Aloysia virgata - Verveine amande, Aloyse à tiges grêles
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Aloysia virgata
    V.Demasure©
    Nom commun : Verveine amande, Aloyse à tiges grêles nommée par les anglophones 'Sweet almond bush, Sweet Almond Verbena, Incense shrub Twiggy Aloysia', en allemand 'Süße Mandel Busch, en espagnol 'Almendra dulce, Algarroba dulce almendra' (caroube), 'Cama de niño, Camu de niño, Niño rupa' (Argentine), en brésilien 'Lixeira, Lixinha, Lixa branca, Lixa (papier de verre), Lixeira, Pau-de-lixa, Mutre, Erva-cheirosa', en Bolivie en guarani 'Ivira lata'.
    Nom latin : Aloysia virgata  (Ruiz & Pav.) Juss. *, synonymes Verbena virgata  Ruiz & Pav.*, Lippia virgata  (Ruiz & Pav.) Steud., Zapania virgata  (Ruiz & Pav.) Poir., Priva virgata  (Ruiz & Pav.) Spreng.
    famille : Verbenaceae, Lantaneae.
    illustration : encre et aquarelle réalisée par Isidro Gálvez (1778-1816) au cours de l'expédition botanique royale à la vice-royauté du Pérou, de Hipólito Ruiz* et José Pavón* (1777-1816), paru dans Flora peruviana et chilensis, source les archives du Real Jardín Botánico de Madrid .
    Relaté par Hipólito Ruiz dans Relación del viaje hecho a los reinos del Perú y Chile por los botánicos y dibujantes enviados por el rey para aquella expedició, rréédité en 2007 con sultable en liogne catégorie : arbuste ou petit arbre.
    port : buissonnant, compact, ramifié, légèrement arqué. Lorsqu'il est en fleur il a un aspect ébouriffé.
    feuilles : selon climat persistant, semi-persistant ou caduc, d'un vert foncé brillant, au revers plus pâle et glauque, à marge dentelée et ondulée, nervures fortement marquées donnant un aspect gaufré. Feuilles opposées ovales à elliptiques.
    floraison : avant le feuillage présente que sur les nouvelles pousses, abondante et longue de l'été à l'automne, en fin d'après-midi et en début de soirée exhalant un puissant arôme d'amande douce et de vanille sucrée, de miel, nectarifère abondamment visitée par les abeilles, les colibris et par les papillons.
    Longues épis axillaires de petites fleurs tubulaires hermaphrodites à 4 lobes ondulés et gorge poilue, enchâssées dans un fin calice aux sépales étroits hérissés de poils verdâtres.
    En Floride il est en fleurs courant novembre au Fairchild botanical garden de Miami, à découvrir ici avec d'autres espèces.
    couleur : blanc pur , calice vert chartreux.
    fruits : courant octobre, novembre .
    croissance : rapide.
    hauteur : 2 ± 4,50 m. Ø de 0,9 à 2,75 cm.
    plantation : selon climat au printemps ou à l'automne.
    multiplication : par semis à chaud entre 20 et 21°C, compter pour la levée entre, par bouturage de tiges en dessous d'un noeud au printemps ou au début de l’été, par marcottage de tiges.
    sol : riche en humus, frais mais surtout bien drainé, craint l'excès d'humidité qui peut favoriser le pourrissement des racines.
    culture en pot : dans un mélange de tourbe et de sable .
    emplacement : plein soleil, ombre partielle, à l'abri des vents froids et gelées.
    zone de rusticité : 8 - 11, tolère sur de courtes périodes jusqu'à -8 à -10 °C, une fois établie supporte des périodes de sécheresse. USDA zone 8a-11a.
    origine : Amérique central au Guatemala et à Panama, au sud-ouest ,sud-est et centre de l'Amérique du sud, Colombie, Pérou, Bolivie, Paraguay, Uruguay, nord de l'Argentine et sud Brésil, à Cuba et enrépublique Dominicaine, consulter la carte de l'Amérique du sud; introduite et largement naturalisée dans le sud des États-Unis.
    entretien : arroser les deux premières années par la suite lorsqu'il est établi, arrosage modéré à faible. Pour favoriser la floraison il est conseillé d'effectuer une taille.
    maladies et ravageurs : peut être sujet aux aleurodes et aux araignées rouges.
