Delphinium consolida  - Pied d'alouette, Dauphinelle
Portail de Jardin! L'Encyclopédie


    Alexey V. Sergeev ©
    Nom commun : Dauphinelle Consoude* parfois Dauphinelle Consolide*, Pied-d'Alouette, éperon-de-Chevalier, Bec-d'Oiseau, aussi Pied d'alouette et Dauphinelle des Blés, nommée par les anglophones 'Forking Larkspur'.
    Nom latin : Delphinium consolida  L.* synonymes Consolida ajacis  (L.) Schur., Consolida ambigua  (L) PW Ball & Heyw., Consolida regalis  Gray.
    famille : Renonculaceae
    catégorie : annuelle à tige grêle ramifiée.
    floraison : été (juin-septembre) bisexuées nectarifères (visitées par les papillons), fleurs pourvues d'un éperon et 4 pétales, enchâssées dans un calice aux longs et fins sépales d'un vert acide..
    couleur : bleu à bleu violet plus rarement blanc.
    fruits : des follicules* déhiscents.
    hauteur : 0.30-0.40m pour l'espèce type les hybrides jusqu'à 1.20 m.
    plantation : automne ou printemps.
    multiplication : semis en place au printemps ou un peu à l'avance sous châssis à la fin de l'hiver entre 10 et 15°C ( la chaleur est néfaste pour la germination, compter entre 14 et 21 jours, également à la fin de l'été par semis de graines fraîches en place. Pour le semis,il est conseillé de les conserver quelques jours au réfrigérateur avant de semer.
    sol : drainé, fertile, une préférence pour les sols calcaires.
    emplacement : soleil.
    zone : 3 - 9.
    origine : hémisphère nord autrefois dans les cultures de blés ou maïs en zone calcaire.
    entretien : taille des épis fanés. C'est une excellente fleur à bouquets.
    maladies et ravageurs : peut être visités par les escargots. Comme tous les autres en présence d'une humidité excessive, sujet à la fusariose (Fusarium oxysporum), l'oïdium ou encore sujet à des taches noires suivies d'un flétrissement du à une bactériose Pseudomonas syringae pv. delphinii. C'est une plante qui est réputée pour ne pas être convointée par les lapins et les cervidés.
    Par rapport aux hybrides plus connus cette espèce a le mérite d'être plus ramifiée.
    Son nom Delphinium  vient du grec 'delphinion', un nom donné par Dioscoride pour désigner le genre, mot venant de 'delphis' qui désigne le dauphin, faisant allusion à la similitude entre la tête de ce dernier et l'allure des boutons et des fleurs à l'éperon dressé, son nom spécifique consolida  vient du latin consolido qui signifie consolider faisant référence à une plante aux propriétés médicinale qui serait la consoude Symphytum officinale.
    Le nom commun de Pied-d'Alouette lui aurait été donné pour sa ressemblance de l'éperon effilé avec la longue griffe rectiligne du doigt arrière de l'alouette des champs (Alauda arvensis).
    Propriétés et utilisations :
    Attention comme tous les autres du genre c'est une plante contenant des alcaloïdes toxiques et des oxoflavonoïdes qui donnent des colorants bleu (delphinine) et jaune pâle (kaempféreol) qui étaient très recherchés pour la teinture des laines.
    Autres espèces ou cultivars présents dans l'Encyclopédie :
    Delphinium elatum  L, Pied d'alouette ailé, consulter sa fiche.
    Delphinium grandiflorum  L, Pied d'alouette à grandes fleurs, consulter sa fiche.
    Delphinium grandiflorum  'King Arthur' un pied d'alouette hybride, consulter sa fiche.
    Delphinium villosum  Stev. ex DC. Pied d'alouette velu, consulter sa fiche.

    Annotations :
    *follicules, nom masculin.
    Dauphinelle Consolide*, en majuscule car il s'agit d'un nom d'espèce.
    * L. , abréviation botanique pour le botaniste-naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), auparavant Carl Linnæus, médecin, à qui l'on doit la classification des végétaux, des minéraux et des animaux et la nomenclature binomiale, basée sur la juxtaposition de deux mots en principe en latin, désignant le genre suivi du nom de l'espèce, c'est la base de la taxonomie et de la nomenclature internationale.
    Durant ses études de médecine, il entame la réalisation d'un herbier de la flore de Laponie qui sera suivi d'un ouvrage 'Flora lapponica'. A partir de 1741, il enseigne à l'Université d'Uppsala durant une année la médecine puis la botanique jusqu'en 1772, il est le fondateur de l'Académie des Sciences de Suède. Son herbier 'Linnean Herbarium', le plus riche de son époque ne contenait que 7000 plantes, est conservé au Musée national d'histoire naturelle de Stockholm.
    Conformément aux conventions internationales relatives à la propriété intellectuelle, la reproduction électronique avec mise à la disposition du public et/ou l'exploitation commerciale sont expressément interdites.
un compteur pour votre site