Séchouan.
    entretien : sans.
    maladies et parasites : Au Japon il est la plante hôte d'un petit coléoptère du genre Lypesthes.
    NB : Son nom Corylopsis  vient de 'Corylus' nom donné au noisetier et du suffixe 'ops', qui signifie 'ressembler à', son nom spécifique pauciflora , pauciflore qui signifie qui porte peu de fleurs.
    Dés l'époque Edo (1603-1868), il est présent dans les jardins et sa culture ornementale aurait commencé dans la région de Kyoto.
    Siebold* arrive au Japon en 1823, avec J.G. Zuccarini, il le découvre dans les jardins qu'ils visitent, on le retrouve décrit avec Corylopsis spicata  dans 'Flora Japonica, vol 1 page 47'. Introduit en Europe vers 1864, après des envois infructueux auparavant.
    Tout deux ont vraiment leur place dans les jardins frais, dans les haies doubles, dans les massifs arbustifs près des ouvertures et des cheminements pour profiter pleinement de leur floraison parfumée.
    En 1875, Lucien-Toussaint Piver un des grands parfumeurs parisiens diffusait un parfum, un triple extrait (flacon avec une geisha et une ombrelle, recherché par les collectionneurs), une crème, un onguent, une lotion végétale et de la brillantine au Corylopsis du Japon, toujours en vogue en 1922.
    pauciflora  est cité dans la Matière médicale sino-annamite Ce genre comprend environ 24 espèces d'arbustes, de petits arbres caducs ou semi-persistants selon climat, toutes originaires de l'Asie en zone tempérée.
    Corylopsis spicata Autres espèces :
    Corylopsis spicata  Sieb. & Zucc., synonyme de Corylopsis kesakii  Siebold & Zucc., Corylopsis en épis, Faux noisetier à petites fleurs, nommé au Japon 'Tosamizuki', arbuste originaire du sud de l'île de Shikoku (préfecture de Kochi) en altitude dans les montagnes de roches serpentines, se distingue par des feuilles plus grandes et plus crénelées, des racèmes alternes pendants d'une douzaine de fleurs parfumées dans des bractées rougeâtres, (photo 2).
    Corylopsis alnifolia  (H. Léveillé) C. K. Schneider,
    Corylopsis brevistyla  H.T.Chang
    Corylopsis calcicola  C.Y.Wu
    Corylopsis coreana  Uyeki, synonyme Corylopsis gotoana  Makino, Corylopsis coreana  var. pubescens  Nakai, Corylopsis glabrescens  var. gotoana  (Makino) T.Yamanaka, découvert en 1924, originaire de Corée, environ 4m en tout sens, denses racèmes parfumés de courtes et petites fleurs jaunes, bractées rougeâtres. Feuilles obovales, les jeunes pousses sont de couleur rouge puis vert, virant au doré à l'automne.
    Corylopsis glabrescens  Franch. & Sav., nommé par les anglophone 'Fragrant winterhazel'
    Corylopsis glandulifera  Hemsl., synonymes Corylopsis hypoglauca  W.C.Cheng, Corylopsis glandulifera  var. hypoglauca  (W.C.Cheng) H.T.Chang, originaire de l'est de la Chine, vous pouvez le découvrir au Jardin botanique de Genève, voir photo du bas.
    Corylopsis henryi  Hemsl., synonyme Corylopsis stelligera  Guillaumin
    Corylopsis himalayana  Griff., synonymes Corylopsis grata  Griff., et pour certains de Corylopsis manipurensis  Hemsl.
    Corylopsis manipurensis  Hemsl. Corylopsis matsudai  Kaneh. & Sasaki, endémique à l'île de Formose mais certains auteurs le donne pour synonyme de Corylopsis pauciflora .
    Corylopsis microcarpa  H.T.Chang
    Corylopsis obovata  H.T.Chang
    Corylopsis omeiensis  W.C.Cheng
    Corylopsis platypetala  Rehder & E.H.Wilson, synonyme Corylopsis platypetala  var. levis  Rehder & E.H. Wilson Corylopsis rotundifolia  H.T.Chang, originaire de Chine méridionale, au nord de la province du Guangzhou. Découvert dans les années soixante, arbuste de 2 à 3m de haut, feuillage au revers pubescent
    Corylopsis sinensis  Hemsl., synonyme de Corylopsis sinensis  var. parvifolia  Hung T. Chang, donné par certains auteurs synonyme de Corylopsis spicata  Hemsl., Corylopsis de Chine, nommé par les anglophones 'Chinese winter hazel', originaire de Chine province du Séchouan, arbuste adulte 3 à 4m de haut, grappes pendantes de petites fleurs jaune pâle.
    Corylopsis stenopetala  Hayata, endémique à l'île de Formose.
    Corylopsis trabeculosa  Hu & Cheng, originaire de Chine province du Yunnan.
    Corylopsis veitchiana  Bean, synonyme de Corylopsis sinensis f. veitchiana  (Bean) B.D.Morley & J.M.Chao
    Corylopsis velutina  Hand.-Mazz., originaire de Chine province du Séchouan.
    Corylopsis willmottiae  Rehder & E.H.Wilson, originaire de Chine province du Séchouan.
    Corylopsis glandulifera var hypoglauca Corylopsis wilsonii  Hemsl., originaire de Chine.
    Corylopsis yui  Hu & Cheng, originaire de Chine province du Yunnan.
    Corylopsis yunnanensis  Diels, originaire de Chine, découvert en 1912 dans la province du Yunnan.

    Annotations :
    *Siebold médecin et naturaliste bavarois Philipp Franz Balthazar von Siebold (1796-1866) qui vécu au Japon entre 1823 et 1830, on lui doit l'introduction en Europe de fort nombreuses nouvelles plantes d'origine japonaises, auteur de la très célèbre Flora japonica, en collaboration avec J.G Zuccarini qui fut publiée entre 1835-1870, en 30 volumes avec des illustrations d'artistes japonais tel que Keiga Kawahara, descriptions et dessins consultables sur le site de l'université de Kyoto.
    *Zuccarini Joseph Gerhard Zuccarini (1797-1848).
    ® par la Société des Gens de Lettres - nmauric© 21/09/2012 - Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site