    NB : son nom Aloysia  est un mot formé par la contraction du nom donné en espagnol à la verveine, Maria-Louisa, Hierba Louisa, nom de Marie-Louise princesse de Bourbon Parme (1751 -1819), qui épouse son cousin le roi Charles IV d'Espagne (1748 -1819), elle gouvernera à sa place l'Espagne avec Manuel Godoy, c'est également un prénom féminin d'origine germanique qui se traduit par Aloyse, Aloïse et son nom spécifique virgata (virgatus) signifie en latin rayé marqué de raies de haut en bas et 'virga' désigne la verge, une baguette grêle et effilée faisant réfèrence à ses longues et fines branches.
    Ce petit arbre est largement utilisé pour le reboisement des zones non cultivées. Il a sa place au jardin dans les bordures, les massifs arbustifs, dans les mixed-border, sur les talus, il entre dans la composition de haies libres ou tout simplement cultivé dans des vasques et des potées pour orner balcons, patios et terrasses.
    Ce genre comprenait 109 noms d'espèces connues, après révision en 2012 seulement 44 noms ont été retenus. Des espèces arbustives, toutes originaires del'Amérique du nord, l'Amérique centrale et l'Amérique du sud.
    Propriétés et utilisations :
    Ses feuilles servent à préparer des infusions prescrites pour traiter les douleurs articulaires, stomacales et les gales.
    Aloysia virgata
    Isidro Gálvez (1778-1816)
    Son bois est utilisé pour la fabrication de manches d'outils et de pièces tournées et bois de chauffage ou comme combustible sous forme de charbon de bois, autrefois les feuilles rugueuses et rigides étaient utilisées pour le sablage du bois d'où son nom en brésilien de lixa qui désigne le papier de verre.
    On en extrait une huile essentiel utilisée en parfumerie et phytothérapie aux propriétés relaxantes.
    Dans l'abécédaire, consulter la liste des espèces d'Aloysia et Verbena présentes dans l'Encyclopédie.

    Annotations :
    Juss., abréviation botanique pour le botaniste français Joseph de Jussieu (1704 - 1779), il découvre et rédige un traité sur les propriétés transmises par les chamans et les sorciers, sur la quarantaine d'espèces du genre Cinchona   le quinquina arbre dont on extrait la quinine, qu'il parvint à faire adresser à ses frères qui oeuvraient au Jardin du Roy, on lui doit aussi la découverte de la coca, de l'héliotrope du Pérou, il participe à la découverte du caoutchouc que la Condamine rapporte dans ses bagages en s'appropriant un peu trop les découvertes des autres.
    Le récit de cette l'incroyable expédition au Pérou et son herbier que vous pouvez retrouver dans 'L'herbier du monde. Cinq siècles d'aventures et de passions botaniques au Muséum national d'histoire naturelle' Ph. Morat, G Aymonin et J-C Jolinon aux éditions du Muséum.
    *Ruiz & Pav., abréviation d'Hipólito Ruiz Lopez (1754-1815) pharmacien-botaniste castillan, spécialiste des plantes médicinales, qui à bord du Péruvien 'El Peruano', responsable de l'expédition scientifique afin d'établir un monopole pharmaceutique sur les plantes sud-américaines, explorant les provinces côtières du Pérou puis du Chili entre avril 1777 et 1788 avec sous ses ordres le botaniste extremadurien José Antonio Pavón y Jiménez (1754-1844) et le médecin-botaniste français Joseph Dombey (1742-1794) qui durant ces années collectent des graines et constituent des herbiers qui hélas ne parvinrent que partiellement au jardin botanique de Madrid.
    ® par la Société des Gens de Lettres Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l’exploitation commerciale sont expressément interdites.//-->





mon compteur